© Legendary Pictures / Warner Bros. / The CW

Les 10 séries originales les plus attendues de HBO Max

La plateforme de streaming de WarnerMedia sortira le 27 mai prochain aux États-Unis.

#1. Raised by Wolves

Ⓒ Warner Bros.

Depuis quelques années, Ridley Scott est de plus en plus présent sur le petit écran via sa boîte de production Scott Free Productions. Pour HBO Max, le cinéaste va proposer sa propre création, cosignée avec le scénariste Aaron Guzikowski (Prisoners, Contrebande). Le projet, intitulé Raised by Wolves, est un retour à ses premières amours de réalisateur : la science-fiction, dont il a participé à la popularité avec Blade Runner et Alien, le huitième passager au début des années 1980.

Publicité

L’histoire de Raised by Wolves s’articule autour de deux androïdes : Père et Mère. Ensemble, ils ont pour mission d’éduquer des enfants sur une nouvelle planète colonisée, qui n’a pas encore livré tous ses secrets à l’humanité. Mais la colonie en place est complètement instable suite à des différends religieux entre ses leaders. Au milieu de ce conflit spirituel, les robots vont commencer à prendre conscience de leur servitude et se révolter. Argument de taille, la série sera portée par Travis "Ragnar Lodbrok" Fimmel.

#2. Overlook

Ⓒ Hawk Films

Si Mike Flanagan est parti sur le grand écran pour donner vie à Doctor Sleep, la suite de Shining, J. J. Abrams proposera en série un prequel intitulé Overlook. Ce projet, issu du méga deal entre Bad Robot Productions et WarnerMedia, est un pari risqué mais intrigant pour les fans de Stephen King (et du film mythique de Stanley Kubrick). Le romancier américain, qui avait déjà collaboré avec J. J. Abrams sur l’anthologie Castle Rock, sera présent en tant que consultant.

Publicité

Overlook explorera les origines de l’hôtel le plus terrifiant des États-Unis, celui où ont atterri Jack Torrance et sa famille. La série est décrite comme un thriller horrifique, où l’on s’attend à en apprendre plus sur les fantômes qui hantent ce lieu maudit. J. J. Abrams a d’ailleurs comparé Overlook au Bates Motel de Carlton Cuse, prequel sur le personnage de Norman Bates avant Psychose diffusé entre 2013 et 2017.

#3. Tokyo Vice

Ⓒ TriStar

Ansel Elgort, la star de Baby Driver et Nos étoiles contraires, fera ses débuts dans le monde des séries avec Tokyo Vice. Le show est une adaptation des mémoires éponymes de Jake Adelstein, publiées en 2009. L’acteur y incarne un journaliste du Missouri relocalisé à Tokyo, qui va plonger dans le milieu de la corruption japonaise au cours d’une enquête de longue haleine. Ansel Elgort fera notamment équipe avec Ken Watanabe (Le Dernier Samouraï), qui campera le chef de la police locale.

Publicité

#4. DMZ

Ⓒ DC Comics

Récit phare du label Vertigo de DC Comics, DMZ est un projet d’adaptation qui court depuis 2014. Avec désormais Ava DuVernay (Dans leur regard) et le scénariste Roberto Patino (Westworld, Sons of Anarchy) à son bord, l’histoire belliqueuse qui a secoué l’Amérique deviendra une série. Le tandem aura pour mission de donner vie à l’œuvre poignante et violente de Brian Wood et Riccardo Burchielli, publiée entre 2005 et 2012.

DMZ se déroule dans une Amérique dystopique et post-11-Septembre, alors qu’une deuxième guerre civile a éclaté entre les séparatistes et l’État fédéral. La ville de New York, particulièrement touchée par les conflits, a vu le quartier de Manhattan se transformer en un véritable no man’s land. Dans cette zone démilitarisée, seule la loi du plus fort règne. Au milieu du conflit, une jeune médecin incarnée par Rosario Dawson (Daredevil) va tenter de sauver les innocents et retrouver son fils, porté disparu depuis le début de la guerre.

Publicité

#5. Justice League Dark

Ⓒ Warner Bros. Animation

La deuxième série commandée à J. J. Abrams est un projet super-héroïque. Forcément, WarnerMedia ne pouvait passer à côté de sa franchise blockbuster pour attirer les curieux. Les justiciers de DC Comics seront donc bien présents sur la plateforme mais à travers une toute nouvelle équipe : la Justice League Dark. Une team très éloignée de l’image de preux chevaliers de Batman et compagnie, qui s’occupe des affaires surnaturelles et occultes de l’univers.

La Justice League Dark est une création plutôt récente de DC Comics, qui a vu le jour en 2011 sous la plume de Peter Milligan et le coup de crayon de Mikel Janin. Elle rassemble des héros voire des anti-héros adeptes de la magie et des forces obscures, tels que John Constantine, Madame Xanadu, Deadman ou encore Zatanna. On ne sait pas encore si la série fera partie de l’univers ciné du Worlds of DC supervisé par Walter Hamada ou bien de l’Arrowverse créé par Greg Berlanti.

#6. Gossip Girl 2.0

© The CW

S’il y avait bien une série qu’on ne s’attendait pas à retrouver de sitôt, c’était Gossip Girl, dont la diffusion s’était achevée en 2012. C’était sans compter sur HBO Max, qui planche sur une nouvelle mouture au croisement entre le revival et le reboot. Grosso modo, le pitch de la série sera identique – exposer les affres de la jeunesse dorée new-yorkaise –, mais une nouvelle génération succédera à Blair, Serena, Nate et leurs camarades.

D’après les premières annonces, les fans de la franchise peuvent s’attendre à un casting plus diversifié, avec davantage de personnages racisés et queer. Aux commandes, Joshua Safran, déjà bien impliqué dans la série mère, alors que Josh Schwartz et Stephanie Savage, cocréateurs de Gossip Girl, seront toujours à la production. On espère retrouver le plaisir coupable ultime qu’était la version originelle, avec une approche plus contemporaine et plus éclairée – autrement dit, pas de Chuck Bass qui tente d’abuser sexuellement de Jenny dès le premier épisode et s’en tire avec absolument zéro conséquence.

#7. Dune: The Sisterhood

© Universal Studios

Alors que l’adaptation de Dune signée Denis Villeneuve est planifiée pour la fin d’année dans les salles obscures, HBO Max prévoit de son côté un spin-off, dérivé de l’œuvre de science-fiction créée par Frank Herbert. La série en question devrait tout logiquement se dérouler dans le même univers que le long-métrage, d’autant plus que le réalisateur de Blade Runner 2049 est en charge du premier épisode, à la réal' comme au scénario.

Comme son titre quasi transparent le suggère, Dune: The Sisterhood se focalisera sur le Bene Gesserit, un ordre exclusivement féminin auquel appartient notamment la mère de Paul Atréïdes, protagoniste du premier opus littéraire. Les femmes de ce groupe obscur font leurs affaires dans l’ombre, loin des magouilles politiques au cœur de Dune, et sont dotées d’aptitudes hors du commun, aussi bien liées à leur corps qu’à leur esprit. Une série de SF portée par des femmes ? On dit oui.

#8. Grease: Rydell High

© Paramount Pictures

C’est bon, on va pouvoir chantonner "you’re the one that I want" à tue-tête avec une excuse valable puisqu’un spin-off de Grease est dans les tuyaux de la plateforme. Dans cette suite tant attendue du long-métrage iconique, on sera invités à de nouveau arpenter les couloirs de Rydell High, le lycée où se croisaient Danny, Sandy et tous les autres. Et, oui, rassurez-vous, cette déclinaison en série comportera son lot d’interludes musicaux enflammés (de meilleure qualité que ceux de Riverdale, croisons les doigts).

Annabel Oakes, qui a bossé sur d’autres fictions ado comme Awkward ou Atypical, s’est vu confier les rênes du projet. En revanche, jusqu’ici, aucun nom n’a été donné concernant le casting. On précisera tout de même que Grease: Rydell High se déroulera dans les années 1950, à l’instar du film dont elle s’inspire. En espérant que cela n’exclue pas un caméo surprise de John Travolta ou Olivia Newton-John, parce que why not.

#9. Generation

© HBO

Près de quatre ans après la fin de Girls, Lena Dunham se relance dans le game des séries – pour peu qu’on fasse fi de son Camping, boudé par le public comme la critique. Generation, qu’elle produit essentiellement, entreprendra d’explorer, via des épisodes de trente minutes, le quotidien de jeunes lycéens appartenant à une communauté plutôt conservatrice. La série s’attaquera à des sujets classiques mais efficaces comme l’amour, la sexualité et le rapport étroit des ados avec les réseaux sociaux. Tout un programme.

Pour ce projet intéressant sur le papier, l’ex-showrunneuse de Girls opère plutôt dans l’ombre, puisque la créatrice de cette série n’est autre que Zelda Barnz, une véritable ado de 18 piges. Il n’y a plus qu'à espérer que cette caution jeunesse apporte une crédibilité appréciable à Generation. Devant la caméra, les sériephiles pourront reconnaître les visages de Sam Trammell (True Blood), Martha Plimpton (Raising Hope) ou encore l’excellent Justice Smith, qu’on avait adoré dans The Get Down.

#10. Americanah

© AMC

Acclamé de façon presque unanime par la critique lors de sa parution en 2013, le roman de l’autrice nigériane Chimamanda Ngozi Adichie traite de sujets comme la migration, le genre, la sexualité et, surtout, l’américanisation. Thèmes que l’on retrouvera dans l’adaptation sérielle d’Americanah, réalisée par Chinonye Chukwu et scénarisée par nulle autre que Danai Gurira, alias l’irréductible Michonne dans The Walking Dead.

Avec une intrigue s’étalant sur plusieurs pays, Americanah narre l’histoire de deux adolescents nigérians raides dingues l’un de l’autre. Malheureusement, leurs chemins se séparent quand la jeune Ifemelu déménage aux États-Unis pour étudier, se retrouvant confrontée au racisme ambiant. Son bien-aimé, Obinze, atterrit au Royaume-Uni et devient vite sans-papiers. La mini-série montrera leurs parcours en parallèle. Dans la peau d’Ifemelu, la brillante Lupita Nyong’o, comme s’il fallait une raison pour nous hyper davantage.

> Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini Biiinge, c’est par ici !

Par Adrien Delage, publié le 29/04/2020