© HBO

featuredImage

Le showrunner de Chernobyl appelle les instagrameurs au respect des lieux

La quête de frissons et de likes de ces dark tourists se fait parfois au mépris de la mémoire des événements.

Depuis le lancement de la mini-série Chernobyl en mai dernier sur HBO et Sky Atlantic (et chez nous sur OCS), la ville voisine du site de la catastrophe nucléaire, Prypiat, en Ukraine, connaît un afflux de 35 % de touristes, dont certains sont parfois franchement indélicats. On a vu apparaître, ces derniers jours, des clichés Instagram de personnes se mettant en scène dans ces décors de fin du monde.

À l’instar du mémorial d’Auschwitz, en Pologne, qui réclamait récemment à ses visiteurs de "respecter la mémoire" des victimes du camp d’extermination et de leurs familles, le showrunner de la série Chernobyl a également tiré la sonnette d’alarme.

"C’est merveilleux que #ChernobylHBO ait inspiré une vague de tourisme dans la zone d’exclusion. Mais oui, j’ai vu les photos qui tournent en ce moment. Si vous visitez, s’il vous plaît, souvenez-vous qu’une terrible tragédie s’est produite là-bas. Comportez-vous avec respect pour tou·te·s celles et ceux qui ont souffert et se sont sacrifié·e·s."

Si rien ne permet de dater avec certitude les photos postées sur Instagram, la "tendance" peut effectivement inquiéter. Les guides locaux ont d’ores et déjà enregistré une hausse de 40 % des réservations des tours pour cet été.

Par Delphine Rivet, publié le 13/06/2019

Copié