©BBC

Idris Elba s'exprime sur le mouvement #MeToo et ses propos (limpides) deviennent viraux

L'interprète de Luther a mis tout le monde d'accord. 

© BBC

Bientôt de retour dans la peau du détective torturé John Luther dans une attendue saison 5, l'acteur Idris Elba a aussi été désigné par le magazine People "Sexiest man alive" 2018. Son nom continue d'être au centre des rumeurs autour du prochain James Bond. Pour résumer, la hype est forte autour de cette personne. Et elle ne fait que s'amplifier. 

Publicité

Récemment interviewé par le Times à propos du mouvement #MeToo, Idris Elba a eu une réponse aussi laconique que parfaite : "C'est seulement dur si vous êtes un homme qui a des choses à cacher"*. Son commentaire a été rapidement repris sur Twitter, par des personnalités comme la showrunneuse Shonda Rhimes, qui ajoute un "Vous voyez ?", et nombre de fans de l'acteur, qui ont redoublé d'amour pour lui.  

Publicité

Publicité

Publicité

Sous-entendu, ce n'est pas si compliqué de comprendre et de soutenir #MeToo, et les hommes qui n'ont rien à se reprocher ne devraient pas se sentir menacés par un mouvement qui a libéré la parole des femmes ayant subi des violences sexistes et sexuelles sur leur lieu de travail. 

Une phrase simple et pourtant, qui n'avait jamais été prononcée ainsi par une star de la stature d'Idris Elba. On a plutôt eu droit à des commentaires gênants de la part de Matt Damon ou Henry Cavill, les deux hommes ayant dû présenter leurs excuses face au tollé général. C'est important de montrer l'exemple, du côté des hommes aussi, en particulier des stars hollywoodiennes masculines, dont les comportements sont scrutés et les voix amplifiées médiatiquement. Ils peuvent inconsciemment inspirer le public à adopter des comportements sexistes ou au contraire alliés du féminisme. Clairement, Idris Elba se place dans la deuxième catégorie. Et on espère que ses déclarations inspireront d'autres hommes puissants à monter au créneau quand on leur en donne l'occasion. 

*"It’s only difficult if you’re a man with something to hide".

Par Marion Olité, publié le 18/12/2018

Copié

Pour vous :