© HBO

Une comédie musicale True Blood est toujours dans les tuyaux

Alan Ball, le créateur et showrunner de la série vampirique, a confirmé que ce projet improbable était toujours d’actualité.

© HBO

Vous pensiez que les vampires de Bon Temps avaient fait leurs adieux définitifs ? Il faut croire que non, si l’on se fie aux dires d’Alan Ball. Comme le rapporte Deadline, le showrunner de True Blood était présent lors du Vulture Festival pour une projection spéciale du pilote de la série, en l’honneur de son dixième anniversaire. Pour l’occasion, celui-ci a avancé que le projet de comédie musicale basé sur son œuvre, en chantier depuis un petit moment déjà, était encore d’actualité.

Publicité

D’après Alan Ball, True Blood: The Musical est présentement au stade de "workshop". En d’autres termes, pour celles et ceux qui ne sont pas versés dans le jargon de Broadway, une version non aboutie, sans costumes ou effets spéciaux, est en préparation afin de déterminer si oui ou non celle-ci mérite d’être entièrement produite. Et si le showrunner de feu la série n’a pas spécifié son degré d’implication sur le projet, on sait que Nathan Barr, déjà à l’œuvre sur le show, en sera bel et bien le compositeur.

Quid du pitch de cette comédie musicale inattendue ? "Elle raconte l’histoire de vampires qui sortent du placard, évoque Alan Ball. Mais au fond, ça s’éloigne du livre car les gens ne sont pas prêts, ils sont trop intolérants et les vampires doivent retourner dans le placard." À l’ère de Trump, cela aurait tout son sens.

En prime, lors du festival, le créateur de True Blood a lâché quelques secrets de tournage datant de l’époque où la série était encore en diffusion. Le plus improbable, c’est d’apprendre seulement maintenant que les amoureux maudits du show, Bill et Sookie, auraient tous les deux pu être incarnés par… Benedict Cumberbatch et Jessica Chastain.

Publicité

Mieux encore, Jennifer Lawrence avait failli être castée dès la saison 3 pour interpréter une panthère-garou. Mais son personnage étant la future petite amie de Jason Stackhouse et Jennifer étant âgée de seulement 17 ans à l’époque, les scénaristes ont jugé que la différence d’âge aurait été trop creepy à l’écran et ont refusé de l’embaucher. On se dit que ce n’est pas plus mal puisque, au lieu de ça, ces trois-là ont décroché les rôles qui ont propulsé leur carrière.

Par Florian Ques, publié le 19/11/2018

Copié

Pour vous :