©Netflix

Les 7 questions auxquelles la saison 5 de La Casa de Papel devra répondre

On attend toujours le renouvellement officiel du hit espagnol par Netflix.

Il est conseillé d’être à jour dans le visionnage de La Casa de Papel, cette analyse contient des spoilers.

Si Netflix prend son temps pour annoncer officiellement le renouvellement de La Casa de Papel pour une saison 5, on serait très surpris que le hit espagnol ait rendu son dernier souffle au terme de sa partie 4, mise en ligne le 3 avril dernier. D’autant que son showrunner, Alex Pina, s’est fait plaisir en l’achevant sur un nouveau cliffhanger explosif. Alors forcément, on a plein de questions en tête. Tour d’horizon.

Publicité

#1 Alicia va-t-elle changer de camp ?

La saison 4 s’achève sur ce climax : Alicia Sierra (excellente Najwa Nimri) qui découvre le repère du Professeur et le tient en joue. La vie du cerveau de la bande n’avait jamais été autant mise en danger qu’à ce moment. Pour autant, on imagine mal un meurtre de sang-froid. L’ancienne détective en charge de la gestion du braquage de la Banque d’Espagne côté flics a beau tenir le pistolet, elle se trouve dans une position délicate. Toujours enceinte jusqu’aux yeux, elle est recherchée par la police, après avoir dévoilé au peuple, lors d’une conférence de presse létale, tous les secrets inavouables du gouvernement en place, alors qu’elle devait jouer les boucs émissaires suite aux révélations de Rio sur ses conditions de détention. Avouez, à ce moment-là, on était de son côté.

Maligne, la future maman pourrait bien finir par complètement changer de camp. Elle n’a plus rien à perdre et pourrait apporter toute sa finesse stratégique à la bande, qui aurait bien besoin de deux cerveaux pour se sortir de ce braquage de l’enfer. Ce serait même logique : les scénaristes ont apporté de la nuance à ce personnage. On apprend qu’Alicia est veuve et on comprend qu’elle va donner naissance à un enfant orphelin de père. Son face-à-face avec Raquel est psychologique mais elle ne se rend pas coupable de faits impardonnables. On l’imagine donc bien rejoindre les braqueur·e·s dans la prochaine saison, et devoir faire face à Rio et ses actes passés. D’autant qu’à la toute fin de la saison 4 résonne l’hymne culte Bella Ciao, chanté par l’actrice Najwa Nimri. De là y voir un clin d’œil et un indice…

©Netflix

Publicité

#2 Pourquoi Raquel a-t-elle rejoint le braquage ?

Au début de la saison, Raquel pilotait avec le Professeur l’opération à distance. L’ancienne détective s’était en effet distinguée par son intelligence stratégique et ses talents pour la gestion, et non l’action. D’ailleurs, elle se fait attraper par la police car elle n’arrive pas à escalader un arbre avec son attirail ! Donc on se demande bien pourquoi, après avoir organisé son évasion, elle est envoyée dans la Banque d’Espagne en compagnie des braqueur·se·s. Gandia a été neutralisé, donc il n’y a pas besoin de renforts de ce côté-là.

On peut supposer qu’après la mort de Nairobi (qu’on n’a clairement pas digérée), c’est important pour le moral des troupes de voir Lisbonne débarquer, et qu’il manque tout simplement une personne pour que le plan fonctionne. Et en même temps, il aurait été plus safe de compter sur Julia, la fausse otage (depuis la saison 3 mais on ne l’avait pas remarquée !), qui fait en réalité partie du gang et se trouve donc déjà en plein dans l’action. Nul doute que les scénaristes vont apporter une explication à ce revirement spectaculaire durant la prochaine saison. Ce twist fait un peu partie de la mythologie de La Casa : en saison 2, c’était Tokyo expulsée par Berlin, qui revenait dans la Fabrique de la monnaie en chevauchant une moto avec le style badass qui la caractérise.

©Netflix

Publicité

#3 Gandia est-il immortel ?

Non, vraiment, on est en droit de se poser la question ! Blague à part, ce Terminator policier doublé d’un tueur de sang-froid est devenu cette saison le personnage le plus détesté de la série. Pas étonnant après avoir lynché Helsinki, fait subir le martyre à Nairobi avant de la tuer d’une balle dans la tête, et fait Tokyo prisonnière (étonnamment, cette dernière s’en sort plutôt pas mal). Il a beau avoir été blessé gravement au cou, puis au dos, après une explosion, l’homme s’en tire toujours. Mais la vengeance est un plat qui se mange froid. On imagine bien Tokyo ou Helsinki abattre l’ennemi contre l’avis du Professeur, qui a une éthique. On ne tue pas, sauf en position de légitime défense. En tout cas, une chose est sûre : les jours de Gandia sont comptés.

#4 Alicia est-elle connectée à Berlin ?

C’est la folle théorie qui circule sur Internet. Il faut dire qu’Alicia et Berlin partagent quelques traits de caractère, à commencer par un léger manque d’empathie, un code moral qui n’appartient qu’à eux (honnêteté, loyauté – mais torture et abus sexuels, c’est ok), bref, ces deux psychopathes en puissance formeraient un joli couple au final, non ? Dans la partie 4, des flash-back dévoilent que le frère du Professeur s’est marié alors qu’il se savait déjà mourant, à une certaine Tatiana. Cela a donné une scène post-mariage plutôt chou, où il chante son amour sur le standard "Ti Amo", accompagné de prêtres.

Publicité

Voir cette publication sur Instagram

Ti amo, Berlín.

Une publication partagée par La Casa de Papel (@lacasadepapel) le

Visiblement, ce n’est pas la même actrice qui incarne Tatiana et Alicia, mais les esprits se sont enflammés sur des petits détails : le mari d’Alicia aussi était mourant et se prénommait German, comme un clin d’œil à… Berlin. La théorie "Tatiana est Alicia" ne tient plus vraiment debout, cela dit. D’autant que Raquel connaissait German (et Berlin), et parle de lui à Alicia comme d’un homme bon. Pour autant, il se pourrait que les deux personnages féminins, par ailleurs roux, soient liés d’une manière ou d’une autre. Dans tous les cas, il est évident que les scénaristes nous réservent un twist autour de Tatiana – qui pourrait réapparaître dans le présent de la série en saison 5 – et l’impitoyable Alicia. On les voit bien sœurs.

#5 Qui va poursuivre l’enquête côté flics ?

©Netflix

Alicia Sierra est devenue une ennemie des autorités et elle est recherchée. Raquel a changé de camp depuis bien longtemps. Les révélations de Rio, confirmées sans ciller par la flic au public, ont fait tomber les dernières têtes dirigeantes : le colonel Pietro et le colonel Tamayo. Qui alors, va pouvoir reprendre les rênes des négociations au milieu de ce chaos qui fait vaciller les autorités espagnoles ?

On mise sur Ángel, le collègue, ami (et amoureux éconduit) de Raquel. Cette dernière se trouvant à la fin de la saison en compagnie de la bande de braqueur·se·s, on imagine bien les deux anciens collaborateurs négocier par téléphone dans une inversion des rôles pour l’ancienne flic brillante reconvertie en criminelle au grand cœur. Cela devrait donner lieu à des échanges savoureux.

#6 Julia va-t-elle mettre fin aux agissements d’Arturo ?

Un des moments les plus choquants de cette saison, c’est quand Arturo abuse sexuellement d’une des otages, Amanda, qu’il a alors droguée avec des pilules destinées à "gérer son stress". Il s’agit d’un arc narratif qui fait écho au mouvement Me Too, et qui tenait certainement à cœur des scénaristes. Ce personnage pathétique et clownesque (Berlin le surnommait "Arturito"), jamais à court de mauvaises idées pour jouer les (faux) héros, prend ainsi un tournant très sombre, mais cohérent au vu de son comportement de plus en plus ignoble avec son ex-amante, Monica, aka Stockholm.

Après qu’Amanda l’a confronté, il nie tout et l’accuse de mentir avec véhémence, sous les yeux des autres otages outrés, mais silencieux. Une personne va prendre la parole : Julia, aka Manille. La fausse otage, en réalité du côté des braqueur·se·s, avait décliné les propositions de pilules d’Arturo. Elle le dit haut et fort, confirmant ainsi les dires d’Amanda. Reste à savoir ce que la saison 5 va faire de ce prédateur sexuel. Julia, par ailleurs le premier personnage trans dans La Casa de Papel (incarné par l’actrice cisgenre Belén Cuesta, ce qui a créé une polémique), pourrait prendre les choses en main pour venger Amanda et prévenir de futures agressions. Honnêtement, on ne demande que ça, tant ce personnage, plutôt divertissant au début de la série, est devenu insupportable.

©Netflix

#7 Ce braquage va-t-il se terminer un jour ?

Vraie question, on veut une réponse ! Mais quand on réfléchit, le premier braquage aura duré pas moins de 22 épisodes, donc même si cette partie 4 nous a paru plus laborieuse que les précédentes, on arrive avec les parties 3 et 4 à un nombre de 16 épisodes pour ce nouveau vol à grande échelle. Voilà de quoi espérer une partie 5 qui refermerait au moins l’histoire du braquage de la banque d’Espagne. Cela dit, rien n’est moins sûr : face au succès populaire, Netflix pourrait, à l’image du gang, vouloir amasser toujours plus de dollars, et faire durer le plaisir. D’autant qu’Alex Pina a expliqué avoir de nombreux spin-off en tête. "The show must go on", comme disent les Américains. Le show continuera, tant que le public sera là.

L’intégralité de La Casa de Papel est disponible sur Netflix.

> Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini Biiinge, c’est par ici !

Par Marion Olité, publié le 10/04/2020