© Netflix

La showrunneuse de The Witcher promet une série mature et violente

Les fans de Geralt de Riv peuvent souffler : ça va saigner.

© Netflix

L’adaptation de The Witcher prévue par Netflix est à la fois le projet le plus ambitieux et inquiétant de 2019. D’un côté, elle promet d’assurer la pérennité des séries de fantasy après la fin de Game of Thrones, dont on découvrira le dénouement au printemps prochain. De l’autre, elle prend le risque de décevoir une fan base énorme, déjà divisée entre les romans originaux d’Andrzej Sapkowski et les jeux vidéo développés par CD Projekt RED. Lauren S. Hissrich, la showrunneuse et créatrice de la série, a donc un poids considérable sur les épaules pour réconcilier ces deux parties… Bonne nouvelle : la scénariste vient de confirmer un élément fondateur de la saga concernant les catégories d’âge visées par The Witcher.

Publicité

Après la déception (de la majeure partie) des abonné·e·s Netflix à la vue de la perruque argentée et cheap d’Henry Cavill, le tweet de Lauren S. Hissrich devrait réconforter les visiteurs virtuels de Kaer Morhen. Dans un tweet amusant, la showrunneuse prévient que sa série s’adressera à un public mature : "Je viens de regarder un passage de The Witcher avec mon fils de 5 ans et le verdict est sans appel : cette série n’est pas faite pour les jeunes enfants. Genre, vraiment pas." Outre des batailles à l’épée sanglantes, on peut évidemment s’attendre à des scènes de sexe explicites, les romances sulfureuses étant légion dans la saga.

L’univers des Sorceleurs sur le petit écran ne devrait donc pas être édulcoré, même si on attend une première bande-annonce pour découvrir jusqu’où la showrunneuse et son équipe sont allées. Le tournage des huit premiers épisodes de la série est toujours en cours entre Los Angeles et Budapest, alors que The Witcher devrait arriver sur Netflix fin 2019. Récemment, des tests d’effets spéciaux pour le show ont fuité sur la Toile, montrant un premier aperçu de Kaer Morhen et d’une séquence de pillage enflammée.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 30/01/2019

Copié

Pour vous :