© Netflix

Netflix va (encore) augmenter le prix de ses abonnements aux États-Unis

Et bientôt dans le reste du monde ?

© Netflix

Huit milliards de dollars. C'est la somme des investissements dans les séries et les films originaux dépensées par Netflix au cours de l'année 2018. L'objectif de Reed Hastings était de proposer un catalogue composé à 50 % de productions internes, quitte à s'endetter un peu plus sur le court terme. Les premiers effets de ce pari financier vont bientôt se ressentir chez les abonnés américains, à travers une hausse conséquente des prix des abonnements, puisqu'il s'agit tout bonnement de la plus grosse augmentation tarifaire de l'histoire de la société.

Publicité

À en croire les chiffres communiqués par l'Associated Press, c'est le tarif standard (deux écrans et accès à la HD) qui va subir la hausse la plus importante, passant de 10,99 à 12,99 dollars par mois. Pour la première fois, le tarif essentiel (la première gamme avec un seul écran) augmentera également de un dollar par mois. Enfin, l'offre dite premium (quatre écrans et accès à la Ultra HD) passera de 13,99 à 15,99 dollars par mois. En fonction des services, les abonnés devront donc s'attendre à une progression de 13 à 18% du prix qu'ils payaient depuis octobre 2017, date de la dernière hausse tarifaire de la plateforme.

"Nous changeons parfois de tarifs afin de poursuivre notre investissement dans un service de divertissement de qualité, qui améliore globalement l'expérience offerte par Netflix et profitera à tous nos abonnés", s'est expliquée l'entreprise dans un communiqué. Avec plus de 58 millions d'abonnés sur le sol américain, la plateforme pourra potentiellement générer un milliard de dollars de bénéfices à la fin de l'année 2019 grâce à ses nouvelles offres. Un chiffre qui pourrait tripler si la hausse se déclinait dans le reste du monde, où Netflix dénombre 79 millions d'abonnés supplémentaires. Mais pour le moment, elle concerne uniquement les utilisateurs américains.

Une concurrence agressive dans les prochaines années

Les nouveaux tarifs décidés par la société peuvent paraître élevés, mais une étude de la Deutsche Bank réalisée en 2016 laisse entendre que les abonnés seraient prêts à payer jusqu'à 17 dollars par mois pour accéder au catalogue de Netflix tous les mois. En réalité, la firme a pour ambition de multiplier encore davantage ses productions originales pour se préparer à l'arrivée de gros concurrents dans les prochains mois.

Publicité

En effet, Disney, AT&T (Warner Bros.), Comcast (NBC) ou encore Apple développent leurs propres services de streaming, ce qui leur permettra de diffuser directement leurs licences. Pionnière du marché, Netflix fait également face à une rude compétition avec les nouveaux arrivants et leurs projets ambitieux (une anthologie Le Seigneur des anneaux chez Amazon et la mythologie des super-héros chez DC Universe notamment). Il lui faudra donc forcément dégager de l'argent pour le réinvestir dans du contenu capable de rivaliser avec les mastodontes qui arrivent.

Par Adrien Delage, publié le 16/01/2019

Copié

Pour vous :