©AMC

Hank est de retour dans le trailer de la saison 5 de Better Call Saul

Petit ange de la DEA parti trop tôt...

Pour faire patienter les fans de l'univers Breaking Bad, qui attendent impatiemment le retour de Jimmy McGill dans Better Call Saul, AMC a mis en ligne un nouveau trailer pour la saison 5.

Sur un son vintage super chill, volontairement décalé, on retrouve les protagonistes principaux de la série : le calculateur Gus Fring (Giancarlo Esposito), l'impitoyable Hector Salamanca, désormais en fauteuil roulant depuis son attaque, prêt à appuyer sur sa fameuse sonnette, Jimmy (Bob Odenkirk) et Kim (Rhea Seehorn) qui s'embrassent (on tremble pour elle, sachant qu'elle n'est pas présente dans Breaking Bad – cette histoire finira mal, la question est de savoir à quel point), Nacho (Michael Mando), toujours seul face à ses dilemmes, semble creuser sa tombe depuis le début de la série. Ça ne va probablement pas aller en s'arrangeant, sachant que lui non plus ne figure pas dans la série culte de Vince Gilligan, qui constitue chronologiquement la suite des événements de Better Call Saul

Publicité

Le clou du spectacle, c'est le retour attendu de Hank Schrader (Dean Norris), le beau-frère de Walter White, agent de la DEA, qui était notre boussole morale dans Breaking Bad. L'un des moments les plus choquants de la série reste son meurtre par le nazi Jack dans "Ozymandias" (S05E14), sous le regard impuissant de Walt. De son côté, ce brave Mike (Jonathan Banks) doit sortir son plus beau crochet du droit face à un groupe de malfrats qui lui cherche des noises. Apparemment, ils ne connaissent pas l'une des règles élémentaires de Breaking Bad : ne pas emmerder Mike.

La fin du trailer se termine par l'apparition troublante d'un nouveau personnage difficile à discerner, qui semble fortement dérangé. Le slow burner revient à compter du 23 février aux USA sur AMC, et sera diffusé en France sur Netflix. A noter que Better Call Saul a été, il y a peu, renouvelée pour une saison 6 qui sera la dernière.

Publicité

Par Marion Olité, publié le 30/01/2020

Pour vous :