AccueilAnalyse

Tout ce que nous apprend le titre de la série Le Seigneur des anneaux

Publié le

par Adrien Delage

Amazon a récemment dévoilé le titre de son adaptation de l’œuvre de Tolkien : Les Anneaux de pouvoir.

Tout ce que nous apprend le titre de la série Le Seigneur des anneaux

Ⓒ New Line Cinema

En 2022, Amazon compte bien tirer son épingle du jeu dans le game des séries avec un mastodonte calibré pour séduire en masse de potentiels abonnés : une série dans l’univers merveilleux de J. R. R. Tolkien, près de huit ans après la dernière trilogie au cinéma signée Peter Jackson. Malgré un tournage complexe en Nouvelle-Zélande avec la pandémie et des négociations difficiles avec la Tolkien Estate dans les coulisses, cette nouvelle adaptation verra le jour à l’automne prochain sur la plateforme Prime Video. Alors que les premières images voire une bande-annonce se font attendre, Amazon a enfin donné quelques pistes aux fans en dévoilant le titre de la série.

C’est désormais officiel, cette nouvelle entrée dans le monde de la Terre du Milieu s’appelle The Lord of the Rings: The Rings of Power, ou en français Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de pouvoir. Un titre répétitif et à rallonge qui a déjà trouvé ses détracteurs, mais qui en dit beaucoup plus sur le contenu de la série. Hormis la promesse de raconter des histoires jusqu’ici jamais adaptées de Tolkien, Amazon était en effet resté très discret quant aux événements qui se dérouleront dans ce nouveau voyage sur le monde d’Arda. Jusqu’ici, la plateforme nous avait donné une large fourchette à savoir le Deuxième Âge, une période qui s’étend sur près de trois millénaires.

Le titre Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de pouvoir permet un éclaircissement sur la période survolée dans la série. Ainsi, le forgeage des anneaux offerts aux différents peuples de la Terre du Milieu se déroule sur une période de cent ans, qui servira certainement de contexte global à l’adaptation. Toutefois, Amazon est parvenue à négocier quelques éléments du Silmarillion avec la Tolkien Estate, un roman posthume de l’auteur qui traite du Deuxième mais aussi et surtout du Premier Âge. En d’autres termes, la série pourra remonter potentiellement aux origines du monde d’Arda à travers des flash-back, dont voici quelques pistes pour mieux saisir cette partie fascinante de l’œuvre de Tolkien.

La gloire et la chute de Númenor

Ⓒ Fantasy Flight Games

Avant d’être passionné de littérature, J. R. R. Tolkien était un amateur d’Histoire, de légendes folkloriques et de mythologie. Parmi ses préférés, on trouvait le mythe de l’Atlantide, une île ancestrale ensevelie par les flots. Une fois en connaissance de cette histoire, l’auteur faisait un cauchemar récurrent dans lequel il voyait la Terre être submergée par une immense vague. Cette fusion entre peur et fascination a donné naissance à l’île resplendissante de Númenor dans l’imaginaire de la Terre du Milieu, un peuple d’Hommes qui a connu la gloire et le désespoir au cours du Deuxième Âge.

Númenor est une île offerte aux Hommes par les Valar, des sortes d’anges au service d’une divinité suprême appelée Eru Ilúvatar ("le père de tout"), pour les récompenser d’avoir participé à la victoire contre Morgoth, une entité démoniaque et accessoirement mentor d’un certain Sauron. Les fiers et glorieux vainqueurs vont alors faire naître une civilisation prospère et avancée pendant des siècles. Mais les Hommes seront finalement rattrapés par leur orgueil vis-à-vis de leur condition mortelle soumise à des puissances omniscientes et éternelles, et corrompus par Sauron après lui avoir fait confiance.

Au bout du compte, les Númenóréens se firent manipuler jusqu’à partir en guerre contre les Valar, leurs anciens alliés et protecteurs. En guise de courroux et pour défendre ses anges, Eru Ilúvatar changea la morphologie d’Arda et fit s’abattre une vague gigantesque sur l’armée et l’île des Hommes, recouvrant intégralement et à jamais leur havre de paix. Seuls quelques survivants loyaux envers les Valar furent sauvés et emmenés en Terre du Milieu, où ils fondèrent les royaumes d’Arnor et du Gondor, aperçus dans Le Seigneur des anneaux. De ce cataclysme résulte en réalité une grande partie des événements du Troisième Âge, dont le retour de Sauron et la conquête des Hommes sur le continent.

Le forgeage des anneaux de pouvoir

Contrairement aux apparences, l’Anneau unique ne l’était pas. Il fut forgé en secret par Sauron comme nous le raconte Galadriel dans l’introduction mémorable de la trilogie de Peter Jackson, tandis que les Elfes, les Nains et les Hommes se partagèrent les 19 autres anneaux soumis à la volonté de l’Unique. Or, ces artefacts très puissants furent créés au cours du Deuxième Âge, sur une durée de cent ans, qui serait donc le propos central de la série Les Anneaux de pouvoir.

Au cours de cette période, la Terre du Milieu connaît des événements et des bouleversements radicaux. C’est un siècle vaste et très intéressant pour celles et ceux qui souhaitent mieux cerner l’histoire et les lieux du Seigneur des anneaux. En effet, on y découvre la première guerre entre les Elfes et Sauron, la chute des mines de la Moria, empruntées par la Communauté de l’Anneau pendant le voyage de Frodon, mais aussi la création de Fondcombe par Elrond, là encore un lieu exploré par Gandalf et ses comparses dans Le Seigneur des anneaux.

La conquête des Elfes

Ⓒ New Line Cinema

Si les Elfes sont présents au cours des trois Âges de la Terre du Milieu, le Deuxième est certainement le plus prospère pour ce peuple immortel. Ils incarnent des figures emblématiques de la saga, et notamment leurs leaders. Galadriel et Celeborn y ont ainsi fondé l’un des plus beaux et des plus vastes territoires elfiques avec la forêt de la Lothlórien. Sa Dame, autrefois incarnée par Cate Blanchett au cinéma, sera bien présente dans une version plus jeune campée par Morfydd Clark (His Dark Materials). C’est d’ailleurs sa voix qu’on entend dans le deuxième teaser de la série.

Une partie de l’histoire d’amour entre Galadriel et Celeborn est racontée dans le recueil Contes et légendes inachevés de Tolkien, tout comme le premier contact de la Dame de la Lothlórien avec Nenya, son anneau de pouvoir. Celebrimbor y est aussi une figure essentielle pour comprendre l’histoire des anneaux, puisqu’il a forgé en personne les trois bagues dédiées aux Elfes. Enfin, la série devrait introduire Gil-galad, un fier roi et guerrier elfe, qui a vécu plusieurs millénaires avant de tomber sur le champ de bataille. Il avait pour particularité de se battre avec une lance, appelée Aeglos ("Pointe de neige"), ce qui laisse présager des affrontements dantesques et spectaculaires dignes de l’héritage laissé par Peter Jackson au cinéma.

La Dernière Alliance des Elfes et des Hommes

Ⓒ New Line Cinema

Le Deuxième Âge se conclut sur un événement que les fans du Seigneur des anneaux connaissent bien : la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes, aussi appelée la bataille de Dagorlad, qui sert de cold open au film La Communauté de l’anneau. Et la série compte bien s’appuyer autant sur l’œuvre de Tolkien que sur la trilogie de Peter Jackson, qui fera partie intégrante de l’univers. Une information confirmée dans une interview par John Howe, le directeur artistique du Seigneur des anneaux et proche collaborateur de tout ce qui touche à l’œuvre de Tolkien.

Pour rappel, la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes est une coalition des derniers peuples libres de la Terre du Milieu contre Sauron et son armée d’Orques. Son origine remonte évidemment à la chute de Númenor et son animosité envers les Hommes, puisque le Seigneur des Ténèbres a bien failli périr après la submersion de l’île. Une fois revigoré et installé au Mordor, Sauron décide d’attaquer le Gondor et l’Arnor, les descendants des Númenóréens. Il prendra notamment la cité de Minas Morgul et tuera une bonne partie des forces humaines.

Désespéré, Isildur, roi du Gondor et ancêtre d’Aragorn, quémanda l’aide des Elfes, capables de rivaliser avec la puissance de Sauron. Ainsi, l’histoire se répéta et les deux peuples s’unirent pour assiéger Barad-dûr, la forteresse du Mordor. Contrairement à ce qui est montré dans le film, le siège de la tour dura près de sept ans avant une ultime bataille où Isildur trancha le doigt de Sauron et récupéra l’Anneau unique, entraînant la Guerre de l’Anneau et le Troisième Âge de la Terre du Milieu. On ne va pas se mentir, voilà une fin rêvée pour la série qui bouclerait la boucle avec la trilogie de Peter Jackson. D’ici là, on va se laisser porter par le voyage épique et fascinant offert par ce retour dans l’imaginaire majestueux de Tolkien.

La première saison du Seigneur des anneaux : Les Anneaux de pouvoir est attendue dès le 2 septembre sur Amazon.

À voir aussi sur biiinge :