AccueilAnalyse

Les 5 meilleures séries sur la magie

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Netflix

Parce qu’il n’y a pas seulement Harry Potter dans la vie et que les univers fantastiques sont éclectiques sur le petit écran.

#5. Destin : La Saga Winx

Ⓒ Netflix

À l’origine, le monde du Winx Club est fait de couleurs, de strass et de paillettes. Dans l’adaptation live action de Netflix, il devient plus sombre et réaliste, tandis que les costumes flashy des fées ont disparu. Mais la magie est toujours là, parfois accompagnée de nouveaux pouvoirs pour la bande de Bloom. Le monde de Magix est devenu l’Irlande, au même titre qu’Alféa, l’école de magie, dont les scènes ont été tournées dans la superbe Killruddery House de Leinster au style élisabéthain. L’environnement de Destin : La Saga Winx, à la fois élégant et aristocrate, est donc propice au fantastique et à l’exploration de pouvoirs par le prisme de l’adolescence.

Dans la série, ces derniers sont basés sur les éléments qui nous entourent : le feu, l’eau, la terre et l’air. Plus les émotions ressenties par les fées sont puissantes, plus leur pouvoir explose. On retrouve d’autres caractéristiques essentielles de la magie dans cet univers, notamment à travers l’idée de royaumes cachés et inaccessibles pour les hommes comme l’Autre Monde. Enfin, il subsiste une forme de dichotomie entre le bien et le mal, traduite par l’opposition entre les fées (la magie lumineuse, pour faire le bien) et les sorcières (la magie noire pour répandre la terreur). Une lutte millénaire qui détermine au final les enjeux de ce monde magique et qui permet aux jeunes fées de grandir et de littéralement se voir pousser des ailes pour affronter la vie d’adulte.

Taux d’envoûtement : ✨✨

À voir sur : Netflix.

#4. The Witcher

Ⓒ Netflix

Au premier abord, la magie n’est pas un élément-clé de l’univers de The Witcher. On retrouve pourtant des caractéristiques typiques d’un monde fantastique, avec un bestiaire hostile et terrifiant, quelques écoles de magie réparties sur le Continent comme Aretuza, et les Signes utilisés par les Sorceleurs, qui sont une forme de pouvoirs mystiques. Mais quand on se plonge davantage dans les romans d’Andrzej Sapkowski, on découvre que la magie y est omniprésente. Plusieurs personnages sont capables de la canaliser pour s’en servir à leur guise, tandis que le monde est régi dans l’ombre par la mystérieuse Loge des Magiciennes.

Dans la série, à travers le destin de Yennefer, il est intéressant de noter que la magie est en priorité réservée aux femmes. Les magiciennes du Continent sont capables de puissants tours dont nous fait étalage la compagne de Geralt : la transformation physique, la téléportation et, bien entendu, la concoction de potions secrètes. En d’autres termes, les magiciennes se rapprochent des sorcières même si elles n’ont pas forcément un côté obscur et interviennent régulièrement dans les affaires politiques en tant que conseillères de rois et reines. À l’inverse, l’utilisation des Signes coûte beaucoup d’énergie aux Sorceleurs, qui sont en plus limités à six sortilèges.

Taux d’envoûtement : ✨✨✨

À voir sur : Netflix.

#3. Charmed

Ⓒ The CW

Impossible de ne pas évoquer la cultissime Charmed dans un top du genre. Les sœurs Halliwell ont biberonné les millenials à l’époque de La Trilogie du samedi, autant pour leurs actrices attachantes que pour son univers féérique. Piper, Phoebe et Prue sont considérées comme des sorcières, qui héritent de leurs pouvoirs de façon génétique. Le trio est lié par une force supérieure, le fameux Pouvoir des trois, symbole d’équilibre et d’harmonie qui les soutient dans leur combat contre les démons et autres créatures maléfiques venus faire régner la terreur à San Francisco.

La magie n’a pas toujours été au centre d’une série glissant vers le soap et le drame familial, mais les éléments fantastiques de Charmed étaient souvent mis au service de l’écriture. Le show tirait parti de son univers fantastique pour explorer les genres, avec un mélange fait d’horreur, de comédie, d’histoires à l’eau de rose et d’appel à l’imaginaire. Le reboot de 2018, où trois nouvelles sœurs firent leur apparition, continue de s’inscrire dans le design kitsch et mignon de Charmed, mais avec une forme de modernité, notamment autour des thématiques féminismes et post-#MeToo.

Taux d’envoûtement : ✨✨✨

À voir sur : Téva.

#2. Les Nouvelles Aventures de Sabrina

Ⓒ Netflix

Il aura fallu onze adaptations pour que le personnage de la sorcière Sabrina Spellman épouse enfin ses origines occultes voire sataniques. Dans Les Nouvelles Aventures de Sabrina, Roberto Aguirre-Sacasa nous introduit dans un univers résolument plus sombre et inquiétant que la sitcom culte des années 90, Sabrina The Teenage Witch. L’héroïne est confrontée à une double vie, celle du réel et de la magie, et doit jongler entre ses cours de sortilèges, son combat contre les forces du mal et ses relations de cœur. Pas évident dans cette esthétique burtonesque et gothique, bizarrement aussi charmante que flippante.

La particularité de cette version de Sabrina repose sur son exploration macabre de la magie. Elle remonte à l’origine des sorcières de Salem mais à travers un prisme moderne, explorant notamment la notion de consentement et l’émancipation féminine. La série s’inspire aussi des productions horrifiques des années 1960 et 1970, comme L’Exorciste ou encore Rosemary’s Baby. Et contrairement à la plupart des magiciennes, les frontières entre le bien et le mal sont parfois floues, Sabrina étant appelée à devenir la reine des enfers à la place de Lucifer. Ainsi, le show se réapproprie l’image poussiéreuse des sorcières du couvent diaboliques, pour mener un combat épique contre le machisme et la misogynie.

Taux d’envoûtement : ✨✨✨✨

À voir sur : Netflix.

#1. The Magicians

Ⓒ Syfy

Plus confidentielle que les sagas Harry Potter et Les Animaux fantastiques, la série littéraire de Lev Grossman gagne pourtant à être connue. Si son point de départ est assez similaire avec les aventures du jeune Potter (un sorcier qui débarque dans une école de magie dont il ignorait l’existence jusque-là), elle prend ensuite une direction imprévisible et très audacieuse pour une œuvre du genre. L’excentricité et la créativité de The Magicians, où la magie sert de prétexte pour aborder des sujets aussi modernes et sensibles que l’homosexualité, le deuil et la culture du viol, la rendent bien plus matures que ses congénères.

Visuellement, la série de Syfy apporte aussi une touche d’originalité bien sentie. Avec les baguettes magiques jetées aux oubliettes, les apprentis sorciers doivent uniquement se servir de leurs mains pour faire des signes. Un élément pris très au sérieux dans le show, où de véritables chorégraphies ont été imaginées pour les acteurs. The Magicians est une œuvre étrange et ô combien singulière, plus ou moins à la croisée d’un teen drama anglo-saxon, d’orgies démesurées façon Sense8 et d’une comédie irrévérencieuse qui n’a pas peur de plonger dans le macabre voire le trash.

Taux d’envoûtement : ✨✨✨✨✨

À voir sur : Amazon Prime Video.

À voir aussi sur biiinge :