Westworld : Evan Rachel Wood défend le personnage de Dolores (et elle a bien raison)

"Les femmes ont le droit d’être en colère."

© HBO

L’évolution de Dolores dans la saison 2 de Westworld ne plaît pas à tout le monde. Passée d’androïde en détresse, malmenée par les hommes, à leadeuse plutôt impitoyable, même avec son mec Teddy, Dolores devient effectivement moins attachante que Maeve (Thandie Newton), l’autre personnage féminin phare de la série de Lisa Joy et Jonathan Nolan.

Pourquoi ? Plusieurs raisons : c’est à travers les yeux de Maeve que nous avons découvert un nouveau parc assez stylé, Shogun World. Cette dernière n’a cessé de montrer son humanité, en ayant beaucoup de compassion pour son alter ego nippon. Elle prend des décisions selon un code moral qui nous paraît juste, décimant des "méchants" unidimensionnels sur son passage. Elle acquiert un pouvoir super cool au passage, celui de commander les androïdes par télépathie.

Et puis, Maeve fait tout ça pour récupérer sa fille. Comprenez-moi, ce personnage est totalement badass et génial, mais il faut bien admettre que tout est écrit dans cette saison 2 pour qu’on l’aime (jusqu’à l’épisode 6 en tout cas). Notons aussi que sa quête de maternité s’inscrit dans la droite lignée de ce qu’on attend d’une femme, qu’elle se batte pour ses enfants.

A contrario, la douce Dolores, parfaite poupée que les hommes exploitaient à volonté en saison 1 – intellectuellement à travers les sessions avec Bernard, ou sexuellement (on pense au viol par l’Homme en noir, qui nous est suggéré) –, prend les rênes de la rébellion robotique, devenant au passage de plus en plus insensible. Elle n’hésite pas à trahir sa parole donnée aux Confédérés, et même à rebooter son petit ami, Teddy, quand celui-ci montre trop d’empathie pour son prochain. Dans cette saison, Dolores comprend qu’elle a été utilisée. Elle est en colère, elle refuse de fuir, et cherche la vengeance. Et ça, ça ne passe pas auprès de beaucoup de fans.

Qu’un homme veuille venger la mort de sa femme et décime tout sur son passage, devenant un tueur de sang-froid ou un leader sans coeur, ça passe (je viens de vous donner le pitch de millions de films et de séries) ; mais qu’une femme cherche à prendre sa revanche elle-même, et c’est une connasse.

Evan Rachel Wood dit non à ce schéma de pensée sexiste et archaïque, et elle a bien raison. L’actrice s’est exprimée sur Twitter pour dire le fond de sa pensée.

"C’est drôle comme certaines personnes haïssent le fait que Dolores se défende. On oublie vite pourquoi elle se bat. Aussi, personne ne dit quoi que ce soit à propos des personnages masculins ou sur la mère, presque comme si les gens VOULAIENT qu’elle reste cette demoiselle en détresse. Et maintenant, on la traite de "bitch". Ça ne vous rappelle pas quelque chose ?"

"Les femmes ont le droit d’être en colère. Les femmes ont le droit de prendre le contrôle de leur destin, leurs corps, et de répondre aux attaques comme un homme le ferait et qu’on dise qu’elles sont badass, pas des "bitches". 'Avez-vous déjà questionné la nature de votre réalité ?'"

Drop the mic.

La saison 2 de Westworld est diffusée sur HBO tous les dimanches soir et en US+24 sur OCS en France.