AccueilCritique

The Mandalorian est de retour avec un épisode visuellement bluffant

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Disney+

Une saison 2 qui démarre sur les chapeaux de roue. Attention, spoilers.

Seule bonne nouvelle du confinement, il se fera en compagnie de bonnes séries. Une chance supplémentaire pour les fans de Star Wars, puisqu’il coïncide avec le retour de The Mandalorian, et donc des aventures épiques de Din Djarin et l’Enfant. Les deux compagnons de route nous avaient laissés sur une conclusion dantesque et la défaite de Moff Gideon, un ancien général de l’Empire armé d’un sabre laser noir. Désormais de retour aux commandes du Razor Crest, le Mandalorien cherche à ramener Baby Yoda parmi les siens, quitte à y laisser quelques pièces de beskar en chemin.

Dans le premier épisode intitulé "The Marshal", le tandem revisite une planète emblématique du space opera : Tatooine. Là, ils se rendent à Mos Pelgo pour y tomber sur le shérif du coin, un certain Cobb Vanth (Timothy Olyphant). Ce dernier est en possession d’une armure de Mandalorien, un affront aux yeux de Din Djarin qui souhaite la récupérer à tout prix. Cobb accepte de lui donner en échange d’une mission quasi suicide, celle de traquer et tuer une créature gigantesque et carnivore, un dragon Krayt. Pour vaincre ce reptile des sables, le chasseur de primes devra compter sur les Tusken, un peuple de nomades connu pour ses pillages et ses comportements violents.

Un épisode spectaculaire et référencé

Ⓒ Disney+

Jon Favreau et ses équipes ont vu grand pour ce retour de The Mandalorian. En plus d’un épisode deux fois plus long que la moyenne, le showrunner a misé sur un spectacle visuel tout simplement impressionnant. "The Marshal" est un concentré de la recette parfaite pour apprécier une bonne production Star Wars, entre aventures, nostalgie et affrontement dantesque. Si la série privilégie les codes du western dans son approche depuis ses débuts, elle s’amuse avec les genres en nous offrant un décor digne des films de kaijū pour ce retour explosif.

Sans réelle surprise, The Mandalorian a toujours été bien produite grâce à l’appui de Disney. Mais en termes d’action et d’effets spéciaux, ce premier épisode surpasse toutes les attentes des fans. Le dragon Krayt est un véritable monstre de dangerosité, à la taille gargantuesque et au crachat d’acide radical. Le bestiaire de Star Wars n’avait plus été aussi galvanisant depuis le Sarlacc de l’épisode VI, énième preuve que Jon Favreau a complètement saisi l’atmosphère et le cœur de l’œuvre mythique signée George Lucas.

Évidemment, il profite de cette opportunité sur Tatooine pour inscrire une nouvelle fois la série dans l’héritage de la saga et jouer à fond la carte du western. Din et l’Enfant se rendent dans un village désertique et isolé, séjournent d’abord au bar du coin avant de croiser le blaster avec Cobb Vanth. Champs et contrechamps entre les deux adversaires, gros plan sur la crosse du pistolet laser, tension à son maximum… Même le choix de casting de Timothy Olyphant, qui a incarné un cow-boy dans Deadwood et Justified, ne semble pas avoir été laissé au hasard.

Ⓒ Disney+

L’autre point d’orgue de l’épisode est évidemment le retour de l’amure de Boba Fett. The Mandalorian ressuscite un personnage que l’on pensait mort dans Le Retour du Jedi, toujours interprété par Temuera Morrison. Le fils de Jango Fett, devenu mercenaire dans la trilogie originale, était l’une des pires crapules de la galaxie. La solidité du beskar semble l’avoir sauvé des sucs digestifs du Sarlacc, comme l’armure de Din lui a permis de survivre dans les entrailles du dragon Krayt. Difficile de dire si Boba Fett est toujours du côté obscur pour le moment, même s’il semble avoir abandonné pour de bon les principes des Mandaloriens.

La saison 2 de The Mandalorian débute sur un épisode plus que convaincant, généreux en action et en références à l’univers de Star Wars. Il concentre tout le bien que procure la série à la saga de George Lucas, respectant son ADN et assumant pleinement son héritage riche et nostalgique. Le reste de la saison, qui promet notamment l’arrivée des Jedi et des connexions avec The Clone Wars, devrait définitivement inscrire le show comme l’une des meilleures propositions du space opera. "This is the way", comme dirait le chasseur de primes déjà culte.

La saison 2 de The Mandalorian est diffusée tous les vendredis sur Disney+, à raison d’un épisode par semaine.

À voir aussi sur biiinge :