© Netflix

À l'origine, Eleven et Steve auraient dû mourir à la fin de la saison 1 de Stranger Things

On n'est pas passé loin de l'incident diplomatique...

© Netflix

Comment imaginer Stranger Things sans sa super-héroïne Eleven, incarnée par Millie Bobby Brown, et Steve, le merdeux devenu l'idole des jeunes interprété par Joe Keery ? Et pourtant, c'est ce que les frères Duffer, les cerveaux derrière la série Netflix, avaient en tête initialement. C'est ce que révèle Stranger Things: Worlds Turned Upside Down, un livre sur le making-of du show.

Publicité

À l'origine, Eleven aurait dû se sacrifier à la toute fin de la saison 1, en tuant le Démogorgon. Quant à Steve, il était censé être un personnage anodin, un peu connard sur les bords, mais que personne ne regretterait. Évidemment, rien de tout ça ne s'est produit. La raison ? Stranger Things a d'abord été pensée comme une mini-série, avec une saison unique et bouclée. Basta.

Sauf que Netflix n'étant pas un organisme de charité faisant des séries pour la simple beauté de l'art, la firme a changé d'avis devant le succès inattendu de la création des frères Duffer. Stranger Things décrochait une saison 2. Puis une troisième. C'est ce qu'on appelle un twist ! Et c'est ainsi que les showrunners ont du entièrement repenser leur histoire, comme Ross Duffer l'explique dans le livre :

"Eleven était censée se sacrifier en sauvant le monde. C'est la fin qu'on avait en tête. Mais une fois qu'on a réalisé que la série allait potentiellement durer plus d'une saison, il fallait qu'on laisse plus de choses en suspens, parce qu'au fond de nous, on savait que la série ne fonctionnerait pas sans Eleven. Et à ce stade, on savait à quel point Millie était spéciale. S'il devait y avoir une suite à Stranger Things, Eleven devait revenir".

Publicité

La saison 3 de Stranger Things est prévue pour l'été 2019, sur Netflix.

Par Delphine Rivet, publié le 01/11/2018

Copié

Pour vous :