En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Et si le personnage d'Athelstan était au cœur de l'histoire de Vikings ?

Quelques réminiscences de l'ancien moine assassiné par Floki sont apparues dans "In the Uncertain Hour Before the Morning" et elles sont lourdes de sens. Attention, spoilers.

athelstan

©️ History

Il s'en est passé des choses dans l'épisode 14 de Vikings. Alors que Rollo et Björn, absents dans cet épisode, voguent vers de nouveaux horizons, Lagertha a définitivement mis fin aux agissements d'Aslaug à Kattegat. Si aucun fan n'était vraiment opposé à cette décision, il est dommage de la voir se faire tuer d'une manière si lâche, surtout par la nouvelle reine des Vikings. Quant à Ragnar, il a été emprisonné par Æthelwulf puis sauvé par le roi Egbert. Et malgré la colère des fils de Ragnar à l'égard de Lagertha, c'était bien ces deux personnages et leur relation avec feu Athelstan qui étaient au cœur de "In the Uncertain Hour Before the Morning".

L'épisode aurait très bien pu se résumer à un huis-clos, à cet intense échange entre le roi Egbert et Ragnar qui évoquera aux fans de Breaking Bad l'épisode de la mouche. Il se trouve que ces deux personnages, bien qu'ennemis par leur passé et de par leur idéologie opposée, se ressemblent plus qu'il n'y paraît. Et surtout, ils ont tous les deux été bouleversés par l'arrivée d'Athelstan dans leur vie.

Athelstan, l'instigateur de l'apostasie de Ragnar

alfred

Alfred, le fils d'Athelstan. (©️ History)

Athelstan marque les premiers pas de Ragnar dans le christianisme. D'une certaine manière, l'ancien moine chrétien a chamboulé l'histoire de la série. Il permettait d'apporter une vision plus intimiste, de construire en profondeur et de mettre en lumière l'esprit complexe de Ragnar. Vikings dépassait alors son caractère de série historique, même si elle reste évidemment une fiction basée sur des faits incertains, en développant des sujets aussi profonds que la croyance et la condition humaine par rapport à la divinité.

Depuis sa rencontre avec Athelstan dans la première saison, Ragnar a commencé à se poser des questions sur sa religion et sur l'existence de plusieurs dieux ou non appartenant à un "royaume divin" (le Paradis et le Valhalla) propre à chacun. Si Ragnar était passé du côté obscur pour Floki, le roi des Vikings ne faisait que satisfaire son avide curiosité. Ce désir de connaissance l'a amené jusqu'à se désintéresser des richesses palpables trouvées lors des pillages pour quelque chose de plus spirituel et philosophique : la recherche de la foi et de l'existence de la divinité. Ragnar, païen et polythéiste, a toujours eu une ouverture d'esprit suffisamment importante pour envisager qu'une religion monothéiste comme le christianisme puisse exister. Ainsi, allié à sa curiosité insatiable, il était plus apte que ses compères à explorer les voies impénétrables de Dieu.

Dans la religion nordique, et comme l'explique le roi du Wessex de ce qu'il en a compris, les Vikings continuent de festoyer et de se battre chaque jour dans le Valhalla. C'est également les rites qu'ils respectent au cours de leur vie, comme on le voit dans la série. Mais pour les Vikings, gagner une bataille, c'est aussi offrir à leurs dieux une victoire.

Ragnar pense que le christianisme fonctionne de la même manière et c'est pour cette raison qu'il s'est converti en se faisant baptiser dans la saison 3. Il voulait que ses dieux et ceux d'Athelstan s'opposent. Cette attitude provocante est dans la nature de Ragnar, n'en déplaise au Earl Haraldson, sa première victime. Mais aujourd'hui, après plus de dix années passées à provoquer Odin et les autres en montrant son intérêt pour le Christ, Ragnar ne croit plus en grand chose.

ragnar

Quelque chose s'est brisé en Ragnar depuis la mort d'Athelstan. (©️ History)

Cette révélation faite dans l'épisode "In the Uncertain Hour Before the Morning" démontre le nihilisme grandissant de Ragnar. Elle découle également de ses étranges réactions au cours des précédents épisodes, comme cette agaçante et récurrente sérénité qu'il exprime face à la mort. C'est également pour cette raison qu'il a tenté de se suicider. On comprend quand il demande au roi Egbert de le tuer qu'il est impossible pour Ragnar de mourir sans l'intervention d'un dieu chrétien. Il pense qu'ainsi, Odin ne pourra le protéger et que ses fils viendront le venger. De cette manière et avec cette brillante stratégie, Ragnar démontrera la puissance des dieux nordiques tout en s'assurant d'avoir pris sa revanche sur l'assassinat de la colonie du Wessex.

Bien entendu, Ragnar pourrait avoir une tout autre stratégie en tête qui lui éviterait la mort. D'ailleurs, et comme le souligne une fois de plus le roi Egbert qui prend la place du spectateur, on ne cesse de se demander ce qu'a bien pu trafiquer Ragnar pendant dix ans. "C'était une partie d'un plan plus large et plus audacieux", répond Ragnar aux menaces du roi Egbert. Comme si, une fois de plus, il nous préparait un twist incroyable, comme ce fut le cas à Paris en saison 3.

On sait déjà que Ragnar est le roi des tours de magie avant d'être le roi des Vikings. Surtout depuis qu'il a appris l'existence du fils d'Athelstan, Alfred, une découverte qui semble lui redonner goût à la vie. C'est une énième preuve de l'importance d'Athelstan dans la vie passionnante du viking, qui pourrait malheureusement se terminer dans les prochains épisodes. Qu'il soit ou non à l'origine de l'apostasie de Ragnar — comprenez son renoncement total en une forme de croyance —, Athelstan nous manque rien que pour ses dialogues fascinants sur la foi, réflexions qui ont forgé l'identité de Ragnar et compteront plus que jamais dans la suite des événements.

La saison 4 de Vikings est diffusée sur History aux États-Unis et sur Canal+ en France.