© Walt Disney Pictures

Les méchant·e·s de Disney vont se réunir dans une série en live action

La Suicide Squad de Disney avec Maléfique, Jafar, Ursula ou encore Frollo.

© Walt Disney Pictures

Jusqu’ici, le petit écran avait été épargné par le recyclage industriel qui consiste à transformer un dessin animé en film en prise de vues réelles. Mais avec le lancement de sa plateforme de streaming, la firme de Mickey compte bien capitaliser sur ses œuvres les plus célèbres. Rien qu’en 2019, Dumbo, Aladdin et Simba prendront vie en live action au cinéma. Dans la foulée, Disney compte bien développer des séries madeleines de Proust.

Publicité

Les remakes en prise de vues réelles du géant américain ne datent pas d’hier. Déjà au milieu des années 1990, Le Livre de la jungle avait été transposé par Stephen Sommers une première fois avec des acteurs faits de chair et d’os. Le phénomène s’était réellement intensifié en 2010, avec les succès au box-office d’Alice au pays des merveilles, Maléfique, Cendrillon et surtout de La Belle et la Bête qui a engrangé 1,2 milliard de dollars (environ 1,05 milliard d’euros) de recettes à travers le monde. Depuis, on sait que Disney prépare pour les prochaines années la suite de Maléfique et les adaptations en live action de Mulan, La Belle et le Clochard, Pinocchio, La Petite Sirène, Le Bossu de Notre-Dame ou encore Lilo et Stitch.

Mais alors que peut-on attendre du côté du petit écran ? À en croire les membres de Production Weekly, chargés de répertorier les tournages à venir sur le sol américain, la firme aux grandes oreilles prépare une série team-up rassemblant ses méchants emblématiques ! Le nom de travail du show (Disney Villains) ne laisse que peu de doutes, et la compagnie a déjà recruté Steve Pearlman, un ancien producteur de Once Upon a Time et son spin-off, ainsi que le scénariste Michael Seitzman (Code Black, Intelligence) pour chapeauter le projet.

Publicité

Production Weekly précise par ailleurs que le tournage de la série débutera au deuxième trimestre 2020, dans les studios Ardmore de Dublin, où furent notamment filmés Penny Dreadful, Les Tudors et Braveheart. Reste à connaître le roster qu’accueillera ce "villains show", puisque entre Jafar, Ursula, Maléfique, Hadès, Scar, Claude Frollo, la Reine de cœur, Clayton, le Capitaine Crochet, Gaston, le capitaine Gantu, Shan-Yu ou encore Cruella, Disney ne manque pas de matière à exploiter. On ne sait pas encore si les antagonistes des films Pixar pourront également être de la partie.

La plateforme Disney+ sortira à la fin de l’année aux États-Unis. Elle devrait ensuite s’exporter en Europe à partir de 2020. Pour concurrencer Amazon et Netflix et séduire rapidement des abonné·e·s, la firme mise principalement sur les fans de Marvel et de Star Wars, puisque des séries types Loki et The Mandalorian ouvriront le bal des contenus originaux du service de streaming.

MAJ du 28/02/2019 : le Hollywood Reporter est parti à la pêche aux informations afin d’en apprendre plus sur ce projet. Ainsi, la série de Disney sera adaptée de l’anthologie de contes sur des méchants emblématiques signée Serena Valentino, qui a déjà imaginé des histoires originales pour la Reine-sorcière (Blanche-Neige), la Bête (La Belle et la Bête), Ursula (La Petite Sirène), Maléfique (La Belle au bois dormant) et plus récemment sur la Mère Gothel (Raiponce).

Publicité

Son prochain ouvrage mettra en avant un trio de sorcières originales, Lucinda, Ruby et Martha, créées spécialement pour les romans de l’autrice. Ces nouvelles méchantes sont d’ailleurs inspirées des Moires d’Hercule. Enfin, c’est bien Michael Seitzman, le créateur de Code Black, qui sera en charge de l’adaptation. En revanche, le nom du producteur Steve Pearlman n’apparaît plus dans la liste des producteurs, ce qui n’est pas forcément une mauvaise nouvelle quand on connaît la qualité approximative de Once Upon a Time.

Par Adrien Delage, publié le 27/02/2019

Copié

Pour vous :