En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

lagherta-feat

Vikings : chassez le naturel, il revient au galop

Rollo et Lagertha n'ont jamais été plus vikings que dans l'épisode "Two Journeys". Attention, spoilers. 

lagherta

©️ History

Depuis la reprise de la saison 4 de Vikings, Ragnar semble être moins présent à l'écran, et l'épisode "Two Journeys" a confirmé cette impression. En effet, il y a désormais plusieurs sous-intrigues qui sont développées dans la série et les personnages ont rarement été aussi nombreux. Ainsi, Vikings adopte, comme elle l'a déjà fait par le passé, une narration avec plusieurs points de vue par épisode à la manière de Game of Thrones. Ainsi, dans "Two Journeys", on a pu assister au retour de Rollo devenu duc de Normandie, au putsch de Lagertha contre Kattegat et au voyage de Ragnar et d'Ivar dans le Wessex.

Ce qui frappe dans cet épisode, c'est la démonstration du proverbe "chassez le naturel, il revient au galop". Du côté de Rollo, c'est évident : même s'il est comblé par ce titre royal confié par le roi Charles, il est en manque d'action et de sensations fortes. Après tout, il a toujours été un excellent guerrier viking ainsi qu'un frère frustré de n'être que le second de Ragnar, d'évoluer dans son ombre sans jamais qu'aucune victoire ou découverte ne lui soit reconnues. Il évoque d'ailleurs ce manque à sa femme en faisant référence à la mythologie nordique : "Quand j'entends la foudre, je vois Thor frappant son marteau." Quand il voit Björn débarquer chez lui, impossible de ne pas résister à la tentation de découvrir de nouvelles terres et de piller les richesses de ses habitants.

Pour Lagertha, c'est plus subtil. Elle a toujours été une femme forte, une battante, avec une véritable âme de leader. D'ailleurs, dans la première saison, elle ne se laissait déjà pas impressionner par Ragnar, même au sein de leur ménage. Après l'exécution de Kalf dans la première partie de la saison 4, Lagertha a fait preuve de diplomatie envers ses anciens ennemis, même ceux appartenant à son peuple. On parle évidemment d'Aslaug et des fils, pour elle illégitimes, de Ragnar. Mais les événements des deux derniers épisodes ont tout changé et Lagertha a fomenté ce qu'elle a subi avec Kalf : un coup d'état contre son propre peuple. Derrière les réactions de Rollo et de Lagertha se cache une volonté de prendre sa revanche, contre sa condition et de renouer avec sa véritable nature.

Une histoire de vengeance

C'est un peu le mot sur toutes les lèvres des Vikings cette saison : vengeance. Du côté de Ragnar, elle est terrifiante pour les fans de la série car perdue d'avance. Cette quête de vengeance est seulement guidée par sa volonté de mener une dernière bataille avant de se rendre au Valhalla. Heureusement pour nos petits cœurs, le roi des Vikings a toujours eu une attitude illisible, aussi imprévisible qu'imperturbable. On ne doute pas qu'il ait un solide plan concernant son voyage au Wessex, mais force est de constater que tout part en vrille. Après leur naufrage, l'assassinat des vikings survivants, dans une scène sanglante et intense où Ivar a fait parler ses compétences de combat au sol, la stratégie de Ragnar reste nébuleuse. Seul point positif : il a retrouvé le sourire diabolique de sa jeunesse, promesse d'un fabuleux twist pour se sortir de cette situation comme dans la troisième saison.

Pour Lagertha, c'est une vengeance vieille comme le monde : celle d'un amour volé. Sa décision de prendre les armes pour récupérer le pouvoir à Kattegat est une répercussion du baiser échangé avec Ragnar. Par cet acte, les deux vikings se sont finalement réconciliés. Ragnar avait d'ailleurs montré une certaine forme de regrets dans "The Outsider", de la nostalgie aussi du temps où ils étaient de simples fermiers. Comme il est fatigué et vieillissant, on peut voir dans ce baiser une forme de passation de pouvoir. D'ailleurs, Lagertha décide d'épargner la vie des fils de Ragnar, preuve de son amour envers lui. D'une certaine manière, Ragnar lui a légué Kattegat par ce geste. Avec son envie grandissante de se venger d'Aslaug, Lagertha a ainsi trouvé une raison suffisante pour la renverser de son siège de reine.

vikingsnapalmgirl

©️ History

Au cours de cet affrontement déchirant, puisque Lagertha tuait dans la mêlée des membres de son nouveau peuple, Vikings nous a livré sa vision du proverbe "chassez le naturel, il revient au galop" : une nouvelle bataille sanguinaire comme elle sait si bien les faire. On passera outre la (très) mauvaise mise en scène des séquences de tir à l'arc, où clairement les flèches tombent plutôt qu'elles ne filent, pour s'arrêter sur un plan très fort de "Two Journeys". Il s'agit de cette jeune fille qui court, apeurée, pour se mettre à l'abri lors de l'attaque. Cette image marquante est une référence directe à la tristement célèbre photographie de la petite fille brûlée par le Napalm, Kim Phuc, prise pendant la guerre du Vietnam. Si faire la guerre restait une tradition et un accomplissement de soi chez les Vikings, il ne faut pas oublier qu'ils faisaient preuve d'une barbarie démesurée.

Loin de là, en Normandie, Rollo joue au fier quand Björn, Floki, Helga et leur flotte se présentent à lui. Complètement transformé en fervent partisan du christianisme (il maîtrise même le latin), entouré d'une famille aimante et de loyaux serviteurs, Rollo ne peut résister à l'appel de l'aventure quand Björn lui montre la carte de la mer Méditerranée. Sa vraie nature reprend alors le dessus et il décide d'embarquer avec ceux qu'il a autrefois trahis. Après le supplice de la goutte d'eau et l'aigle de sang, Michael Hirst et son équipe ont ainsi mis en scène un nouveau supplice pratiqué par les Vikings. Une torture vue et revue dans les films de mafieux : la noyade. Cette séquence représente une énième vengeance, celle de Björn et plus généralement du peuple viking par rapport à la trahison de Rollo.

Björn et ses soldats pratiquent ce supplice avec un certain style. Des cordes sont serrées aux deux extrémités du corps de Rollo et ses bourreaux viennent le placer sous le drakkar. On peut interpréter cette baignade forcée comme ayant une connotation religieuse. En effet, tout comme Ragnar peu après, Rollo a été baptisé pour devenir chrétien dans la première saison. Dans "Two Journeys", il s'agit d'un nouveau baptême, mais réalisé dans la souffrance et imposé par des paganistes nordiques. D'une certaine manière, et parce que Björn choisit de ne pas le tuer, Rollo est de nouveau "baptisé" et retrouve ainsi sa condition de viking.

Reste à savoir si ce dernier n'est pas également guidé par une vengeance, celle envers son frère ou plutôt envers la gloire de Ragnar qui est d'ores et déjà le plus grand viking de l'Histoire. Car comme le dit si bien le fils du roi Egbert au cours de l'épisode : "Ce n'est pas juste un homme. Il représente l'Histoire de son peuple."