© Alexandra Cordebard via Twitter

La campagne d'affichage illégale d'Amazon pour la série The Boys fait polémique à Paris

La plateforme Amazon Prime Video n'aurait apparemment pas obtenu de permis pour faire la promotion de son hit super-héroïque.

Depuis son arrivée au beau milieu de l’été, la série The Boys n’a eu de cesse de faire parler d’elle. En conquérant aussi bien le public que la critique, la toute première série super-héroïque estampillée Amazon Prime Video a su se faire remarquer… et pas toujours en bien. Aux dernières nouvelles, la plateforme de streaming américaine est dans le viseur de la mairie du Xe arrondissement parisien. La raison ? Des affiches illégales promouvant la série ont été repérées près des quais.

Publicité

Sur Twitter, la maire Alexandra Cordebard s’est exprimée, pointant du doigt Amazon Prime Video ainsi que l’agence de street marketing Urban Act pour cette campagne promotionnelle malvenue. En effet, si l’on en croit ses dires, il s’agirait bel et bien d’affichages non approuvés par la mairie. "J’ai déposé plainte pour apposition de publicité sur un immeuble sans autorisation écrite du propriétaire contre les auteurs de cet affichage sauvage illégal", avance-t-elle dans un autre tweet par la suite.

Publicité

Au vu des photos plus haut, il semblerait que le street art en question pour The Boys se situerait rue Jean-Poulmarch, à proximité du canal Saint-Martin. C’est sur ce même immense mur que Netflix avait apposé un graffiti pour promouvoir Orange Is the New Black, au mois de juin 2017, sans qu'il n'y ait d’esclandre dans ce cas-là. Contrairement à Amazon Prime Video qui écope d’un léger bad buzz en cette période de rentrée. Mais ça ne devrait en rien entacher la réputation de The Boys, qui s’impose comme l’une des séries les plus regardées de la plateforme.

Par Florian Ques, publié le 06/09/2019

Copié

Pour vous :