©HBO

Vidéo : John Bradley explique comment Game of Thrones l’a aidé à accepter son corps

Pas facile tous les jours d'être un acteur gros à Hollywood.

L’une des qualités indéniables de Game of Thrones, c’est que la série a mis en lumière une galerie de personnages divers, que ce soit dans leurs orientations sexuelles, genres, origines ethniques (bon, certes, sur ce point, elle est restée timide), la visibilisation des handicaps ou encore la mise en avant de morphologies variées. Par exemple, John Bradley, qui interprète un des personnages chouchous des fans, Samwell Tarly, n’a pas un corps qui correspond aux standards actuels de la beauté masculine, contrairement à son BFF dans la série, Jon Snow, incarné par Kit Harington.

Publicité

Interviewé la semaine dernière par Conan O’Brien, l’acteur est revenu sur la façon dont l’aventure Game of Thrones lui a permis de faire la paix avec son corps.

"En tant que personne qui a grandi en étant en surpoids, et qui en était malheureuse, je pensais que la vie allait me laisser de côté. Parfois, il y a des moments où quand j’allais dormir, je me disais : 'Je donnerais n’importe quoi pour me réveiller et ne plus avoir ce poids.' Mais alors que je pensais ça à propos de moi, soudainement, David et Dan [les showrunners de Game of Thrones, ndlr] me voulaient, moi."

Effectivement, le rôle de Samwell Tarly requiert une personne grosse (précision : nous utilisons ici ce mot dans sa signification première, descriptive, comme le mot "mince", évidemment pas dans le sens auquel il a trop souvent été réduit, une insulte) pour l’incarner. Le monde d’inspiration médiévale de Game of Thrones, surtout dans ses premières saisons, est dominé par des personnages plutôt horribles, sexistes, grossophobes, homophobes, xénophobes… Sam se fait souvent insulter par ses "frères" de la Garde de Nuit, ou même par son père, à cause de sa morphologie hors norme. Mais la série est assez maligne pour montrer que ces réflexions grossophobes sont cruelles, bêtes, d’un autre temps. À rebours des préjugés qui ont encore la peau dure concernant les personnes grosses, Sam est courageux, il sait se battre, détient le savoir, est une personne loyale et entretient une des relations amoureuses les plus touchantes et égalitaires de la série.

Publicité

"Ils me recherchaient, et ce n’était pas comme s’ils acceptaient un peu forcés ce que je considérais comme un défaut chez moi, ils voyaient mon corps comme un atout. Et ils ont été la porte d’entrée vers cette expérience extraordinaire que j’ai vécue, qui m’a permis de rencontrer tous ces gens géniaux."

John Bradley fut casté alors qu’il était à peine diplômé de son école de théâtre, en 2011. Il était alors âgé de 22 ans. L’acteur conclut :

"Si j’avais su que quelqu’un me voulait, et les conséquences si positives que cela aurait entraînées sur le reste de ma vie, je crois que je n’aurais pas été capable de le croire à l’époque."

Publicité

Si l’on analyse d’un peu plus près le personnage de Sam, on se rend compte qu’il entre dans le trope du BFF loyal, gentil et en surpoids qui existe dans d’autres œuvres de fantasy, comme Sam Gamegie dans Le Seigneur des anneaux. Celui qui reste un peu dans l’ombre du héros. Il n’en reste pas moins un des personnages les plus positifs, importants et aimés des fans. Et il a clairement changé la vie de son interprète.

Par Marion Olité, publié le 17/04/2019

Copié

Pour vous :