AccueilCritique

Dans la saison 6 d’Outlander, "Jamie est tiraillé dans tous les sens" selon Sam Heughan

Publié le

par Marine Pérot

Biiinge avait mis son plus beau kilt pour l’avant-première de la saison 6, sonnant ainsi le glas d’une longue période de Droughtlander.

Dans la saison 6 d’Outlander, "Jamie est tiraillé dans tous les sens" selon Sam Heughan

© Starz

Les Fraser n’ont jamais vraiment le temps de souffler dans Outlander. Après une saison 5 chargée en traumatismes (de la mort de Murtagh, au viol de Claire, en passant par la pendaison de Roger), Claire et Jamie ont encore bien des épreuves à affronter dans la saison 6 qui vient tout juste de débuter sur Netflix. Tournée en pleine pandémie, elle a dû être raccourcie et ne comporte que sept épisodes, mais ces derniers sont plus longs que d’habitude. Lors de l’avant-première à Londres, Matthew B. Roberts, showrunner de la série, a souligné que du fait de sa courte durée, la saison 6 "ne laisse pas de place aux temps morts". 

"Cette saison est une vraie montagne russe," a ajouté Maril Davis, productrice de la série, "une fois que les choses se mettent en route, ça ne s’arrête plus."

Un constat reflété dans "Echoes", premier épisode introduisant plusieurs nouveaux personnages et posant les bases de ce qui attend les Fraser cette saison.

Remettre Claire au cœur de l’histoire

© Starz

"Echoes" nous replonge à Fraser’s Ridge peu de temps après les événements survenus en fin de saison 5, alors que Jamie fait de son mieux pour soutenir Claire après le terrible traumatisme qu’elle a vécu. Si la carte du viol a été jouée de (trop) nombreuses fois dans Outlander, et qu’on lui a même reproché son traitement inégal, la série semble déterminée cette saison à prendre le temps d’explorer la façon dont Claire va s’en relever.

"L’arc narratif de Claire est très poignant," a précisé Maril Davis. "Ce qui lui est arrivé la saison dernière était absolument traumatisant et on ne voulait pas négliger cet aspect par respect pour celles·eux qui ont vraiment vécu ce genre de choses."

"Echoes" introduit ainsi un arc narratif puissant autour de Claire, qui va devoir se reconstruire mais ne le fera pas sans peine. La fin de l’épisode la montre en train d’utiliser ses talents de médecin pour littéralement endormir la douleur qu’elle ressent, et il ne fait pas de doute qu’elle va tomber dans une spirale infernale avant de remonter la pente. 

"Claire est quelqu’un qui a beaucoup de mal à demander de l’aide," a souligné Caitriona Balfe, son interprète. "Elle n’admet pas qu’elle ne va pas bien, et au fur et à mesure que la saison progresse, elle va avoir recours à des solutions médicales pour s’accorder un peu de répit."

Les ennuis (re)commencent

© Starz

Claire est loin d’être la seule à avoir des épreuves à surmonter cette saison. "Echoes" laisse en effet entendre que les choses vont vite se gâter au Ridge. Entre l’arrivée de la famille Christie — dont le patriarche est un ancien détenu d’Ardsmuir avec lequel Jamie n’a jamais été sur la même longueur d’onde — et la présence pesante des Brown dans les alentours, la tension est immédiatement palpable. Ajoutez à cela le fait que Fergus tire un peu trop d’avantages de son travail à la distillerie, l’arrivée imminente de la révolution américaine, et on remarque que les Fraser ont encore et toujours bien des problèmes à régler.

"Jamie est tiraillé dans tous les sens," a observé Sam Heughan, son interprète, lors de l’avant-première. "Il essaye de gérer ce qu’il sait de l’Histoire tout en donnant à Claire le temps dont elle a besoin pour se rétablir et en tenant tête à Tom Christie."

En 1 h 20, "Echoes" nous propose donc un début de saison solide. La qualité d’Outlander, aussi bien sur le plan visuel que narratif, est toujours au rendez-vous, et il ne reste plus qu’à voir comment la tension introduite dans cet épisode va grandir au fil de la saison.

La saison 6 d’Outlander est diffusée sur Netflix, à raison d’un épisode par semaine.

À voir aussi sur biiinge :