AccueilAnalyse

Star Wars : on sait (enfin) comment Boba Fett a survécu au Sarlacc dans l’épisode VI

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Disney+

La mini-série Le Livre de Boba Fett nous en dit plus sur le passé du chasseur de primes.

Depuis près de vingt ans, Temuera Morrison donne de sa personne dans l’univers de Star Wars. L’acteur néo-zélandais incarne Boba Fett depuis L’Attaque des clones sorti en 2002, un personnage emblématique de la saga autrefois interprété par Jeremy Bulloch dans la trilogie originale. Le chasseur de primes a fait un retour surprise dans la saison 2 de The Mandalorian, afin de traquer et finalement venir en aide à Din Djarin et son petit protégé. Disney et Lucasfilm en ont profité pour rendre justice à ce personnage ô combien apprécié des fans de la franchise à travers sa propre mini-série, Le Livre de Boba Fett.

Le premier épisode a été mis en ligne ce mercredi 29 décembre sur Disney+. Le spin-off se déroule juste après les événements de The Mandalorian, alors que Boba Fett se rend à Mos Espa sur Tatooine pour réclamer le trône de seigneur des mercenaires. Mais la série débute en réalité sur une tout autre situation, et remonte le temps à l’époque du Retour du Jedi, épisode dans lequel on pensait avoir assisté à la mort du chasseur de primes. Ainsi, Le Livre de Boba Fett nous raconte non seulement le présent du personnage, mais aussi comment il a survécu à sa rencontre avec le Sarlacc après avoir été poussé dans sa gueule béante par Han Solo.

Dans les entrailles de Tatooine

Ⓒ Disney+

La première apparition de Boba Fett dans The Mandalorian le dévoilait sur Tatooine mais sans son armure en beskar, symbole emblématique de son appartenance à la culture mandalorienne. Le premier épisode du spin-off vient éclaircir cette partie de l’histoire, en nous plongeant directement dans l’estomac du Sarlacc, cette énorme créature qui se terre dans les sables de la planète désertique. Pour survivre et échapper aux sucs digestifs du monstre, le chasseur de primes l’a tout simplement brûlé de l’intérieur avec son lance-flammes pour s’extirper de ses entrailles. Les Jawas, une espèce d’extraterrestres charognards, l’ont ensuite privé de son armure avant de le laisser pour mort dans le désert.

Par la suite, Boba Fett a été sauvé in extremis par les Tuskens, d’autres aliens emblématiques de Star Wars, dont une tribu avait péri sous la main vengeresse et haineuse d’Anakin Skywalker dans L’Attaque des clones. D’abord fait prisonnier par leur chef, le chasseur de primes a finalement été considéré à sa juste valeur après avoir protégé un enfant d’une sorte de centaure des sables. Les fans de la saga apprécieront d’ailleurs les talents de Boba Fett, qui vient à bout de la créature en l’étouffant avec ses chaînes, référence à Leia qui tuait Jabba le Hutt de la même manière dans l’épisode VI.

Dans l’ensemble, le spin-off fait la part belle à la nostalgie et au fan service. Robert Rodriguez, le réalisateur du premier épisode, multiplie les références à la trilogie originale et à la prélogie. On pense à cette séquence dans la Cantina (de Mos Espa, et non de Mos Eisley l’originale) mais aussi au souvenir traumatisant de la mort de Jango Fett, le père et clone de Boba, dans l’arène Petranaki de l’épisode II. On retrouve aussi le côté film de samouraïs chéri par George Lucas dans ses épisodes, que Jon Favreau et Dave Filoni, les créateurs du Livre de Boba Fett, avaient déjà respecté dans The Mandalorian et notamment l’épisode d’introduction du personnage d’Ahsoka Tano, "The Jedi". Bref, le tandem continue d’assurer la continuité de Star Wars sur le petit écran avec une fidélité et un amour pour la saga à toute épreuve.

La survie de Boba Fett est d’ailleurs tout sauf une surprise pour une grande partie des fans. Dans l’univers "Légendes" de la franchise, l’univers considéré comme non-canon par Disney et Lucasfilm qui s’articule principalement autour de romans et comics cherchant à étendre le space opera, le Mandalorien originaire de Kamino avait déjà vaincu le Sarlacc. Jon Favreau et Dave Filoni continuent donc de piocher et d’officialiser des événements plébiscités par les amateurs de Star Wars, toujours dans le respect de l’univers original. C’est franchement réussi, passionnant à suivre et certaines créations dérivées, comme The Mandalorian et ce premier épisode du Livre de Boba Fett, titillent notre imaginaire et nos souvenirs d’enfance pour nous faire rêver à nouveau d’une galaxie lointaine, très lointaine.

La mini-série Le Livre de Boba Fett est diffusée tous les mercredis sur Disney+, à raison d’un épisode par semaine.

À voir aussi sur biiinge :