© Netflix

Ô surprise, Netflix a sauvegardé les choix que vous avez faits dans Bandersnatch

Grâce au RGPD, un chercheur a découvert que Netflix garde en mémoire les choix que vous faites pendant l'épisode.

© Netflix

Bandersnatch, nous vous l’écrivions en janvier, est bien plus profond qu’un simple questionnement sur l’existence (ou l’inexistence) du libre arbitre. À l’époque, on avait mis nos chapeaux d’aluminium sur nos têtes et digressé sur les possibilités que le format interactif offrait à Netflix en termes de collecte et d’analyse de larges volumes de données très, très personnelles de ses utilisateurs. Et pourquoi pas voir se généraliser, disait-on, le format interactif qui a tellement plu ?

Publicité

Continuons. Et pourquoi pas, une fois d’immenses volumes de données récoltées sur les choix très, très personnels des spectateurs (Tuer le père ? Sauter du balcon ? Aller voir un psy ?), demander à un algorithme d’identifier des récurrences pour en extraire des modèles de comportement de consommation ?

Et pourquoi pas, tant qu’à faire, se servir de ces modèles pour concevoir des séries programmées pour plaire au plus grand nombre ? Tout ça, évidemment, restait de l’ordre du spéculatif. Aujourd’hui, ça l’est un peu moins.

Netflix, bon élève du RGPD

Le 12 février, sur Twitter, un chercheur en protection des données de l’UCL londonienne, Michael Veale, a dévoilé une information attendue mais quand même un peu surprenante : oui, Netflix garde précieusement une trace de tous les choix que vous avez effectués en visionnant Bandersnatch.

Publicité

La plateforme conserve également la date et l’heure (mais pas à la minute près, étonnamment) auxquelles vous les avez effectués, sur quelle plateforme ou appareil, et si vous aviez déjà visionné cette séquence de l’épisode lors de votre choix.

Crédit : Netflix

Comment en être certain ? En vertu d’une des dispositions du règlement général de la protection des données (RGPD) européen, Netflix n’a eu d’autre choix que de fournir au chercheur les données récoltées sur son comportement.

Publicité

Il faut noter qu’au moins, du côté de Netflix, les pratiques en termes de respect de la vie privée et de lisibilité respectent les normes RGPD (ce n’est pas cas de tout le monde) : l’envoi des informations s’est effectué via mail chiffré, l’entreprise a envoyé un document PDF dit "clé", qui permet au chercheur de comprendre les sigles et la méthodologie utilisée, et un tableau de données au format .csv clair et ordonné. Vous voulez essayer ? Rien de plus simple, il y a de jolis sites pour ça.

La télé sur-mesure est dans les tuyaux

Au passage, Veale a également demandé à Netflix de lui expliquer leur utilisation des données, à la fois individuelles et collectives. L’entreprise a répondu que seuls les choix personnels sont pris en compte pour montrer quelle nouvelle section de l’épisode afficher (attention, comme nous vous le disions précédemment, un outil développé par Netflix permet aux choix de s’accumuler au fil du visionnage, ce qui rend votre épisode presque unique)… mais également, et c’était plus discret, que les choix de Bandersnatch influencent les recommandations personnalisées que vous voyez lors de vos futures visites sur le service.

Du côté des données collectives (le big data capté par Netflix auprès des millions de spectateurs), l’entreprise confirme ce que nous suggérions : les données agrégées sont utilisées "pour des opérations d’analyse d’activité", et servent également à "aider à déterminer comment améliorer ce modèle de storytelling dans un contexte de série ou de film", écrit Netflix.

Publicité

En clair, Bandersnatch est bel et bien un projet d’analyse de données pour Netflix, dans l’optique de développer des programmes répondant toujours plus aux demandes de ses souscripteurs. Ce fut déjà le cas lors du développement de House of Cards, la première série créée sur-mesure pour le public. Mais les volumes et la qualité des données étaient alors bien plus modestes.

Enfin, le chercheur précise au passage que la clé reçue dans le document est exhaustive, ce qui lui permet d’affirmer qu’il "serait difficile de cacher un autre easter egg" dans l’épisode, contrairement aux folles spéculations qui agitent encore parfois Reddit. Désolé, vous pouvez cesser de chercher dans le code source de l’épisode et retourner vous hydrater en attendant le prochain projet interactif de Netflix. Vous pourrez y aller les yeux fermés : il sera probablement conçu pour que vous l’adoriez.

Par Thibault Prévost, publié le 14/02/2019

Copié

Pour vous :