©HBO

Les décors de Westworld partis en fumée dans l’incendie catastrophique en Californie

Sweetwater n’est plus, comme une grande partie des forêts californiennes.

© HBO

Le tournage de Westworld est-il maudit ? C’est la deuxième fois en deux ans que les décors de la série de HBO sont touchés par de graves feux en Californie. En 2017, l’incendie Thomas menaçait d’atteindre Santa Clarita, où le parc de Robert Ford prenait vie, finalement sans conséquence. Mais cette année, Woolsey n’a laissé aucune chance à Sweetwater. La rue principale de la ville fictive du show a été complètement ravagée par les feux de forêts, qui ont réduit à l’état de cendres le ranch de Paramount situé à Agoura Hills, où était tournée une partie de Westworld.

Publicité

Heureusement, Jonathan Nolan, Lisa Joy et leur équipe sont toujours en cours d’écriture. Ainsi, le terrible incendie n’a pas mis en danger la vie des membres du crew contrairement à Thomas l’année dernière, mais il a consumé les bars et autres écuries de Streetwater. Le ranch de Paramount est un site emblématique de la compagnie américaine depuis 1927. Il avait également accueilli les tournages de L’Engagé volontaire (1941), Entre deux rives (2006) ou encore les séries Mentalist, Weeds, Quick Draw et Docteur Quinn, femme médecin. Le plateau est situé à quelques encablures des villes de Malibu et Calabasas, évacuées après le début de l’incendie.

"Le ranch de Paramount était l’un des sites privilégiés apparu dans les deux premières saisons de Westworld, au même titre que le Melody Ranch de Santa Clarita, a confié HBO dans un communiqué. Comme Westworld n’est pas en cours de tournage actuellement et que les zones proches ont été évacuées, on ne connaît pas encore l’étendue des dégâts sur les bâtiments. Mais surtout, nos pensées vont à tous ceux qui ont été affectés par ces terribles feux de forêts." Plus tard, les journalistes de CBS se sont rendus sur place et ont filmé une ville fantôme, ou plutôt ce qu’il en reste.

Publicité

Les incendies de Camp Fire ont déjà causé la mort de 31 personnes selon les derniers bilans, fait disparaître des dizaines de milliers d’hectares en Californie et poursuivent leur avancée rapide et effrayante sur le grand Ouest américain. Le brasier est devenu l’incendie le plus meurtrier et destructeur de l’histoire de l’État et n’est contenu qu’à 20 % selon les pompiers. Les braves hommes de Cal Fire devraient mettre près de trois semaines pour le maîtriser pleinement.

Par Adrien Delage, publié le 12/11/2018

Copié

Pour vous :