En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Vikings : célébrons la magnificence de Ragnar en 10 moments-clé

Rendons hommage en dix scènes cultes au plus grand des Vikings et à son incroyable interprète, Travis Fimmel.

ragnar-feat

Ragnar, tu vas nous manquer. (©️ History)

On le sentait depuis le retour de la saison 4 et les nombreuses allusions morbides de Ragnar envers ses compagnons. L'Histoire aussi nous le disait mais malgré tout, on espérait qu'il s'agisse d'une nouvelle ruse géniale imaginée par le roi des Vikings. Que nenni. Ragnar est bel et bien mort, dans la plus grande fierté mais surtout de la plus horrible des manières, mordu jusqu'à la mort par les serpents du roi Ælle. Une page se tourne pour Vikings mais les fans doivent rester optimistes et ce pour deux raisons.

La première est évidente : Ragnar est mort en martyr dans l'esprit de ses fils et de son peuple. Ils auront à cœur de le venger afin d'honorer sa mémoire et d'apaiser par cet acte l'esprit tourmenté de leur père. Deuxièmement, la série d'History ne parle pas uniquement de l'histoire du légendaire Ragnar Lodbrok mais retrace bien celle de tout un peuple. Comment ne pas avoir hâte de découvrir les explorations faites par Björn et Floki, de savoir si Lagertha restera au pouvoir à Kattegat ou encore de connaître le sort réservé aux dirigeants du Wessex ?

Mais avant de dire définitivement adieu au plus grand des Vikings, de terminer avec émotion la saison 4 de Vikings puis d'entamer la cinquième saison actuellement en tournage, il serait bon de revenir en dix points sur le parcours d'un des derniers antihéros du petit écran et sur la grâce de son formidable interprète, Travis Fimmel.

#10. La rencontre avec Athelstan, saison 1, épisode 2

Vikings n'a pas attendu bien longtemps avant de nous offrir des séquences poignantes, capables de transcender ses personnages. La rencontre entre Ragnar et Athelstan au cours du raid du monastère du Wessex est résolument l'une des premières scènes mémorables. Tous les échanges au sein du duo sont plus ou moins des scènes cultes, questionnant tour à tour leur condition humaine et leur opinion envers la foi. Et ce car Athelstan a eu la plus intelligente des réactions face au viking : protéger un livre, artefact insignifiant pour les guerriers nordiques alors que le cloître était empli de multiples richesses.

Pour Ragnar, et les saisons suivantes tendront à le démontrer, Athelstan fut le trésor le plus important de ce raid voire de toute sa vie. Son infatigable curiosité le poussera à comprendre pourquoi un homme pouvait être aussi intéressé par un ouvrage biblique. Avant de remettre en question jusqu'à sa mort, l'existence ou non des dieux. Jamais Ragnar et ses vikings n'auraient pu aller si loin et explorer de nouvelles contrées sans la connaissance et l'ouverture d'esprit d'Athelstan. Un attrait que les deux compagnons partageront jusqu'au bout de leurs tragiques aventures.

#9. La bataille contre le Earl Haraldson, saison 1, épisode 6

Le vrai et tout premier pas de Ragnar dans son voyage et son envie de conquérir le monde est cette confrontation musclée. Après avoir passé une saison entière à défier les souhaits de son Earl, Ragnar s'engage dans un combat à mort avec Haraldson pour le trône de Kattegat. Il ne supportait plus de vivre sous les ordres et l'autosatisfaction de son chef, qui freinait son besoin de découverte et sa curiosité grandissante. Au cours de cette bataille sanguinaire, faite de parades violentes, de ripostes acharnées et d'épées brisées, Ragnar s'est imposé dans la douleur.

Cette rage de vaincre, cette brutalité sans limites avait de quoi satisfaire les pupilles des spectateurs. Mais surtout, ce duel marquait la première étape de l'ambition démesurée de Ragnar : faire des Vikings le plus fier et conquérant peuple de l'Histoire.

#8. L'aigle de sang, saison 2, épisode 7

La violence dans les séries fait souvent débat. On l'a vu en 2016 avec le season premiere très sanglant et psychologiquement perturbant de la saison 7 de The Walking Dead. Les Vikings n'étaient pas des enfants de chœur et dans la série les champs de bataille finissent constamment inondés d'hémoglobine. La violence dans Vikings pourrait déranger, mais elle reste la plupart du temps sous-entendue et sert surtout à appuyer une fidèle reconstitution. La scène de l'aigle de sang dans la saison 2 fait partie de cette catégorie, même si on avait plus visionné de séquence aussi pénible depuis, au hasard, le "red wedding" de Game of Thrones.

Michael Hirst, le créateur de Vikings, est un fin connaisseur des rituels nordiques. Il a donc logiquement choisi de faire du supplice prométhéen de l'aigle de sang une vérité, même si certains historiens s'opposent à son existence. Si votre mémoire est un peu fatiguée après vos péripéties du Nouvel An, l'aigle de sang est une longue et très douloureuse mise à mort qui consiste à ouvrir en deux la colonne vertébrale de sa victime agenouillée et attachée. Les côtes sont ensuite séparées et remontées au niveau des épaules, donnant au martyr l'aspect d'un aigle.

Le Earl Borg en a fait les frais pour avoir tenté de massacrer le peuple de Ragnar. Ce dernier a donc été le maître de cérémonie de cette atroce sentence, avec le calme et la froideur qu'on lui connaît. Espérons que le roi Ælle subira un sort similaire, puisqu'il est le premier dans l'Histoire à avoir enduré cette souffrance par les mains des fils de Ragnar, selon le poète islandais Sigvat Tordarson.

#7. Le roi des Vikings, saison 2, épisode 10

En atteignant le rang de roi des Vikings, Ragnar s'est assuré une place définitive dans l'Histoire. C'est à partir de ce moment précis qu'il commence à être craint dans tout le Wessex et peut-être déjà dans le royaume des Francs. En tuant le roi Horik et en survivant à la première trahison de son frère Rollo, Ragnar a accompli sa plus belle ascension. Ken Girotti et P.J. Dillon, respectivement réalisateur et chef opérateur de l'épisode "The Lord's Prayer", nous ont assurément offert l'un des plans les plus sublimes de la série.

Armé de l'épée du vaincu, Ragnar surplombe tout son peuple et semble contempler de près Odin, comme en témoignent les tons gris et bleus de la photographie qui procurent un aspect divin au roi des Vikings. Dans cette séquence, on aurait pu presque deviner à l'avance les prochains objectifs de Ragnar : conquérir Paris et s'aventurer toujours plus loin dans les frontières du monde. "All hail king Ragnar."

#6. Les adieux à Athelstan, saison 3, épisode 6

Comment oublier cette émouvante séquence où Ragnar porte à bras-le-corps son défunt compagnon afin de l'enterrer au cœur de la forêt ? Le roi des Vikings donnera à Athelstan le plus beau des cadeaux, lui offrant une tombe chrétienne sur un territoire païen. C'est avec un monologue poignant et de nombreux regrets que Ragnar exprimera sa souffrance, due à la perte de son ami et confident. Avec toute la justesse d'émotion et la sincérité nécessaire, Travis Fimmel fera ce qu'il sait faire de mieux pour transcender son personnage et nous faire monter les larmes aux yeux.

Sans conteste, Athelstan devient alors véritablement la personne à laquelle Ragnar tenait le plus, même devant Floki, Lagertha ou encore ses enfants. Dans cette scène, Ragnar est plus confus et déprimé que jamais, ayant perdu son guide spirituel, voire une partie de sa conscience.

Avec la mort d'Athelstan, quelque chose s'est brisé en Ragnar. Il n'a plus de moral, plus aucune compassion et tout tournera autour de l'idée de vengeance, comme c'est le cas dans la deuxième partie de la saison 4. C'est le début d'une nouvelle ère pour le roi des Vikings, qui devra désormais prendre seul les décisions. Décisions qui s'avèreront douteuses comme nous le prouvera la suite de l'histoire, témoignage qu'Athelstan représentait une part importante du psychisme de Ragnar.

#5. L'ultime tour de magie, saison 3, épisode 10

De ses talents de négociateur à sa ruse au combat, Ragnar a toujours brillé par son intelligence et sa malice. Mais en saison 3, personne ne s'attendait à se prendre une telle claque dans la gueule en découvrant qu'une grande partie des dix épisodes était fondée sur un mensonge. En se faisant passer pour mort, en prétextant se faire baptiser pour rejoindre Athelstan au Paradis, en faisant croire à une dispute avec son meilleur ami Floki et en ne mettant que Björn dans la confidence, Ragnar a autant dupé ses alliés que les spectateurs. Un parfait coup d'illusionniste qui lui vaut encore plus d'émerveillement de notre part.

#4. La bataille de Paris, saison 4, épisode 10

La bataille sur la Seine restera l'une des plus grandes déceptions de Ragnar. Tout d'abord car il échouera pour la première fois à s'emparer d'un territoire et de ses richesses. Ensuite, parce qu'il sera défait par son propre frère, qui l'a trahi une deuxième fois. Enfin parce qu'il perdra définitivement la confiance de ses proches et de son peuple après avoir été un remarquable leader d'hommes. Depuis sa prise de drogues et même depuis la mort d'Athelstan, Ragnar avait malheureusement changé et subissait peu à peu une longue descente aux enfers.

En tant que fan de Vikings et en particulier de Ragnar, nous nous devons de l'apprécier même dans ses moments de faiblesse. Or, la bataille perdue pour le trône de Paris restera comme la défaite la plus amère de son histoire.

#3. Le retour à Kattegat, saison 4, épisode 10

Si Ragnar sait comment mettre un terme à une conversation, il sait également comment faire une entrée en scène remarquable. Il nous l'a prouvé lors de l'épisode du mid-season de la saison 4, lorsqu'il est rentré à Kattegat après des années de vagabondage. Pas gêné pour un sou de n'avoir donné aucune nouvelle à ses proches, Ragnar est venu se confronter à ses sujets et à ses fils par rapport à leur manque de confiance en lui. On ne sait toujours pas ce qu'a fabriqué Ragnar pendant plusieurs années, mais il n'y a plus qu'à espérer que cette variable fasse partie de son plus grand plan qu'il expose brièvement au roi Egbert dans l'épisode "In the Uncertain Hour Before the Morning".

#2. La réconciliation avec Floki, saison 4, épisode 11

Voilà une séquence que l'on espérait plus, tellement le destin souhaitait détruire la belle amitié que partageaient les deux Vikings. Depuis presque deux saisons et la mort d'Athelstan, les relations entre les deux meilleurs amis étaient particulièrement tendues. L'épisode "The Outsider" a balayé tous nos doutes en quelques secondes dans une scène où les deux compères ont avoué leur amour l'un envers l'autre. Pour les fans de la série qui suivent Vikings depuis la première saison et ont donc parfaitement conscience des différends qui ont opposé le tandem, il n'y a aucune raison d'en douter : c'est la scène la plus poignante et touchante du show d'History.

#1. La cage aux serpents, saison 4, épisode 15

Cette fois, il n'y aura pas de subterfuge façon "en fait je suis caché sous la poubelle" (coucou Glenn) pour tromper le spectateur. Ragnar est bel et bien mort dans un épisode d'anthologie. Dans son speech final, qui est un mensonge complet vu le discours athéiste que Ragnar tenait au roi Egbert dans l'épisode précédent, Michael Hirst et ses scénaristes nous offrent le droit de choisir. Soit Ragnar est finalement entré au Valhalla pour ses exploits et ses services rendus à son peuple, soit il est mort esseulé en ayant la fierté d'avoir tenu les rênes de son destin jusqu'à la fin, défiant ainsi les prédictions de l'Oracle.

Pour Travis Fimmel, cette scène était particulièrement difficile à tourner. En effet, lui et Michael Hirst ont débattu à de maintes reprises pour savoir comment finirait le personnage de Ragnar, comme les deux hommes l'ont confié à Entertainment Weekly. "Je déteste les discours, reconnaît l'acteur. C'était écrit comme une scène très importante mais je ne souhaitais pas qu'il [Ragnar, ndlr] en dise autant."

Puis Michael Hirst d'ajouter : "Travis Fimmel était très anxieux à l'idée de prononcer sa dernière tirade dans la cage. Trempé jusqu'aux os, obligé de devoir dire toutes ces choses... Ce n'est pas qu'il n'y croyait pas mais il me répétait sans cesse 'mon personnage ne donne pas de discours'. [...] Le fait est qu'il était tellement passionné par son rôle, tellement énervé, tellement engagé, tellement inquiet, qu'il en a fait une brillante performance."

vikings-feat

"Don't be afraid." (©️ History)

Il y a toutefois de l'espoir pour que l'ombre de Ragnar plane encore longtemps dans l'esprit de la série. La raison la plus évidente est bien entendu le personnage d'Ivar qui est doué de la folie et de l'imprévisibilité de son père. De plus, un étrange vagabond fait son entrée en scène à la fin de l'épisode. Il y a fort à parier que cet homme borgne est une réincarnation d'Odin, tout comme Ragnar perd l'usage de son œil après les attaques répétées des soldats du roi Ælle. Enfin, sur sa page IMDB, il est noté que Travis Fimmel devrait apparaître dans le season premiere de la saison 5, probablement le temps d'un flashback.

Même si Ragnar et son interprète manqueront fortement aux fans de Vikings, la série a encore des dizaines et des dizaines d'histoires à raconter. Sa mort n'est d'ailleurs pas une surprise à part entière : à travers les épisodes de la deuxième partie de saison 4, on commençait à sentir grandement le déclin du personnage. Dans "In the Uncertain Hour Before the Morning", il s'est d'ailleurs directement adressé au spectateur pour le rassurer. À la toute fin de l'épisode, alors que le roi Egbert panique à l'idée de donner en pâture son rival de toujours, Ragnar le prend par les mains, visage contre visage. Le gros plan qui suit vient briser le quatrième mur lorsque soudainement et d'une voix doucereuse, Travis Fimmel s'adresse à nous en nous priant "de ne pas avoir peur".

Et ces autres moments épiques que nous n'oublierons jamais : les débuts de l'histoire d'amour entre Ragnar et Lagertha (saison 1), le mur de bouclier contre les soldats du Wessex (saison 1), le baptême de Ragnar (saison 3), ses discussions sous acide avec Yidu (saison 4), le supplice de la goutte d'eau infligé à Floki (saison 4), tous les moments entre Ivar et lui dans le Wessex (saison 4).