En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Entre les showrunners et Kit Harington, c'était la guerre (des canulars) sur le tournage de Game of Thrones

Et comme on est à Westeros et pas au pays de Candy, les mauvais coups qu'ils ont fomentés les uns contre les autres sont plutôt cruels.

jon-snow

Lors du South by Southwest festival, ou SXSW pour les intimes, le panel Game of Thrones a offert aux fans son petit lot de révélations. Naturellement, rien n'a filtré sur les deux ultimes saisons, mais on a eu droit à quelques infos et confessions sur le tournage des six premières. Devant un parterre d'amateurs, Maisie Williams et Sophie Turner, respectivement Arya et Sansa Stark, ont mené la danse en interviewant les deux showrunners de la série, David Benioff et D.B. Weiss.

En se remémorant quelques souvenirs de tournage, les scénaristes ont révélé la guerre sans merci qui se déroulait en coulisse entre l'interprète de Jon Snow et eux. Dès la saison 1 de Game of Thrones, Kit Harington a été le dindon de la farce de ces deux manipulateurs chevronnés. À l'époque, Jon Snow n'était qu'un jeune freluquet, mais apparemment, sa belle gueule et sa crinière brune faisaient déjà des jaloux. C'est la seule explication que l'on a trouvée pour justifier la sale blague orchestrée par Benioff et Weiss.

"On a écrit une scène pour Kit Harington dans laquelle son visage se désintégrait. Il y a une scène, dans la première saison, où il se bat contre un Marcheur blanc, ce dernier prend feu et [Jon Snow] se brûle la main. Donc dans le script, on a écrit qu'il aurait la lèvre défoncée et brûlée, et tous les cheveux cramés" se souvient Benioff, avant d'ajouter que Kit Harington a vraiment pris la nouvelle comme un pro, malgré une déception qui se lisait sur son visage.

Galvanisés par tant de cruauté, les deux génies du mal ne se sont pas arrêtés là. Ils ont essayé de réduire à néant sa confiance en lui. Ils ont ainsi tenté de faire croire à l'acteur qu'il était bien trop mignon :

"On a monté toute une histoire sur le fait qu'HBO trouvait qu'il faisait trop Disney, trop Harry Potter et qu'ils voulaient l'enlaidir. Il y a cru pendant un moment, jusqu'à ce que David (D.B. Weiss, ndlr) se mette à rire" ajoute Benioff.

Les représailles ne se sont pas fait attendre. Avec une série aussi feuilletonnante que Game of Thrones, dont les saisons reprennent exactement là où on avait laissé nos héros il y a quelques mois, il faut un respect absolu de ce qu'on appelle "la continuité". Et Kit Harington, un peu à cause des farces des showrunners d'ailleurs, a bien compris que, tel Samson, son pouvoir résidait dans sa chevelure. Il a donc émis le désir de se couper un peu les tifs entre deux tournages. David Benioff et D.B. Weiss ont commencé à avoir des sueurs froides en recevant une photo de l'acteur... la boule à zéro.

Benioff se rappelle de la micropanique qui les a saisis : "Les acteurs sont censés avoir plus ou moins la même tête entre deux saisons. Kit nous disait qu'il était agacé parce qu'il voulait se couper les cheveux. Il nous a envoyé la photo et il a avait l'air d'un skinhead. On s'est dit 'Ugh, on va devoir se procurer une perruque de Prince Charmant.'" Et parce qu'on ne rigole pas avec les bouclettes de Kit, HBO a mobilisé ses avocats pour régler le problème. Car le contrat de l'acteur comprend une clause lui interdisant la moindre retouche capillaire, donc un coup de ciseaux de trop et c'est l'incident diplomatique. Heureusement, entre temps, Kit Harrington a tout avoué et tout est rentré dans l'ordre.