© HBO

Un ancien ingénieur de la centrale critique les stéréotypes véhiculés par Chernobyl

La série, pourtant saluée pour son souci du détail, a laissé les premiers concernés dubitatifs.

Oleksiy Breus était ingénieur en mécanique à la centrale de Tchernobyl lors de la catastrophe du 26 avril 1986. Sollicité par différents médias depuis la diffusion de la série choc Chernobyl sur HBO, il a dénoncé une vision caricaturale de certains éléments.

S’il salue le réalisme sur les effets des radiations et tout ce qui entoure les conséquences de l’explosion du réacteur, il est en revanche très critique sur le portrait qui a été fait de trois des personnages principaux. Viktor Bryukhanov (incarné par Con O’Neill), le directeur de la centrale, l’ingénieur en chef Nikolai Fomin (joué par Adrian Rawlins) et l’ingénieur en chef adjoint Anatoly Dyatlov (interprété par Paul Ritter), qu’il a côtoyés, seraient injustement dépeints comme des "méchants" :

Publicité

"Leurs personnages ont été dénaturés et déformés, comme s’ils étaient les méchants de l’histoire. Ils n’étaient pas comme ça. Il est possible qu’Anatoly Dyatlov soit devenu le principal anti-héros dans la série parce que c’est comme ça qu’il était perçu par les ouvriers de la centrale, ses subordonnés et la direction au début. Mais cette perception a changé par la suite", a confié Oleksiy Breus à la BBC.

Il dénonce aussi une certaine vision biaisée, selon lui, adoptée par la série coproduite par les US et le Royaume-Uni via HBO et Sky Atlantic. 

"On y voit beaucoup de stéréotypes, un biais typique sur l’Union soviétique vue par l’Occident. De grandes tasses, de la vodka et du KGB à toutes les sauces."

Publicité

En devenant la série dont tout le monde parle, et la mieux notée sur IMDb, Chernobyl a tous les yeux braqués sur elle, y compris en ex-URSS. Pour raconter sa version de l’histoire, loin de la "caricature" dénoncée par l’hebdomadaire moscovite Argumenty i Fakty, le ministère russe de la Culture a alloué un budget de 500 000 dollars pour produire sa propre série. Celle-ci rejettera la responsabilité de l’accident sur les Américains, comme le sous-entendent certaines rumeurs rapportées par le réalisateur Alexei Muradov dans le Moscow Times :

"L’une des théories, c’est que les Américains ont infiltré la centrale de Tchernobyl, et beaucoup d’historiens n’écartent pas la possibilité que, le jour de l’explosion, un agent des services secrets ennemis était présent sur les lieux".

La mini-série Chernobyl est disponible à la demande sur OCS Go.

Publicité

Par Delphine Rivet, publié le 21/06/2019

Copié

Pour vous :