© BBC Two

featuredImage

Arrêtez tout : un film Peaky Blinders serait en préparation

Par ordre des Peaky "fucking" Blinders.

© BBC Two

Non satisfaits de régner sur la télé britannique (et dans le monde entier grâce à Netflix), les Peaky Blinders devraient bientôt continuer leurs combines sur grand écran. Alors que la saison 5 est en cours de tournage, un vétéran de la série a révélé que Steven Knight, créateur et showrunner de la famille Shelby, travaillait sur le script d’un film. Le colporteur de cette bonne nouvelle n’est autre qu’Otto Bathurst, le réalisateur qui a mis en scène les trois premiers épisodes du show en 2013 et donc donné cette patte gritty à l’œuvre (pour laquelle il a d’ailleurs gagné un BAFTA Award).

"Je crois qu’il est en train d’écrire le scénario [d’un film], a confié le metteur en scène à Yahoo Movies UK. Je pense que Steven Knight a prévu quelque chose". En réalité, les rumeurs d’un long-métrage reprenant l’univers des gangsters de Birmingham remontent à 2016, année où le showrunner avait effectivement évoqué cette possibilité dans un communiqué. Ceci dit, Cillian Murphy, interprète magnétique de Tommy Shelby, s’était montré plutôt réticent à cette idée dans une interview accordée à Deadline : "Je suis plutôt partagé quant à l’idée d’un film… Je trouve le concept sexy, mais je garderai des réserves tant qu’on ne me présentera pas le script."

Si Steven Knight planche sur le scénario d’un film, il n’a pas encore trouvé de réalisateur et Otto Bathurst n’a pas été recontacté par le showrunner dans cette optique. Pour faire grimper la hype autour de ce projet alléchant, on peut d’ores et déjà lancer les paris sur le sujet du film : un prequel sur la Première Guerre mondiale qui a traumatisé Tommy ? Un spin-off sur Alfie Solomons avec le retour de Tom Hardy ? Un sequel afin de conclure la série, qui pour rappel connaîtra au moins sept saisons ? Levons nos verres de gin au clan Shelby, qui a encore de longues heures devant lui et se déclinera prochainement en comédie musicale.

Par Adrien Delage, publié le 15/11/2018

Copié