En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Shonda Rhimes souligne l'importance de la diversité dans les séries à l'ère de Trump

La showrunneuse la plus puissante des États-Unis a rappelé lors des International Emmy Awards la puissance de la télévision et de ses séries. 

shondaland-feat

Ellen Pompeo, Shonda Rhimes, Kerry Washington et Viola Davis (© EW)

La productrice exécutive de Grey's AnatomyScandal ou encore How to Get Away With Murder a reçu lundi 21 novembre le prix des Fondateurs (the Founders Award) lors des International Emmy Awards. Il récompense l'influence d'une personnalité ou d'une chaîne sur la télévision américaine de façon globale.

"La télé reste la source de communication la plus puissante du monde : nous sommes assis à vos côtés dans vos maisons, vous passez plus de temps avec mes personnages qu'avec les membres de vos familles. Cela nous donne une énorme responsabilité, que je prends très au sérieux. Les mots ont un pouvoir. La télé a du pouvoir. Ma plume a du pouvoir", a expliqué Shonda Rhimes dans son discours de remerciements.

On ne risque pas de lui donner tort sur ce coup-là. D'ailleurs, bon nombre d'observateurs de la vie politique américaine imputent en partie la popularité de Donald Trump au fait qu'il détient sa propre émission de télé-réalité, The Apprentice, depuis 2004. Le nouveau président des États-Unis s'est incrusté dans des millions de foyers américains avant d'être élu. Il est aussi producteur du show "Miss Univers" depuis plusieurs années.

STILL STAR-CROSSED - ABC's "Still Star-Crossed" stars Wade Briggs as Benvolio, Lashana Lynch as Rosaline and Sterling Sulieman as Prince Escalus. (ABC/Ed Herrera)

Le casting de Still Star-Crossed : Wade Briggs (Benvolio), Lashana Lynch (Rosaline) et Sterling Sulieman (Prince Escalus). (©ABC/Ed Herrera)

Sans nommer Trump, pour autant clairement visé, Shonda Rhimes a ajouté :

"J'ai eu la chance de vivre dans une Amérique libre et juste, où je dormais paisiblement, bercée par des idéaux d'égalité et dans l'idée de construire une nation parfaite. Les idéaux sont toujours là ; mais saurons-nous être à leur hauteur ? C'est la question.

De nombreuses personnes ont peur, s'inquiètent ou sont nerveuses : les personnes de couleur, n'importe quelle femme qui tient à son corps et à ses choix, les personnes LGBT, les immigrants, les musulmans, les personnes handicapées... Elles ont peur que leur voix ne soient plus entendues, ou qu'elles soient réduites au silence. Ma plume a du pouvoir, et cela, j'y pense", a-t-elle conclu.

Récompensée à de nombreuses reprises, notamment par le GLAAD, Shonda Rhimes a largement contribué à une meilleure représentation des minorités sur le petit écran américain, en particulier sur des grandes chaînes, regardées par des millions de personnes.

Son prochain projet, Still Star-Crossed, est une suite du classique de Shakespeare, Roméo et Juliette (oui, elle a osé). La série, qui fera ses débuts en 2017, sera centrée sur les personnages de Benvolio de Montague et Rosaline.