Soundtrack, une version discount de This Is Us (avec des chansons)

Il faut croire que les séries Netflix qui sortent avant le vendredi ne sont vraiment pas synonymes de qualité.

Si le catalogue de Netflix était exclusivement composé d'excellentes séries, ça se saurait. Dans les faits, la plateforme états-unienne est capable de produire aussi bien un chef-d'œuvre comme The Haunting of Hill House que la (très) médiocre The I-Land. Et puis il y a celles qui se situent dans un entre-deux, ni terriblement mauvaises, ni totalement abouties. Dans le genre pas-terrible-mais-ça-passe, on demande Soundtrack, dont la première saison est sortie en catimini le 18 décembre dernier.

Créée par Joshua Safran (Quantico), Soundtrack braque ses caméras sur un groupe de personnes habitant Los Angeles, toutes étant liées les unes aux autres. Jusqu'ici, rien de nouveau sous le soleil. La spécificité de la série c'est qu'elle inclut bon nombre de séquences musicales. À un moment donné, un personnage va se mettre à chanter (ou, plus précisément, à faire du playback) pour exprimer ses émotions.

Publicité

© Netflix

C'est ainsi que le casting s'adonne à du lip sync intense aussi bien sur du Ray Charles que sur du Demi Lovato en passant par Imagine Dragons et Joni Mitchell. Le tout, bien entendu, dans des passages chorégraphiés où les figurants lambdas se révèlent être en fin de compte des danseurs imparables. Concrètement, ça donne lieu à des scènes survoltées et distrayantes, certes... mais dont on se lasse assez vite une fois passé le pilote. C'est un concept original mais peu efficace sur la durée.

Là où Soundtrack est un cran plus réussi, c'est au niveau de ses personnages et des relations qu'ils entretiennent. On repère trois protagonistes : Sam, un jeune père veuf passionné de musique, Nellie, illustratrice talentueuse issue d'une famille riche, et enfin Joanna, une ex-danseuse reconvertie en assistante sociale. Impossible de dire comment sont liés ces trois-là sans gâcher le plot twist qui advient à la fin du premier épisode. Pour vous faire une idée, c'est un retournement de situation à l'échelle de celui de This Is Us... et ce n'est pas la seule similitude.

Publicité

Tout comme son aînée, Soundtrack place la notion de famille au cœur de son récit. Et si le clan Pearson a tout d'une famille relativement conventionnelle avec ses hauts et ses bas, ce n'est pas le cas ici, le noyau familial étant terriblement éclaté. Les drames sont nombreux mais l'impact émotionnel est moindre, la faute à une réalisation souvent bien trop classique et à ces interludes musicaux qui coupent souvent la chique à des moments clairement inopportuns.

© Netflix

En dépit d'un casting convaincant – mention spéciale à Madeleine Stowe, croisée en reine des glaces dans Revenge, bien plus chaleureuse et touchante ici –, Soundtrack pâtit d'une intrigue pas suffisamment rythmée, la faute notamment à des épisodes qui traînent en longueur. La photographie est trop commune, faisant pâle figure face à un This Is Us bien plus léché. Enfin, si le twist initial génère une certaine curiosité au fil de la saison, on note plusieurs moments d'errance où on se demande si continuer le visionnage vaut vraiment le coup.

Publicité

Vous l'aurez compris, si vous êtes en quête d'une série familiale de qualité, Soundtrack n'est peut-être pas la priorité. Bien qu'elle ose sortir des sentiers battus avec un concept inattendu, la fiction musicale de Netflix ne parvient pas à l'exploiter à bon escient, certains passages chantés paraissant forcés, voire superflus. Et même si une amélioration est notable dans les ultimes épisodes de la saison, laissant d'ailleurs la porte ouverte à une suite, Soundtrack ne demande qu'à être oubliée. On espère que le revival de Gossip Girl, showrunné par Joshua Safran, sera un peu plus captivant.

La première saison de Soundtrack est disponible en intégralité sur Netflix.

Par Florian Ques, publié le 27/12/2019