Ⓒ HBO

George R. R. Martin en dit plus sur le spin-off de Game of Thrones

On aura le droit au retour des Stark et des loups géants, mais pas forcément à celui des Lannister.

Toujours occupé par tout et n’importe – hormis l’écriture des deux derniers romans de la saga du Trône de Fer –, George R. R. Martin seconde la scénariste Jane Goldman sur le spin-off de Game of Thrones. Cette série dérivée, dont l’action se déroulera 5 000 ans avant les événements de la guerre des Cinq Rois et que nous connaissons sous le titre provisoire Blood Moon, a débuté son tournage en mai dernier. Depuis, de plus en plus d’informations parviennent jusqu’à nos oreilles de fans. Même l’auteur américain s’est laissé aller à quelques confidences, dans les colonnes d’Entertainment Weekly.

George R. R. Martin est ainsi revenu sur cinq points de la série. En premier lieu, le romancier nous parle de la géopolitique de Westeros en cette ère bien différente, l’Âge des héros :

Publicité

"On parle du royaume des Sept Couronnes de Westeros, car il y avait sept royaumes à l’époque de la Conquête d’Aegon [Targaryen]. Mais si on remonte dans le temps, il y en avait neuf, et douze encore avant, et même une centaine, surtout des petits royaumes, dans la période dont nous parlons dans le spin-off."

Martin a aussi confirmé le retour de la famille Stark, pour le plus grand plaisir des fans. Nous découvrirons très certainement les fondateurs de la lignée d’Arya, Bran et Sansa, puisque c’est un Stark, Brandon le Bâtisseur, qui a construit le Mur après la première Longue Nuit. Les dragons seront absents du spin-off (les Valyriens/Targaryen n’étaient pas encore arrivés à Westeros à cette époque), mais l’écrivain promet le retour des loups géants et des mammouths aperçus rapidement dans quelques épisodes de Game of Thrones.

Vers la plus longue des nuits ?

Ⓒ HBO

Publicité

En troisième point, Martin précise que les Lannister ne seront pas de la partie, puisque leur lignée n’existait pas à cette époque : "Les Lannister ne sont pas encore là, contrairement à Castral Roc [le fief ancestral de la maison du lion, ndlr] qui ressemble au rocher de Gibraltar. Pour le moment, le château est occupé par les Castral." Ici, l’auteur fait une obscure référence à Lann le Futé, l’ancêtre des Lannister, qui s’était emparé de la demeure grâce à une ruse machiavélique et avait ensuite fondé la famille qui donnera naissance à Cersei, Jaime et Tyrion.

Le point suivant concerne plutôt le format de la série. Parce que plusieurs personnes lui demandaient si le préquel de Game of Thrones serait bien mené par un trio féminin (en l’occurrence Naomi Watts, Naomi Ackie et Denise Gough), Martin a tenu à préciser "[qu’on] ne peut pas vraiment parler de leaders mais plutôt d’un casting d’ensemble". En d’autres termes, le spin-off sera toujours une série chorale avec de nombreux points de vue et devrait se dérouler à travers tout le continent de Westeros.

Enfin, les journalistes d’EW ont tenté de lui tirer les vers du nez au sujet du titre de ce préquel. D’abord intitulée The Long Night, en référence à la première invasion des Marcheurs blancs, la série a ensuite été rebaptisée Blood Moon pour le tournage du pilote. Mais à en croire le romancier, les équipes de HBO vont plutôt s’orienter vers leur premier choix, même si l’épisode 3 de la saison 8 de Game of Thrones possède un titre similaire :

Publicité

"The Long Night est mon titre préféré. Mais j’ai récemment entendu une autre suggestion à l’étude, The Longest Night. C’est une variante qui ne me dérangerait pas. Ça serait même vraiment pas mal."

En France, les huit saisons de Game of Thrones sont disponibles en intégralité sur OCS Go.

Par Adrien Delage, publié le 10/07/2019

Copié

Pour vous :