© NBC

Jameela Jamil, aka Tahani de The Good Place, tacle Cardi B et les faux régimes

Si son alter ego fictif et mondain préfère se faire bien voir auprès des stars, l’actrice, elle, n’a peur de rien ni personne.

Jameela Jamil, révélée par son rôle de Tahani dans la délicieuse The Good Place, n’est pas là pour se faire des potes. Surtout si les personnes en question font la promotion de la minceur à tout prix dans une société qui opprime déjà les femmes. L’actrice britannique de 32 ans, féministe revendiquée, part en guerre contre ce type d’injonctions et se sert de sa récente célébrité comme plateforme pour notamment dénoncer les stars, comme les Kardashian ou la rappeuse Cardi B, qui font la pub de produits miracle pour perdre du poids.

Publicité

Elle les soupçonne d’ailleurs d’en vanter les supposés mérites sans jamais les avoir essayés. Des boissons protéinées ou thé "détox" qui, elle en est sûre, provoqueraient de sacrées diarrhées… C’est d’ailleurs tout le mal qu’elle a souhaité à ces "influenceuses" :

"Ils ont mis Cardi B sur ce ridicule thé "détox" laxatif. Mon Dieu, j’espère que ces célébrités vont se chier dessus en public, comme ces pauvres femmes à qui elles recommandent ces saloperies. Enfin, c’est pas comme si elles buvaient vraiment cette merde. Elles essayent juste de nous la refourguer parce qu’elles ont besoin de plus d’argent".

Jameela Jamil n’y va pas par quatre chemins quand il s’agit de mettre les pieds dans le plat de l’hypocrisie hollywoodienne. Et elle n’en est pas restée là puisque l’actrice vient de publier, sur son compte Instagram, une parodie hilarante dans laquelle on la voit imiter l’une de ces stars, en pleine promo d’un obscur jus minceur, pour ensuite se ruer aux toilettes.

Publicité

"Si les influenceuses et célébrités étaient vraiment honnêtes avec nous au sujet de ces produits détox amincissants… #çabrûle"

Mais n’allez pas croire que la brillante interprète de Tahani fait ça pour le buzz. Ses récentes déclarations s’inscrivent en effet dans une vraie démarche de sa part, visant à faire éclater les injonctions que subissent sans cesse les femmes. Celle que l’on trouvait "trop vieille, trop typée, et trop grosse" en débarquant à Hollywood, et qu’on a numériquement blanchie sur certains posters ou couvertures de magazine, se bat contre les clichés photoshoppés, véhiculant un idéal physique inaccessible.

Publicité

En mars dernier, elle lançait sur Instagram le compte I Weigh (soit "je pèse") où des personnes posent en disant ce qu’elles valent vraiment en termes de qualités humaines, de relations amicales ou sentimentales, de compétences professionnelles, de passions diverses et variées… En gros, ce qui devrait nous définir, ce ne sont pas nos kilos mais notre rapport aux autres et nos richesses personnelles.

En s’attaquant à tout un système gangrené par la misogynie, Jameela Jamil sait qu’elle risque de se mettre à dos une partie de l’industrie qui la fait vivre. Mais l’actrice badass de The Good Place semble avoir pour mantra : Zero fucks given. On adore.

Par Delphine Rivet, publié le 28/11/2018

Copié

Pour vous :