AccueilÉDITO

Vidéo : Costa-Gavras vu par Costa-Gavras

Publié le

par Constance Bloch

À travers cinq extraits vidéos qui retracent, à leur manière, une partie de sa carrière et de sa vie, le réalisateur de Z et Amen se dévoile.

Le week-end dernier s'achevait le 40e festival de cinéma américain de Deauville. Sous la présidence de l'immense Costa-Gavras, le jury a couronné le film Whiplash de Damien Chazelle. À cette occasion, Konbini était sur place pour rencontrer ce réalisateur majeur du cinéma français : président de la cinémathèque, et cinéaste engagé depuis ses débuts, créateur du polar politique dans les années 70 avec Z. Et cinquante ans plus tard, toujours aussi révolté dans son dernier film, Le Capital, qui pointe du doigt les dérives du capitalisme.

Après Zach Braff, nous avons voulu savoir comment Costa-Gavras se racontait, en lui montrant cinq extraits vidéos qui retracent, à leur manière, une partie de sa carrière et de sa vie. Il nous raconte ses débuts avec René Clément, sa rencontre décisive avec Yves Montand et Simone Signoret. Avec humour, il nous explique qu'avant Francis Ford Coppola, c'était vers lui que les studios s'étaient tournés pour adapter Le Parrain.

Puis c'est avec la bienveillance d'un père qu'il redécouvre les images du premier long métrage de son fils, Romain. Il nous parle des débuts de sa progéniture avec Kourtrajmé et de l'éclosion de sa vocation de cinéaste.

Enfin, à 81 ans, Costa-Gavras n'a rien perdu de sa fibre indignée. Lorsqu'il visionne les images de House of Cards, la série évènement de Netflix, il saisit l’occasion pour aborder les agissements de la société Californienne et son installation au Luxembourg. Cependant, il n'oublie pas de souligner la qualité de la série, et la précision avec laquelle le système américain est représenté.

Article publié le 16 septembre à 17h07