Ⓒ Fox

D'Homer Simpson aux adieux de Game of Thrones, les 5 moments forts des Emmys 2019

Homer, Billy Porter, Michelle Williams, Jharrel Jerome et le cast de Game of Thrones ont brillé au cours de cette 71e cérémonie.

#1. Homer Simpson en MC

Publicité

Tout comme la 91e cérémonie des Oscars, la 71e édition des Primetime Emmy Awards s’est déroulée sans maître de cérémonie. En lieu et place d’un animateur, plusieurs stars se sont relayées pour remettre les multiples trophées de la soirée : Michael Douglas, Viola Davis, Zendaya, Gwyneth Paltrow et le cast de Game of Thrones ont notamment foulé la scène du Théâtre Microsoft de Los Angeles. Mais les spectateurs ont surtout été surpris par l’apparition imprévue… d’Homer Simpson.

Le paternel de la famille de Springfield a ouvert la cérémonie avec sa verve légendaire : "Merci à tous. Pour tous ceux qui ont perdu l’espoir, sachez que c’est la consécration d’un rêve impossible. Si ça peut m’arriver, vous pourriez être le prochain", assure-t-il avant de se prendre un piano sur la tronche ("Doh !"). On espère que Cartman ou Rick et Morty prendront la relève dès l’année prochaine.

Publicité

#2. Standing ovation pour le cast de Game of Thrones

Quelques minutes avant de remporter le trophée de la meilleure série dramatique, une partie du cast de Game of Thrones a surgi de façon triomphale sur la scène des Emmys. Alfie Allen, Sophie Turner, Maisie Williams, Lena Headey, Peter Dinklage, Kit Harington, Emilia Clarke, Gwendoline Christie, Nikolaj Coster-Waldau et Carice van Houten ont été accueillis par une longue ovation, nourrie d’applaudissements et de sifflements admiratifs. Pourtant, ils venaient seulement remettre le prix de la meilleure actrice dans un second rôle — par ailleurs remporté par Julia Garner pour Ozark.

Les dix acteurs et actrices du cast de GoT sur scène étaient tous·tes nommé·e·s cette année dans une catégorie. Finalement, seul Peter Dinklage est reparti avec une statuette pour le rôle de Tyrion Lannister. Il est ainsi devenu l’acteur le plus primé (4 Emmy Awards en tout) de l’histoire dans la catégorie "meilleur acteur d’une série dramatique dans un second rôle", juste devant Aaron Paul à l’époque de Breaking Bad. Bien joué, bitch.

Publicité

#3. Le discours puissant de Michelle Williams

Découverte par beaucoup dans le rôle de Jen Lindley dans Dawson, Michelle Williams est restée à l’écart du petit écran depuis 2003. Il a fallu attendre 2019 pour la voir revenir dans le monde des séries avec l’œuvre confidentielle Fosse/Verdon, diffusée sur FX (et Canal+ Séries chez nous). Un pari gagnant pour l’actrice américaine, qui a été gratifiée de la récompense de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm pour le rôle de Gwen Verdon.

Grâce à son discours de remerciements, Michelle Williams s’est attiré le respect et l’admiration du public, et en particulier des actrices. Son plaidoyer sur les inégalités salariales entre les hommes et les femmes à Hollywood a été acclamé :

Publicité

"Quand vous investissez du temps et de l’argent dans une personne, elle se sent valorisée. Ça lui permet de ressentir et comprendre sa propre valeur, et c’est un investissement qu’elle va concrétiser à travers son travail.

Alors la prochaine fois qu’une femme, et en particulier une femme de couleur, qui gagne 52 cents lorsque son partenaire masculin et blanc gagne 1 dollar pour le même poste, vous explique de quoi elle a réellement besoin pour faire son travail, écoutez-la."

#4. Le sacre de Billy Porter

Billy Porter, l’interprète de Pray Tell dans Pose, a probablement réalisé le plus beau hold-up de la soirée. L’acteur américain s'est emparé du trophée du meilleur acteur dans une série dramatique, au nez et à la barbe de Kit Harington, Jason Bateman, Sterling K. Brown, Bob Odenkirk et Milo Ventimiglia. Avec cette récompense, Billy Porter rentre même dans l’histoire, en étant le premier acteur afro-américain et homosexuel à recevoir cet Emmy Award.

Débordant d’amour pour ses camarades et Ryan Murphy (le créateur de Pose), le comédien a fait un discours empli de tolérance et d’optimisme :

"La catégorie dans laquelle je viens de gagner, c’est l’amour. […] J’ai le droit, vous avez le droit, nous avons tous le droit d’être ici. Nous, en tant qu’artistes, avons le pouvoir de changer la structure moléculaire, le cœur et la mentalité des gens qui vivent sur cette planète." 

Billy Porter est désormais en route vers le sacre ultime : rejoindre le club des "EGOT" (c'est-à-dire celles et ceux qui ont eu au moins un Emmy, un Grammy, un Oscar et un Tony Award, le Graal du septième art étant le dernier trophée manquant à Billy Porter).

#5. L’hommage de Jharrel Jerome aux Central Park Five

Après des prestations remarquées dans Moonlight et Mr. Mercedes, Jharrel Jerome est arrivé sur le devant de la scène grâce à la mini-série Dans leur regard (When They See Us en VO). Avec son interprétation poignante de Korey Wise, l’un des cinq adolescents condamnés à tort pour le viol de Trisha Meili (les Central Park Five), le jeune acteur a bouleversé les sériephiles. Le jury des Emmy Awards n’a donc pas hésité une seconde à lui remettre le prix du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pendant la cérémonie. Il est par ailleurs le plus jeune acteur de l'histoire des Emmys à recevoir un tel trophée.

Son discours, très émouvant, s’adressait directement aux Central Park Five, présents dans la salle : "Ce prix, je le dédie surtout aux cinq exonérés." Ces derniers ont ensuite reçu une standing-ovation chaleureuse de la part du public.

Par Adrien Delage, publié le 23/09/2019

Copié

Pour vous :