En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

nimp-sherlock-feat

Sherlock et l'épisode "The Lying Detective" : le grand n'importe quoi des réseaux sociaux

C'est ce qui s'appelle un twist réussi. Attention, spoilers. 

Après un premier épisode mou du genou, Sherlock a mis tout le monde d'accord dans "The Lying Detective", diffusé dimanche 8 janvier sur la BBC. Une enquête haletante, un méchant d'anthologie (un Toby Jones creepy à souhait dans le rôle de Culverton Smith), un Sherlock complètement défoncé mais toujours brillant, une Mrs. Hudson badass et un twist comme on les aime. Non vraiment, il n'y avait rien à jeter dans cet épisode, l'un des meilleurs de la série, toutes saisons confondues.

Sur Twitter, les fans du détective anglais ne s'y sont pas trompés. Un petit florilège des réactions les plus mémorables s'imposait.

L'heure de gloire de Mrs. Hudson

"J'étais mariée à un baron de la drogue. Je conduis une Lamborghini. J'ai kidnappé Sherlock. Je ne suis pas une gouvernante. Je suis Mrs. Hudson !"

"Donnez à Mrs. Hudson une série, maintenant !"

"Mrs. Hudson qui sort de cette voiture de sport, c'est le plus gros twist de l'histoire du show."

Le cas Culverton Smith

Dans le rôle du very bad guy Culverton Smith, Toby Jones a fait des étincelles. Son personnage de milliardaire WTF, profondément dérangeant, a rappelé un autre sinistre personnage, qui existe IRL aux États-Unis : le nouveau président !

"Culverton Smith donne l'impression que Moriarty est sain d'esprit. Comment c'est possible ? Toby Jones était excellent."

"'Je veux transformer les gens en choses.' Cette réplique m'a littéralement fait frissonner. Toby Jones est terrifiant." 

La réconciliation Sherlock/Watson

Elle arrive en fin d'épisode, et c'était très émouvant, il est vrai. Depuis trop longtemps, Watson reprochait à Sherlock la mort de Mary. Et ça commençait à tous nous taper sur les nerfs.

"Une de mes répliques favorites de Sherlock ce soir : ça ne va pas, mais c'est comme ça."

"C'est comme ça : de l'amour."

"Un détective génial, qui fait des câlins étranges."

"'Tu n'as pas tué Mary. Elle est morte en te sauvant la vie.' FINALEMENT IL A COMPRIS. JE SUIS TELLEMENT FIÈRE."

Le choc

Puis à la toute fin d'un épisode déjà très bon, on est achevé par un twist de dingue. La psy de Watson est aussi la femme avec laquelle il a (presque) trompé Mary, qui est aussi la femme suicidaire qui a apporté à Sherlock l'affaire Culverton Smith, qui est aussi... Sherrinford, aka la sœur de Mycroft et Sherlock ! What ?!

"Vous êtes en train de me dire que John a trompé Mary avec la sœur de Sherlock ? WTF Sherlock"

"Ce qu'elle dit : 'Ouais, ce twist à la fin de l'épisode avec la sœur de Sherlock était bien cool. 

Ce qu'elle a pensé : pendant 10 bonnes secondes, j'ai bien cru que c'était Moriarty avec une perruque et des lentilles."

"CE N'EST PAS POSSIBLE D'AVOIR AUTANT DE TWISTS EN UN ÉPISODE. ET DE FINIR UN ÉPISODE COMME ÇA. ARRÊTEZ DE BRISER LES RÈGLES."

"Je pense que la réaction après l'épisode de ce soir a été celle-ci pour pas mal de gens..."

"On a regardé mais on n'a pas observé. Tous les indices étaient là ! Le vent d'est est arrivé."

Ceux qui sont en PLS

Le cliffhanger final nous laisse dans l'attente du destin de John Watson, mal barré face à la sœur de Sherlock. Certains n'ont pas supporté ce suspens insoutenable.