En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

D’après cette théorie fumeuse, Monica et Joey de Friends étaient défoncés en permanence

Et soudain, l’une des sitcoms les plus joyeuses de l’histoire de la télé prend un tournant hyper dark.

© NBC

Ahhh Reddit et son inépuisable capacité à piétiner nos rêves et à faire bouillir nos cerveaux. Cette fois-ci, on remercie (non) lolalodge, une redditeuse et fan assidue de Friends. Selon elle, durant les dix saisons de la sitcom culte, Monica aurait en fait été accro à la cocaïne, et Joey, un "pothead" défoncé au cannabis. Une théorie qui, comme les tableaux impressionnistes, ne ressemble à rien de près, mais si l’on prend un peu de recul… On s’explique.

La première observation de lolalodge, concernant Monica, est loin d’être insensée. "La plupart des gens travaillant dans la restauration ont tendance à graviter autour de certaines substances, puisque c’est un travail à fort taux de stress." L’internaute remarque aussi que notre Harmonica préférée a finalement un train de vie modeste : elle sous-loue illégalement l’appartement de sa grand-mère, dont elle partage les factures avec sa coloc, elle ne semble pas avoir une garde-robe très fournie, ne sort que très peu dans les bars…

Pour lolalodge, c’est sûr, tout son pognon, elle le sniffe. La cocaïne, c’est pas donné. Et vous savez où elle planquerait sa drogue ? Yep, dans le fameux placard interdit, à côté de la baie vitrée. Ça expliquerait pourquoi elle flippait autant à l’idée que Chandler y jette un œil ! En outre, ce qu’on mettait sur le compte de l’obsession du ménage serait peut-être un symptôme de l’addiction de Monica… C’est vrai qu’on la voit rarement lâcher prise, notre adorable control freak !

Et Joey dans tout ça ? À bien y regarder, il a toutes les caractéristiques du "stoner" : super chill, zéro inhibition, une intelligence assez limitée, une passion pour les siestes quasi suspecte et un appétit d’ogre jamais rassasié. On ne sait pas trop quoi penser de tout ça, et cette relecture un tantinet glauque de Friends est sans doute un peu douloureuse à appréhender, même après treize ans. Mais ce qui est certain, c’est qu’une fois de plus, on adore se plonger dans les théories… hum… fumeuses de Reddit.