En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

De Transparent à Master of None, trois dramédies à ne pas rater

Issu du ciné indépendant, le genre de la dramédie s'épanouit ces dernières années sur le petit écran. En attendant le retour de Girls ou Mozart in the Jungle, voici trois séries US, à la fois graves et légères, à découvrir en ce moment. 

casual

Une dramédie, kézako ? Il s'agit d'un genre un peu particulier, qui parlera plus facilement aux cinéphiles. Pensez Juno, Little Miss Sunshine, The Kids Are All Right, ou Noah Baumbach (Frances Ha, While We're young). Les dramédies s'ancrent dans une certaine réalité, à peine fantasmée, et mettent en scène des personnages plus vrais que natures. Leurs préoccupations, leur mode de vie, leurs questionnements renvoient aux nôtres.

Cette façon de nous tendre un reflet doux-amer de nous-mêmes, sur fond de bande son indie, s'est largement développée sur le petit écran US ces dernières années. De Girls (les vingtenaires) à Looking (la communauté gay à San Francisco) en passant par Togetherness (les trentenaires bien entamés), HBO s'est fait une spécialité de ces chroniques poétiques de la vie ordinaire, dont le format dure en général une trentaine de minutes.

Mais depuis quelques mois, la concurrence pointe le bout de son nez. La preuve avec ces trois dramédies de qualité, actuellement en ligne sur les plateformes Netflix, Hulu et Amazon.

#1 Master of None

C'est le coup de maître signé Aziz Ansari que l'on n'a pas vu venir. L'acteur et humoriste américain découvert dans Parks and Recreation a lancé son propre show sur Netflix. Dans Master of None, son alter ego Dev, acteur trentenaire d'origine indienne, apprend le féminisme, se rend compte de l'importance de la transmission entre les générations ou subit le racisme hollywoodien envers les acteurs issus de minorités.

Un petit bijou de sensibilité, d'intelligence et de chaleur humaine, aussi réussi sur la forme que sur le fond. Master of None figurera sans l'ombre d'un doute dans notre top des meilleures séries de l'année.

 #2 Transparent

Si vous n'avez pas encore découvert Transparent, la trêve hivernale des séries devrait vous permettre de faire votre retard. Amazon vient de mettre en ligne la saison 2 des péripéties de Maura Pfefferman, né Morton, qui réalisait son coming-out auprès de sa famille dysfonctionnelle lors de la première saison.

La délicate composition de Jeffrey Tambor, dans ce rôle casse-gueule, lui avait valu un Golden Globe et un Emmy. On retrouve donc Maura et ses grands enfants plus paumés qu'elle - Sarah, Joshua et Ali - dans une saison 2 de Transparent toujours signée Jill Soloway. Sa grande sensibilité est de nouveau acclamée par les critiques américains.

#3 Casual

Dernière-née au rayon dramédie, Casual s'intéresse à la vie d'une maman fraîchement divorcée, qui vit avec son frère Alex (Tommy Dewey) et sa propre fille adolescente (Tara Lynne Barr). Créée par Zander Lehmann et réalisée par Jason Reitman (Juno, Up in the air), ce nouveau show se distingue par un ton politiquement incorrect, effronté, qui traverse l'oeuvre du cinéaste.

Et puis l'identification avec ces trois grands enfants, et notamment avec la mère Val en quête d'une relation "casual" (en gros, sans prise de tête), fonctionne forcément à plein régime. En prime, le cast très solide comprend l'excellente Frances Conroy (American Horror Story) en mère qui manque de diplomatie.

-A venir début 2016 : Girls (saison 5), Togetherness (saison 2), Mozart in the Jungle (saison 2)