©AMC

Kim Wexler est plus badass (et en danger) que jamais dans Better Call Saul

Il est temps de rendre hommage au personnage féminin le plus fascinant de l'univers étendu de Breaking Bad.

Il se passe quelque chose du côté de Better Call Saul. L’étau se resserre alors qu’AMC (et Netflix chez nous) est en train de diffuser la fin de la saison 5. L’épisode "Bagman" marquait un tournant décisif dans le parcours de Jimmy McGill, ce débrouillard sympathique qui devient lentement mais sûrement Saul Goodman, l’avocat cupide et impitoyable de Breaking Bad. Pour insister sur la trajectoire de son antihéros, Vince Gilligan lui a adjoint depuis le début de la série une acolyte, Kim Wexler, ex-collègue et amie, devenue au fil du temps sa compagne, puis sa femme cette saison. Elle fonctionne comme une ombre de Jimmy et une boussole morale. L’évolution de leur relation – souvent menacée et jusqu’ici toujours renforcée – et la manière dont il interagit avec elle apportent une indication sur l’état psychologique et le basculement éthique de l’homme. C’était aussi le cas de la relation entre Skyler et Walter dans BB. Mais le showrunner a appris de ses erreurs. Le personnage incarné par Anna Gunn était détesté, en partie parce qu’il semblait constamment subir la situation, sans vraiment réagir. Si la fonction de Kim reste en partie de surligner la trajectoire de Jimmy, elle possède au contraire une capacité d’agir impressionnante.

Preuve en a été donnée avec l’épisode "Bad Choice Road", écrit et réalisé par Thomas Schnauz. Précédemment, une Kim paniquée après la disparition de Jimmy avait pris son courage à deux mains, pour faire face à Lalo Salamanca en prison. Et c’est ainsi qu’elle rentrait "dans le game", comme le confirmait Mike à son compagnon d’infortune dans le désert. Logiquement, l’épisode suivant gère les conséquences de ce qu’il s’est passé. Si Jimmy a fait son choix, celui d’être "l’ami du cartel", il a entraîné Kim avec lui, dont l’existence est désormais connue, au moins de l’imprévisible Lalo. Et justement, ce dernier a comme un doute sur la version que lui a donné Jimmy des événements qui se sont déroulés dans le désert, où il devait récupérer 7 millions de $ pour le libérer de prison. Il a raison : l’avocat a menti, sur les ordres de Mike. Il dit être tombé en panne puis s’être perdu dans le désert, omettant de mentionner la fusillade, les mafieux concurrents et son ange gardien armé.

Publicité

On tremble, elle assure

À l’origine en partance pour le Mexique où il doit retrouver le reste des Salamanca, Lalo rebrousse chemin après avoir découvert un impact de balle dans la voiture de Jimmy. Il débarque donc chez les Goodman et Wexler sans préambule. S’ensuit une scène de plusieurs minutes, filmée en clair-obscur, où la tension ne fait que monter. Le mafieux commence un travail de sape : il demande encore et encore à Jimmy de répéter son histoire, espérant qu’il révélera un détail qui le trahira. Notre homme répète son récit, en ajoutant ici et là un nouveau détail, qui ajoute à la crédibilité de sa version. Malin, mais Lalo ne lâche pas le morceau. Kim s’en rend compte, et tente un all in, proche de son coup de poker sur le boss de Mesa Verda. Deux épisodes plus tôt, elle faisait face à son principal client, qui hésitait à continuer à travailler avec elle. Au lieu de faire profil bas, la brillante avocate l’avait alors sermonné, prouvant de manière irréfutable que s’il avait écouté ses conseils, il n’aurait pas perdu autant de temps, ni d’argent.

©AMC

Kim va utiliser la même méthode ici – engueuler le big boss, questionner ses priorités professionnelles, montrer qu’on est la seule à ne pas trembler – sauf qu’elle est face à une personne qui peut la tuer ou la frapper, à tout moment. Mais elle a sa queue-de-cheval iconique - signe de sa brillance intellectuelle et ses compétences - pour lui porter bonheur. L’avocate s’est avancée, jusqu’à physiquement protéger, tel un bouclier, son époux. Derrière elle, Jimmy tente de garder contenance mais comme nous, il se décompose au fur et à mesure que Kim hausse la voix, face à un Lalo à l’écoute, mais dont on ne peut absolument pas prédire le comportement. Finalement, sans dire un seul mot, il franchit la porte en regardant longuement Saul, vaincu par un dernier argument que l’avocate assène avec colère : "Mettez votre business en ordre de marche, et cessez de torturer le seul homme qui a vécu l’enfer pour sauver votre cul".

Publicité

Cette séquence, qui montre à quel point Kim est prête à aller pour sauver sa vie et celle de son mari est éclairante. Saluons d’abord la performance monstrueuse, tout en tension, de Rhea Seehorn. Interviewée sur cette scène qui lui a demandé une énergie folle, elle explique que le plus dur n’était pas l’émotionnel mais les réactions du corps :

"C’est votre corps, quand vous vous créez une boule dans la gorge à cause de ce que vous avez décidé de jouer dans la scène, ou quand vous vous faites aussi discrète que possible pour ne pas vous faire tirer dessus, vous tendez votre corps. À la fin de la journée, j’étais épuisée parce que mon corps n’a aucune idée que nous jouons à faire semblant".

Dans cet épisode écho au précédent, où cette fois ce n’est plus Jimmy mais Kim qui risque sa vie – notamment en se portant garante de la véracité du récit de son mari, qu’elle sait être un mensonge – Rhea Seehorn a aussi dû jouer l’exact opposé. Un peu plus tôt, quand elle reçoit le coup de fil libérateur après presque deux jours d’inquiétude, elle éclate en sanglot. Là encore, c’est une émotion extrême à sortir très vite, comme une explosion.

Publicité

"Je me souviens qu’on n’avait très peu de temps pour filmer cette scène. Nous l’avons bouclée et c’était épuisant de lâcher autant, d’être bien et de laisser sortir quelque chose immédiatement, sans rampe de lancement. Le réalisateur, [Thomas Schnauz, N.D.L.R.] m’a dit : "Tu es géniale. C’est super, j’ai tout ce que je veux. On peut passer à autre chose."

Que va devenir Kim ?

L’épisode se termine sur le face-à-face entre Kim et Lalo. L’avocate a montré qu’elle avait une sacrée paire d’ovaires et un sens imparable de l’analyse. Et également qu’elle savait faire entendre raison à un mafieux de l’acabit de Lalo Salamanca. Que peut-il se passer maintenant pour elle ? La théorie admise jusqu’ici : qu’elle quitte Saul, ne pouvant plus supporter ses magouilles avec le cartel, paraît peu probable. Qu’elle se fasse tuer par un des gangsters paraît aussi trop facile, trop trivial pour celle qui partage avec Saul / Jimmy un amour du risque pour gagner gros, et un sacré instinct de survie. Délaissée par une mère absente et alcoolique, Kim est une battante, qui n’a jamais pu compter que sur elle-même. Elle avait trouvé jusqu’ici un compagnon idéal, dont elle admire la créativité en tant qu’avocat, et même son don pour la manipulation (dont elle bénéficie aussi), qui leur a permis de jouer ensemble plus d’une fois à arnaquer le commun des mortels.

©AMC

Publicité

Mais Jimmy a commis deux erreurs : alors qu’elle décide de quitter son cabinet (où elle est grassement payée), il ne la soutient pas dans son choix. Elle n’a jamais fait qu’épauler Jimmy quand il a décidé de changer d’identité. Elle a pris sa défense face à Chuck et Howard. Et elle a plus ou moins accepté qu’il travaille avec des mafieux. Kim est donc logiquement blessée de sa réaction, et son manque de confiance manifeste, alors même qu’elle se plie en quatre pour gérer son traumatisme dans le désert, à coups de communication bienveillante et bain réconfortant. Et puis cette altercation avec Lalo prouve également qu’elle navigue aussi bien que lui en eaux troubles. Voir mieux. Se pourrait-il alors, que contre toute attente, que l’avocate quitte Jimmy mais pour travailler en solo avec le cartel, en tant que consultante ? Ses talents pourraient être mis à profit, à moins que la misogynie systémique du milieu criminel ne l’en empêche. La série le montre : Lalo met du temps à la prendre au sérieux, fait mine ne pas l’écouter ou encore félicite Jimmy d’avoir clairement pêchée hors de sa ligue… Dans la lignée du parcours de Jimmy, impuissant face au mépris et aux coups bas de son frère Chuck, il se pourrait que Kim, si elle "breaking bad" complètement, représente la trahison ultime.

Autre théorie plausible et très discutée sur internet concernant l’avenir de Kim : elle n’aurait jamais quitté Jimmy et serait restée à ses côtés, seulement jamais dans le champ de la caméra, pendant toutes les aventures de Breaking Bad… voire un événement qui lui serait arrivé, qui obligerait Saul à devoir économiser beaucoup d’argent. Il est en effet particulièrement obsédé par ses liasses de billets verts dans la série culte. Et les flashforwards en noir et blanc présent au début de chaque saison de Better Call Saul, où Jimmy a pris l’identité d’Eugene Takovic, nous conduiraient alors à une réunion entre les deux tourtereaux. Cette théorie a l’avantage de lier encore plus intrinsèquement les deux shows. Et l’idée d’un happy-ending n’est pas si improbable. Certains personnages, les moins "bad" justement, ont survécu à BB, à l’image de Jesse Pinkman et notre fameux Saul Goodman. Le final de la saison 5, "Something Unforgivable", nous donnera peut-être un début de réponse sur le cheminement de Kim. À moins que ce ne soit la fin de Nacho, autre personnage en danger dans la série. Piégé et obligé d’espionner les Salamanca pour le compte de Gus Fringe, il n’apparait pas dans Breaking Bad.

> Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini Biiinge, c’est par ici !

Par Marion Olité, publié le 20/04/2020