©HBO

Après Big Little Lies et Sharp Objects, Jean-Marc Vallée va réaliser la mini-série Gorilla and the Bird pour HBO

Jamais deux sans trois.

© HBO

Entre Jean-Marc Vallée et HBO, c’est une affaire qui roule. La signature esthétique forte du cinéaste canadien a fait des merveilles pour habiller les histoires de femmes de Big Little Lies et Sharp Objects, deux mini-séries (ou séries limitées comme on dit maintenant) chaudement accueillies par le public et la critique. La première a raflé Golden Globes et Emmys, et la deuxième est en lice pour suivre sa prédécesseure lors des prochains Golden Globes.

Publicité

Alors forcément, on suit de près cette collaboration fructueuse. Comme d’hab, Jean-Marc Vallée va mettre en images les mots d’un·e autre, puisqu’il s’agit d’une nouvelle adaptation d’un roman, Gorilla and the Bird, écrit par Zack McDermott. C’est la société de Channing Tatum, Free Association, qui coproduit aux côtés de Big Beach et HBO. Bryan Sipe (Demolition) sera showrunner, et producteur exécutif de cette mini-série aux côtés de Vallée et McDermott.

Inspiré de la propre bataille de l’auteur contre ses troubles bipolaires, Gorilla and the Bird raconte l’amour inconditionnel d’une mère pour son enfant bipolaire, Zack (aka le Gorille) qui tente de retrouver sa sérénité d’esprit avec un épisode psychotique. La seule qui ne l’a pas abandonné est sa mère (aka l’Oiseau). Autrefois défenseur public de la Société d’aide juridique de New York, Zach a connu une descente aux enfers suite à sa maladie qui l’a conduit à des désillusions, un comportement antisocial, une arrestation et finalement un internement à l’hôpital Bellevue.

On peut regretter que, contrairement aux deux précédents projets, celui-ci semble impliquer très peu de femmes, mais on sera évidemment dans les starting-blocks pour découvrir cette nouvelle mini-série, qui devrait avoir une tête d’affiche masculine de l’acabit d’une Nicole Kidman ou d’une Amy Adams. On mise sur Jake Gyllenhaal, qui a bossé avec Jean-Marc Vallée et Bryan Sipe.

Publicité

Par Marion Olité, publié le 11/12/2018

Copié

Pour vous :