La relation entre Arthur et Guenièvre évolue dans Kaamelott : Premier Volet

Publié le  

par Marine Pérot

Alors que Kaamelott cartonne en salles, analyse d’une des scènes les plus importantes du film, entre Arthur et Guenièvre.

Attention, cet article contient des spoilers sur Kaamelott : Premier Volet. Il est conseillé d’avoir vu le film avant de le lire.

Publicité

Du temps de la série, Arthur (Alexandre Astier) et Guenièvre (Anne Girouard) passaient le plus clair de leur temps à se chamailler. Si cela donnait des scènes amusantes, pour la romance, il fallait aller voir ailleurs. Pourtant, dans Kaamelott : Premier Volet, quelque chose a changé, en particulier lors d’une scène clé. Dans celle-ci, Arthur et Guenièvre retournent dans la tour où la reine était prisonnière afin de récupérer une couronne de fleurs qu’elle a conservée de leur mariage, comme un talisman conçu pour protéger son époux.

Arrêtons-nous là une seconde pour souligner une caractéristique inébranlable de Guenièvre : elle a toujours pris soin d’Arthur, malgré la façon dont il l’a traitée. Certes, il y a eu une brève interruption lorsqu’elle l’a quitté pour Lancelot dans le Livre IV, mais il ne faut pas oublier qu’elle l’a fait parce qu’elle se sentait délaissée et trahie par son mari. Arthur n’a jamais été très tendre avec son épouse, alors qu’elle a toujours été là pour lui. Guenièvre s’est même mise en travers du chemin de Lancelot lorsque, à la fin du Livre V, ce dernier a débarqué à Kaamelott avec l’intention de tuer Arthur.

Publicité

"Des maîtresses, tu peux en avoir tant que tu veux, ça m’est égal. Mais s’il y a mariage, je veux que tu me promettes de ne jamais le consommer. Tu ne coucheras jamais avec ta femme." – Aconia

Mais si Arthur n’a jamais fait preuve d’affection envers Guenièvre, c’est qu’il avait une bonne raison. Il ne l’a jamais touchée parce qu’il en avait fait le serment à sa première femme, Aconia. Cette dernière, qu’il avait épousée en secret à Rome, avant qu’il ne devienne roi de Bretagne, lui avait fait jurer de ne jamais toucher Guenièvre, et Arthur a tenu cette promesse pendant plus de quinze ans.

Sauf qu’au moment de KV1, la promesse faite à Aconia commence à dater. À force de voir Guenièvre se plier en quatre pour lui, peut-être qu’Arthur s’est enfin décidé à démontrer qu’il était bien plus attaché à elle qu’il ne le laissait paraître. La preuve qu’il n’est pas insensible à Guenièvre est dans le film : lorsqu’il apprend qu’elle est prisonnière de Lancelot, Arthur n’hésite pas un seul instant à aller secourir la demoiselle en détresse.

Publicité

Revenons-en donc à cette couronne de fleurs que Guenièvre trimballe depuis 25 ans, pour le bien de son mari. C’est un symbole de dévouement de sa part et c’est une preuve d’amour qui ne laisse pas Arthur insensible. Pourtant, lorsqu’il franchit le mur de la tour pour rejoindre son épouse – dans un acte clin d’œil aux contes de fées classiques –, on ne peut s’empêcher d’être surpris. Surtout quand, une fois devant elle, Arthur s’approche de Guenièvre et l’embrasse. C’est la toute première fois qu’on assiste à une preuve d’amour de sa part envers Guenièvre, sans contrainte et sans regret. Ce baiser n’a rien d’anodin et, si l’on a été attentif au parcours d’Arthur et Guenièvre jusqu’ici, on ne peut nier qu’il représente un véritable basculement dans leur relation.

"Le plus beau dans les histoires d’amour, c’est le début", disait Goustan de Carmélide dans le Livre VI suite à la rencontre entre Arthur et Guenièvre. Il avait peut-être tort. En ce qui les concerne, le plus beau reste à venir. 

Publicité

A la une