En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

En grande fan de The OA, Blake Lively connaît par cœur les cinq mouvements

C'est peut-être la future tendance bien-être hollywoodienne qui viendra bientôt concurrencer le yoga, les séances de Pilates et les cures de jus d'herbe.

blake-lively-feat

Les sériephiles la connaissent surtout pour son rôle de Serena van der Woodsen, l'héroïne bobo chic de Gossip Girl, et on l'a vue plus récemment au cinéma affronter les requins dans In the deep. Mais ce que l'on savait moins, c'est que Blake Lively est une adepte du Netflix and Chill. Elle et son chéri Ryan Reynolds ont d'ailleurs récemment découvert l'un des phénomènes sériels de 2016, The OA. Comme nombre d'entre nous, elle a été marquée par cette fable métaphysique, et en particulier par ses scènes de danse.

Et c'est évidemment la toute dernière chorégraphie qui l'a subjuguée. Une séquence forte, qui véhicule l'idée que l'art et les émotions, une fois catalysés, peuvent déplacer des montagnes et, dans le cas de The OA, éviter un drame. Pour son édition spéciale Variety’s Power of Women New York 2017, le magazine Variety a recueilli cette confession inattendue de l'actrice :

"Une chose que vous ignorez sans doute sur moi, c'est que je suis très douée — okay, non, peut-être pas très douée –, mais j'adore vraiment faire la danse de The OA. Ma version est peut-être plus interprétative, parce que c'est dur de bien reproduire tous les mouvements, mais je pense que je suis douée, car je me sens si bien quand je la fais !"

S'il y a bien une forme de danse qui donne le droit à l'erreur, c'est celle-là. Car à défaut d'être totalement en phase avec la chorégraphie, le plus important, c'est encore le ressenti. Que le fan de The OA qui n'a jamais tenté de reproduire les cinq mouvements devant sa glace jette la première pierre.