Ⓒ HBO

Théories : et si Dolores courait à sa propre perte dans la saison 3 de Westworld ?

Le plan destructeur de l'androïde pourrait rapidement tourner au vinaigre. Attention, spoilers.

Forte d’une réinvention partielle de son intrigue et d’une ouverture exponentielle de sa mythologie, la saison 3 de Westworld est pour le moment une franche réussite. Si Lisa Joy et Jonathan Nolan, les créateurs de la série, ont effectivement ralenti la surchauffe de nos neurones avec une narration plus rectiligne, déceler le vrai du faux n’est jamais une mince affaire dans ce high concept ambitieux. Mieux encore, les derniers épisodes amènent pléthore de théories pour comprendre l’objectif de destruction de Dolores et surtout nous faire nous questionner sur la réussite ou l’échec de son plan machiavélique.

Avec l’épisode fou "The Mother of Exiles", les deux showrunners ont une nouvelle fois fait exploser la boîte à twists. Les consciences des androïdes présentes dans les sbires de Dolores n’étaient donc pas celles des robots de Westworld, mais bien des clones d’elle-même. Une forme d’omniscience certes spectaculaire de sa part, mais qui pourrait bien causer sa perte. Et si, dans les traces d’un William, d’un Logan et peut-être bien d’un certain Serac dans le futur, Dolores finissait par être consumée par sa propre ambition démiurge ?

Publicité

Dolores en danger

Depuis ses premiers pas dans le parc de Robert Ford, Dolores est une héroïne tragique qui a progressivement basculé vers une anti-héroïne (voire une antagoniste ?). Elle n’a connu que la souffrance d’une boucle pernicieuse, violée, agressée et traumatisée pour satisfaire les pulsions malsaines des visiteurs. Or, la première leçon à retenir de Westworld, c’est que "ces plaisirs violents connaissent une fin violente".

La citation shakespearienne qui a éveillé la conscience de Dolores est aussi signe de mauvais présage. D’abord parce que son parcours est potentiellement en train de la changer en véritable méchante de l’histoire, ensuite parce que les scénarios préétablis des androïdes ne sont jamais heureux, comme le disait si bien le narrateur Lee Sizemore à Maeve dans l’épisode "The Winter Line". Enfin, les deux créateurs de la série pourraient bien être en train de nous teaser la mort de Dolores, à travers des détails extrêmement subtils mais jamais négligeables dans le cadre de Westworld.

Publicité

Qui dit nouvelle saison dit générique (quasi) refait à neuf. Et comme chaque année, ce dernier est lourd de sens. Il y a par exemple l’ultime image de l’introduction, où le rouge du sang se mélange au liquide des androïdes, symbole fort de la guerre en cours entre les deux espèces.

Ⓒ HBO

Plus intrigant encore, on y aperçoit un oiseau, symbole de liberté, foncer à sa perte vers un soleil ardent. Tel Icare de la mythologie grecque, Dolores serait-elle en train de se brûler les ailes en poursuivant son objectif ? Pour pousser le bouchon un peu plus loin, rappelons que le père d’Icare n’est autre que Dédale, l’architecte du labyrinthe du Minotaure. Or, Dolores retrouve une forme paternelle chez ses créateurs, Arnold et surtout Robert Ford, qui est lui aussi à l’origine… d’un labyrinthe.

Publicité

Ⓒ HBO

Dernière hypothèse centrée sur le générique : qui pour tuer Dolores ? Évidemment, on pense tout de suite à Maeve, recrutée par Serac dans le but d’assassiner son alter ego. Une probabilité qui se tient au vu de la forme sphérique du soleil, évoquant le Rehoboam, cette intelligence artificielle ultra complexe qui analyse les données de l’humanité. Or, le manager du système n’est autre que Serac, signifiant ainsi que Dolores serait en train de se jeter dans la gueule du loup.

Un dernier élément entre en compte dans la mort de l’androïde. Sur Reddit, l’internaute shampoo_samurai a remarqué un détail inquiétant sur un des posters promotionnels de la saison 3. On y voit le squelette d’un robot agonisant dans un désert de sable, avec une cité abandonnée en arrière-plan. Là encore, on retrouve cette thématique de la chaleur et du soleil entrevue dans le générique.

Publicité

Dolores has been hiding in plain sight, in the S3 Key Art. from r/westworld

Si l’on observe attentivement l’ossature de l’androïde, il est possible d’y déceler sur son poignet droit et sa hanche gauche deux petits bouts de tissus. Ces derniers sont de couleur bleue, soit la même teinte que la robe originelle de Dolores à Westworld. Simple coïncidence ou présage funeste ?

Rappelons enfin que dans la séquence post-générique de l’épisode "The Passenger" de la saison 2, où un William cloné fait face à sa fille des milliers d’années après l’intrigue actuelle, la Forge est en piteux état et recouverte… de sable. Voilà qui ne remet pas uniquement en question le destin de Dolores, mais bien celui de toute l’humanité à la fin de la série.

Un ennemi dans son propre camp

S’il est fort probable que Serac et Maeve mettent en péril la vie de Dolores, il existe une autre possibilité quant à sa chute inévitable. Et malgré toute la détermination et les sacrifices qu’elle emploie pour faire fonctionner son plan, la trahison pourrait provenir de son propre camp. C’est une théorie développée par Danishroyalty sur Reddit, qui se base entièrement sur la révélation du dernier épisode : les clones de Dolores.

Les copies de l’androïde sont parfaites, si parfaites qu’elles obéissent au doigt et à l’œil de leur créatrice. Toutes sauf une, qui semble avoir gardé un aspect humain de sa personnalité : le clone de Charlotte Hale, surnommé Halores par les fans. Peu à peu, et c’est flagrant dans l’épisode "The Absence of Field", la PDG de Delos reprend conscience de ses émotions humaines, à commencer par l’amour pour son fils Nathan. Or, l’instinct maternel est une force émotionnelle intrinsèque de l’univers de Westworld et de l’ouverture vers la conscience, comme ce fut déjà le cas pour Maeve dans la saison 2.

Comme les autres similis robotiques, Halores connaît en large et en travers les pensées et le plan de Dolores. C’est justement ce sentiment d’omniscience qui pourrait causer sa perte : après des années de souffrance, elle ne supporte plus l’autorité abusive ainsi que sa privation de liberté. En conséquence, la copie de Charlotte pourrait très bien parvenir à la même conclusion, pour chercher à retrouver son indépendance. Elle redeviendrait alors une véritable mère, et non l’illusion que même son fils lui dit reconnaître dans l’épisode 3.

En résumé, Dolores aurait créé sa plus grande faiblesse à travers sa plus grande force : un ego démiurge. Là encore, il s’agit d’un thème récurrent dans la série, la dualité à la fois complémentaire et opposée. On le retrouve principalement à travers les personnages de Dolores et Maeve, véritables yin et yang du show. Il y a d’abord ces visages miroirs dans le générique, qui se reflètent, fusionnent puis se rejettent, mais aussi des détails très visuels, comme la couleur de leurs vêtements (Dolores est très souvent vêtue de noir, et Maeve de blanc).

Ⓒ HBO

Ⓒ HBO

Si de multiples éléments pointent vers un destin tragique pour Dolores, il reste une variable de l’équation qui n’est pas prise en compte dans ces théories : Caleb. L’androïde a déjà été touché par la bonté de l’ancien soldat, et les deux acolytes ont de grandes chances de développer une relation amoureuse. Caleb pourrait influencer sur l’humanité de Dolores et l’amener à reconsidérer son annihilation totale de cette espèce. Faudrait-il encore être certain que Caleb n’est pas un robot, mais ça, c’est une tout autre histoire.

La saison 3 de Westworld est diffusée en US+24 sur OCS à la demande.

Par Adrien Delage, publié le 09/04/2020