Brand

Manuel de défense contre les relous du binge-watching

Vous allez enfin pouvoir binger tranquille.

Quand on regarde une série à plusieurs, on remarque souvent les petites manies des personnes qui nous entourent et qui peuvent rapidement devenir un enfer.

Mais à chaque relou, sa solution ! Konbini et Uber Eats vous indiquent comment les supporter…

Publicité

© Getty Images

Le copain ou la copine trop loquace

Profil : Vous aviez oublié qu’il/elle était bavard•e. À peine l’épisode commencé, il/elle vous fait un récit détaillé de tout ce qui se passe à l’écran. Alors que vous êtes là.

Problème : Vous perdez votre concentration et le fil de l’histoire. Et ce n’est pas à lui/elle qu’on va demander un résumé.

Publicité

Solution : Proposez-lui de jouer à ce bon vieux Roi du silence. Le premier à ouvrir la bouche s’en va. Point.

Le pote qui vide votre frigo

Profil : Vous lui avez dit de faire comme chez lui, résultat, il vide tout votre frigo comme si c’était normal.

Publicité

Problème : Toutes vos courses de la semaine vont y passer. Vous êtes bon pour le régime pâtes au beurre pendant cinq jours.

Solution : Cachez vos snacks, mettez le frigo sous clef et faites-vous livrer votre Uber Eats avec son téléphone pour lui rendre la pareille.

Le boyfriend/la girlfriend qui s’endort

© Getty Images

Publicité

Profil : Même pendant une série passionnante ou même un thriller sanglant, trois minutes après le début de l’épisode, voilà qu’il/elle pique du nez, sans que rien ne puisse le/la réveiller.

Problème : Impossible de regarder une série en entier, et vous vous faites engueuler si vous tentez de la visionner en solo. 

Solution : Alarmes incendies, camions à eau, tapette à mouches ou taser : tous les moyens sont bons pour chasser Morphée et enfin finir l’épisode à deux.

Le tonton qui est largué

Profil : Vous avez beau lui expliquer en long et en large le synopsis et le profil de chaque protagoniste, dès qu’un perso change de chemise, il ne capte plus rien à l’histoire.

Problème : Vous perdez tellement de temps en explications que vous finissez par être largué aussi.

Solution : Choisir une série avec le moins de protagonistes possibles. Et d’épisodes. Et d’intrigues. Pauvre tonton.

Le/la pote "je-sais-tout"

Profil : Il/elle sait qu’il/elle aurait tout mieux fait que le/la héros du film. “Mais non, il fallait pas passer par là, il aurait pu s’éviter le monstre trop facilement”…

Problème : Impossible de se concentrer avec ses petits commentaires et son complexe de Superman•woman.

Solution : Lui rappeler qu’il/elle a une grande gueule pour quelqu’un en spé baby-foot au café de la fac.

L’émotif de l’extrême

Profil : Il/elle pleure aussi bien devant les infos que devant des vidéos de chaton. Bien sûr, vous avez choisi une série ultratriste qui active son mode larmes.

Problème : Vous passez plus de temps à le/la consoler qu’à regarder la série, ce qui provoque chez un agacement de ses sons de reniflements.

Solution : Trancher secrètement des oignons pour le/la rejoindre et pleurer ensemble.

L’accro à son smartphone

© Getty Images

Profil : Ultraconnecté•e, il/elle tient absolument à se tenir informé•e de tous les faits et gestes de ses 137 followers, du cours de la Bourse, de la météo, ou du nombre de pas qu’il a fait dans la journée.

Problème : Le voir scroller sur son smartphone toutes les 10 minutes et se prendre la lumière de son écran dans les yeux, c’est très très irritant.

Solution : Profitez d’aller ouvrir au coursier Uber Eats pour le pousser dehors (et régalez-vous avec sa commande pendant que vous y êtes).

Par Uber Eats, publié le 19/03/2019

Copié