AccueilÉDITO

True Detective : on en sait plus sur la saison 2

Publié le

par Louis Lepron

Entre la première et la deuxième saison de True Detective, les ponts ont été coupés. 

La première saison de True Detective est bel et bien terminée. Fini Matthew McConaughey, terminé Woody Harrelson, dans les méandres de votre mémoire cette histoire de meurtres dans les bois de la Louisiane. La deuxième saison entend couper le cordon qui a fait le succès de la douzaine d'épisodes diffusés sur HBO. Comme vous le savez déjà, le duo d'acteurs a été remplacé par Colin Farrell, Vince Vaughn, Rachel McAdams et Taylor Kitsch. Aussi, le Sud-Est des États-Unis a laissé place au soleil de la Californie.

Mais ce n'est pas tout. Alors qu'il était interrogé sur HBO, Nic Pizzolato, le showrunner de la série, a confirmé une première chose qui ne devrait pas plaire aux fans de la première heure : la saison 2 n'aura aucun lien de parenté avec la saison 1, respectant à la lettre la forme prévue à l'origine, soit une anthologie. Conséquence : pas d'apparition surprise de Matthew McConaughey et de Woody Harrelson au cours de cette nouvelle saison.

Aussi, si vous aviez apprécié la structure temporelle des débuts de True Detective (qui racontait des allers-retours entre 1995 et 2012), Nic Pizzolato a aussi confirmé que la saison 2 se détachera de cette structure narrative pour apprivoiser son propre rythme. La raison ?

Ne pas se répéter selon le showrunner :

Nous étions conscients qu'on ne voulait pas se répéter et rejouer la même musique dans un style différent. J'essaie d'être ouvert à n'importe quelle structure que peuvent suggérer l'histoire et les personnages, et de ne pas tracer de ligne indélébile pour ce genre de choses.

À mesure que les personnages se multipliaient et que leurs problèmes personnels et collectifs s'accentuaient, une narration plus linéaire m'est apparue comme la meilleure solution. J'ai la conviction que lorsque l'on essaie quelque chose de totalement nouveau, il ne faut pas se reposer sur des idées déjà employées, mais reconstruire tout depuis le début.

De la forme au fond

Pour autant, si la forme va évoluer, le fond devrait subvenir, afin de raconter "le même lien étroit entre sensibilité, vision et une âme semblable". Et de préciser à propos du scénario :

Il sera vraiment question d'hommes mauvais et de femmes fortes, mais moins de l'histoire occulte du système de transports américain. C'était un commentaire que j'ai fait au tout début du processus créatif, et j'ai préféré mettre ce point de vue de côté pour me recentrer sur l'écriture des personnages et une vraie contextualisation de cette histoire criminelle.

La complexité de la conspiration historique que j'avais imaginé au départ allait au détriment des personnages et de la réalité de leur vie. J'ai pensé que ces personnages étaient ce qui devait principalement donner forme à ce monde et à cette histoire, alors j'ai changé mon fusil d'épaule.

En parallèle, HBO a dévoilé quatre images promotionnelles de la série afin de présenter les personnages principaux. En punchline, "On a le monde que l'on mérite" :