©Netflix

C'est officiel : les braqueurs de La Casa de Papel reviendront bien pour une saison 4

La résistance ne fait que commencer !

Le Professeur, Tokyo, le nouveau venu Marseille et le reste de la bande n’ont même pas commencé leur nouveau braquage que les voilà assurés de revenir dans une saison 4. C’est à l’occasion de la présentation à Madrid de l’imminente saison 3 du hit espagnol, qui arrive le 19 juillet prochain sur Netflix, que la plateforme a confirmé au quotidien espagnol El Periódico le retour de la team aux masques de Dali pour une nouvelle livraison.

"Il y a un groupe de personnes qui a encore beaucoup de choses à dire. Il nous a fallu pas mal de temps pour nous décider, on voulait respecter notre travail. Le succès de la série à travers le monde a été un tel vertige", a déclaré Álex Pina, le showrunner de la série.

Publicité

La troisième saison, aussi appelée Partie 3, sera composée de huit épisodes. Comme les saisons 1 et 2, qui formaient une seule saison lors de la première diffusion du show sur la chaîne Antena 3, Álex Pina a conçu les saisons 3 et 4 comme un bloc, avec une intrigue bouclée. Le tournage avait commencé en novembre 2018. La saison 4 est toujours en cours de tournage et devrait aussi avoir le même nombre d’épisodes.

Pour en revenir à la saison 3, elle débutera deux ans après le spectaculaire braquage de la Maison de la Monnaie à Madrid. La bande de braqueurs, disséminée aux quatre coins du globe, va devoir se réunir pour aider l’un des leurs, fait prisonnier et torturé on ne sait où. Le Professeur (Álvaro Morte), Tokyo (Ursula Corberó), Denver (Jaime Lorente) & co auront aussi du renfort avec l’arrivée de nouveaux mystérieux personnages, dont le fameux Marseille, incarné par Luka Peros et introduit en grande pompe par Jul sur les réseaux sociaux. Et si vous vous demandiez pourquoi la cité phocéenne a eu l’honneur de se retrouver dans la série, Alex Pina a confirmé que le choix des nouveaux noms de codes des braqueurs - qui était un hasard dans la première saison - n’est plus du tout anodin. Il est réfléchi : "Nous travaillons maintenant avec des villes possédant une certaine couleur, une singularité, certains noms sont un hommage à ces pays qui nous ont si bien accueillis".

En France, la série a été un vrai raz-de-marée, portée notamment par les rappeurs, grands fans de La Casa. Certains, comme Maître Gims, se sont même fendus de leur propre version de l’hymne Bella Ciao. Ce choix de renouveler La Casa de Papel paraît donc pour le moins logique : rappelons que selon Netflix, il s’agit de sa série non-anglophone la plus regardée au monde.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 27/06/2019

Copié

Pour vous :