© Focus on Sport/Getty Images

Un docu-série sur l’ère Magic Johnson et Kareem Abdul-Jabbar chez les Lakers va voir le jour

Un hommage à deux légendes violettes et dorées de la NBA.

© Focus on Sport/Getty Images

Sous le règne du coach Pat Riley dans les années 1980, un tandem a raflé toutes les récompenses de la NBA : Kareem Abdul-Jabbar et Magic Johnson. Les deux anciens joueurs des Los Angeles Lakers, présents au Basketball Hall of Fame, auront droit à un hommage à leur succès fulgurant dans un docu-série, juste avant l’avènement d’un certain Michael Jordan et ses hargneux Bulls de Chicago. Un documentaire sur la décennie dorée du tandem qui sera raconté par le Los Angeles Media Fund, les Lakers et Haven Entertainment. Le réalisateur et scénariste Kristopher Belman (More Than a Game) a été recruté pour mettre en boîte ces 5 épisodes prometteurs.

Publicité

Le docu-série reviendra sur la stratégie offensive ultra-efficace du "run and gun" du coach Riley, le talent de passeur de Magic Johnson ou celui de marqueur de Kareem Abdul-Jabbar, joueur à l’envergure impressionnante qui a notamment popularisé le hook shot. La série entend explorer comment cette association de génies du basket-ball a permis aux Lakers de remporter 5 bagues de champion NBA en seulement une décennie, sans mentionner les titres individuels de chaque basketteur (MVP de la saison régulière, MVP de la finale des Playoffs, sélection au All-Star Game…).

Si le duo inarrêtable sera au cœur de la série documentaire, les joueurs du banc et le reste du cinq majeur (dont les très grands Jamaal Wilkes, James Worthy, Byron Scott et Michael Cooper) ne seront pas en reste. Le récit reviendra sur la célèbre rivalité avec les Boston Celtics de Larry Bird sur et hors du terrain mais aussi sur l’aura du tandem à Los Angeles, qui a notamment attisé la passion de l’acteur Jack Nicholson pour son équipe. Rendez-vous en 2019 pour un entre-deux inoubliable avec ces deux monstres du basketball américain, sans qui les LeBron James, Kevin Durant et autres Russell Westbrook d’aujourd’hui n’auraient peut-être pas vu le jour.

Par Adrien Delage, publié le 18/12/2018

Copié

Pour vous :