© Netflix

Hulu pourrait sauver Daredevil et ses Defenders du cimetière des séries

D'une plateforme de streaming à une autre, il n'y a qu'un pas pour nos justiciers de Hell's Kitchen. 

© Netflix

Si le rachat de la 20th Century Fox par Disney a principalement attisé la curiosité des spectateurs du grand écran et en particulier du Marvel Cinematic Universe, avec l’introduction de super-héros tels que les X-Men et le Surfer d’argent dans le monde filmique des Avengers, l’impact sur le monde des séries est loin d’être insignifiant. Des licences cultes telles que Buffy contre les vampires et Les Simpson sont désormais entre les mains de la firme de Mickey, tout comme une majeure partie de Hulu et de son catalogue (The Handmaid’s Tale, Castle Rock, le revival de Veronica Mars…). Et la plateforme de streaming pourrait justement en profiter pour s’attirer les faveurs des aficionados de la Maison des Idées.

Publicité

En effet, Marvel Television, qui appartient également à Disney, pourrait se tourner vers Hulu pour faire renaître Matt Murdock, Luke Cage et Danny Rand voire Jessica Jones et Frank Castle (Netflix n’a pas encore officialisé l’annulation des deux derniers) de leurs cendres. Au cours des panels de la Television Critics Association, conférence relayée par The Wrap, Craig Erwich, le patron des programmes originaux de la plateforme, a confirmé son intérêt pour les séries de la Maison des Idées annulées par la concurrence :

"Marvel possède une tonne de titres qui pourraient nous intéresser. Ça dépend principalement du moment où ils seront prêts et, surtout, de la personne qui se chargera de ces projets."

Dans cette optique, Hulu a d’ailleurs commandé quatre séries animées inspirées de personnages Marvel, dont Howard the Duck. Méfiance toutefois : le contrat signé en 2014 entre Marvel et Netflix stipule qu’après annulation, la Maison des Idées a interdiction formelle d’utiliser les personnages dans un film ou une série pendant deux ans ! Autrement dit, pas de retour de Daredevil, Iron Fist et Luke Cage avant 2020, voire avant 2021 pour Jessica Jones. La seule inconnue reste The Punisher, qui n’était pas prévue à la base et dont les tenants et aboutissants du deal entre les deux entités demeurent confidentiels.

Publicité

On rappelle que, de son côté, la société aux grandes oreilles ne veut pas des séries Netflix, jugées trop sombres, matures et violentes pour leur plateforme qui vise un public familial. En revanche, Disney+ accueillera dès l’année prochaine des mini-séries directement liées au Marvel Cinematic Universe, dont les premières commandées seront consacrées à Loki et au couple Vision/Wanda Maximoff. Espérons qu’il y ait assez de place pour tout le monde dans la grande mais injuste famille des super-héros, où les meilleurs partent (souvent) les premiers.

Par Adrien Delage, publié le 12/02/2019

Copié

Pour vous :