© FOX

Le showrunner des Simpson s’exprime suite au retrait de l’épisode avec Michael Jackson

Al Jean, qui a écrit l'épisode, pense que celui-ci a indirectement servi au chanteur pour approcher des enfants.

© FOX

La semaine dernière, le producteur des Simpson, James L. Brooks, annonçait sa décision de retirer l’épisode 1 de la saison 3, "Stark Raving Dad", auquel avait secrètement participé Michael Jackson à l’aune des témoignages accablants du documentaire Leaving Neverland. Ce dernier donne la parole à des victimes, mineures au moment des faits présumés, accusant le chanteur d’agressions sexuelles.

Publicité

Aujourd’hui, c’est au tour d’Al Jean, le showrunner des Simpson, de s’exprimer. Dans un entretien avec The Daily Beast, le scénariste, qui avait justement écrit l’épisode retiré de la circulation, explique que la décision n’était pas facile mais nécessaire :

"Ce qui m’attriste, c’est que si vous regardez le documentaire – ce que j’ai fait, comme beaucoup d’entre nous – et que vous regardez ensuite l’épisode, honnêtement, on dirait que Michael Jackson s’est servi de cet épisode pour d’autres raisons que ce qui était prévu. Ce n’était pas juste de la comédie pour lui, c’était un outil pour arriver à ses fins. Je le crois fermement."

Dans l’épisode en question, diffusé en 1991, soit deux ans avant que les premières accusations ne soient portées contre lui, Homer est envoyé par erreur en hôpital psychiatrique. Parmi les patients, il rencontre un certain Leon Kompowsky qui se prend pour Michael Jackson. Au générique, son interprète est crédité sous le nom John Jay Smith. On n’apprendra qu’en 2018 la véritable identité de ce doubleur : il s’agissait bien de Michael Jackson.

Publicité

Dans cet épisode, l’ex-roi de la pop était dépeint, en filigrane, de manière très positive, comme un original s’interrogeant sur sa part de folie et dont l’excentricité était finalement considérée comme quelque chose de mignon. On découvrira plus tard qu’à cette époque, Michael Jackson s’interrogeait sur sa propre santé mentale. Pour Al Jean, son travail a été détourné de son but premier par le chanteur. Une conviction qu’il partage, avec prudence, sur The Daily Beast :

"Je crois que ça faisait partie d’un de ses stratagèmes pour amadouer des garçons. […] Si vous regardez le documentaire, et ensuite l’épisode, il y a quelque chose qui cloche."

Par Delphine Rivet, publié le 14/03/2019

Copié

Pour vous :