Ⓒ AMC

Les dix épisodes de Breaking Bad à (re)voir avant le film El Camino

Un petit cours de rattrapage en attendant la sortie du film consacré à Jesse Pinkman, le 11 octobre prochain sur Netflix.

À l’approche de la sortie du film Breaking Bad, qui sera mis en ligne le 11 octobre prochain sur Netflix, Biiinge vous propose de (re)découvrir les dix épisodes essentiels de la série pour comprendre parfaitement l’intrigue d’El Camino. Pour rappel, l’histoire reprendra quelques instants après l’intense épisode final du show, où Walter White meurt en massacrant le gang de Jack pour libérer Jesse, qui regagne sa liberté au volant de sa Chevrolet El Camino.

Cette liste non exhaustive n’a pas pour ambition de classer les meilleurs épisodes de Breaking Bad (c’est pour cette raison que vous n’y trouverez pas le chef-d’œuvre "Ozymandias" de la saison 5 par exemple), mais bien de vous permettre de saisir à 100 % l’histoire d’El Camino sans avoir besoin de refaire un marathon complet de la série (parce que pas le time !). Des premières crasses de Heisenberg à la descente aux enfers de Jesse en passant par la rencontre avec Saul Goodman, voici une occasion de se rappeler pourquoi Breaking Bad est aussi géniale et culte avant de découvrir sa nouvelle fin.

Publicité

#10. Saison 1, épisode 1, "Pilot/Chute libre"

Publicité

Ⓒ AMC

Le pitch : on découvre la vie banale et monotone de Walter White, un professeur de chimie surqualifié dans un lycée. Sa vie bascule le jour où il apprend qu’un cancer des poumons le détruit petit à petit. Se sachant condamné, Walter décide de monter une petite affaire de trafic de drogue afin de mettre sa femme et son fils à l’abri du besoin avant de mourir. Pour ce faire, il contacte un de ses anciens étudiants, un certain Jesse Pinkman, qui cuisine de façon sommaire de la méthamphétamine.

Pourquoi le revoir : ça paraît évident, mais le pilote est le point de départ de toute série. Dans le cas de Breaking Bad, il s’agit de la première étape de la descente aux enfers de Walt, un homme bon et aimant de la middle class américaine qui a fini par "break bad" à cause de la souffrance de l’ennui et du désespoir. On le reverra aussi pour son incroyable efficacité narrative et son épique cliffhanger final, ainsi que pour l’introduction de l’une des pires ordures de la décennie sérielle, Tuco Salamanca.

Publicité

La scène à retenir : la séquence d’introduction devenue mythique, où un Walt désemparé sort du camping-car en slip, braquant son pistolet vers l’horizon désertique.

#9. Saison 1, épisode 2, "Cat’s in the Bag/Le Choix"

Ⓒ AMC

Le pitch : Walt et Jesse commencent à cuisiner de la meth en plein désert, dans un camping-car. Pour écouler le stock, le jeune chimiste en herbe fait appel à deux cousins peu fréquentables : Krazy-8 et Emilio. Leur rencontre tourne au désastre et Walt met au point un gaz qui tue les deux malfrats. De son côté, Skyler s’inquiète de l’étrange comportement de son mari et tombe sur le site provoquant de Jesse.

Publicité

Pourquoi le revoir : selon une étude de Netflix réalisée en 2016, l’épisode "Le Choix" correspond au "hooked moment" des spectateurs, à comprendre l’étape de la série où ils sont captivés et prêts à binge-watcher Breaking Bad. C’est extrêmement tôt dans la saison et on comprend pourquoi : le cliffhanger du pilote trouve une réponse passionnante et nous assistons à la première confrontation entre Skyler et le futur Heisenberg, tandis que les deux compères passent du côté obscur avec le meurtre et la destruction des corps de Krazy-8 et Emilio.

La scène à retenir : Jesse et Walt découvrent avec stupeur que l’acide a non seulement rongé les cadavres, mais aussi la baignoire et le sol de la salle de bains.

#8. Saison 2, épisode 8, "Better Call Saul/Appelez donc Saul"

Ⓒ AMC

Le pitch : Badger, une petite crapule proche de Jesse, a fini au poste après avoir été pris la main dans le sac en train de revendre de la drogue. Pour le sortir de cette situation délicate, Walter et son acolyte se tournent vers un avocat véreux : Jimmy McGill, aka Saul Goodman. Ce dernier va vite comprendre que le chimiste est en réalité le parrain le plus recherché du Nouveau-Mexique, Heisenberg. Ils vont alors passer un arrangement fructueux en piégeant la DEA avec un faux Heisenberg.

Pourquoi le revoir : parce qu’il s’agit tout simplement de la première apparition de Saul Goodman et son interprète, le génial Bob Odenkirk. L’importance de cet épisode se retrouvera dans le spin-off de Breaking Bad, qui prendra son nom ("Better Call Saul") sur la décision de Vince Gilligan. À noter que Badger, aussi secondaire fut-il dans certaines saisons, sera de retour dans le film El Camino, tout comme un autre ami de Jesse, Skinny Pete.

La scène à retenir : le dialogue entre Saul et Walter à la fin de l’épisode, où l’avocat lui vante les mérites de ses services. Il conclut son pitch par sa punchline culte : "Si tu veux faire plus d’argent, et le garder, appelle donc Saul".

#7. Saison 2, épisode 12, "Phoenix/Vie et Mort"

Ⓒ AMC

Le pitch : la famille des White accueille un nouveau membre, la ravissante Holly. Mais dans la double vie de Walter, rien ne va plus. Ce dernier fait du chantage à Jane, qu’il considère comme responsable de son éloignement avec Jesse et son retour à la vie de junkie. Un climax qui va clore une saison en apothéose, alors que dans toute sa naïveté, Walter Jr. ne se doute pas que son site de dons adressés à son père sert en fait à blanchir l’argent de la drogue.

Pourquoi le revoir : parce qu’il s’agit tout simplement d’un des épisodes les plus glaçants et émouvants de la série. La saison 2 se termine sur la mort de Jane (33 secondes interminables où elle s’étouffe dans son vomi), laissant Jesse dévasté et le cœur brisé. De son côté, le spectateur comprend l’effroyable vérité : Heisenberg a pris le dessus sur Walter. Un point de non-retour pour une séquence qui continue d’ailleurs de hanter Bryan Cranston encore aujourd’hui de son propre aveu.

La scène à retenir : les trente dernières secondes de l’épisode, où Jane agonise d’une overdose pendant que Walt prend la terrible décision de la laisser mourir.

#6. Saison 3, épisode 10, "Fly/La Mouche"

Ⓒ AMC

Le pitch : c’est la pagaille dans le nouveau labo de Walter et Jesse installé par Gus Fring. Les deux chimistes sont enfermés à cause d’une mouche qui pourrait faire capoter toute la recette. Heisenberg panique et veut à tout prix l’éliminer, pendant que son jeune acolyte souhaite profiter du moment pour régler leurs différends.

Pourquoi le revoir : cet épisode d’économie, qui est devenu un monument de la pop culture et de l’histoire des séries, fut particulièrement clivant à l’époque parmi les fans. Décrié pour son manque d’action et de rythme, "La Mouche" est le résultat d’une baisse drastique du budget de la série en saison 3. Pour réaliser des économies, Vince Gilligan et le réalisateur Rian Johnson décidèrent de filmer l’épisode dans une seule et même pièce. Ainsi, ils ont créé le bottle episode parfait, entre réflexions philosophiques en référence à Samuel Beckett, confessions émouvantes et engueulades déchirantes entre deux personnages bouleversants.

La scène à retenir : la séquence sur l’escabeau, bijou d’écriture qui joue sur la métaphore entre les dégâts causés par la mouche dans le laboratoire et ceux causés par Walter dans la vie de Jesse ("It’s all contaminated").

#5. Saison 3, épisode 13, "Full Measure/Pleine Mesure"

Ⓒ AMC

Le pitch : Walt et Jesse se sentent en danger après le retour de Gale dans le laboratoire. Les deux chimistes pensent que Gus Fring va les tuer une fois que leur assistant connaîtra la recette miracle de leur drogue et mettent un plan à exécution. Pas dupe, le baron du crime envoie Mike et Victor pour kidnapper Walt afin de l’assassiner. Mais Heisenberg a toujours un dernier as dans sa manche…

Pourquoi le revoir : El Camino sera entièrement consacré à Jesse, tout comme l’était l’épisode "Pleine Mesure". La saison fut une véritable souffrance pour Jesse, et elle ne pouvait se conclure que dans la noirceur la plus totale. Pour sauver sa vie et celle de Walt, notre jeune héros tue Gale, le chimiste de Gus Fring qui connaît désormais la recette de la blue meth, d’une balle dans la tête. Un meurtre d’un innocent qui le hantera pendant le reste de la série, et dont on entendra forcément parler dans le film de Netflix.

La scène à retenir : le meurtre de Gale évidemment, avec une prestation poignante de la part d’Aaron Paul, et ce fondu au noir qui conclut une saison grandiose sur un bruit de détonation.

#4. Saison 4, épisode 11, "Crawl Space/Seul contre tous"

Ⓒ AMC

Le pitch : pour le remercier de lui avoir sauvé la vie au Mexique, Gus donne les clés du laboratoire à Jesse et promet de laisser la vie sauve à Walt. Ce dernier a le dos au mur : Hank se rapproche de la blanchisserie qui sert de cuisine, Ted prend la fuite et Jesse le laisse tomber. Inquiet et éreinté, Heisenberg tente le tout pour le tout pour protéger les siens : récupérer ses précieux dollars et s’envoler loin avec sa famille.

Pourquoi le revoir : Breaking Bad avait parfois l’habitude de prendre son temps pour creuser ses personnages, mais elle avait aussi le don de rendre ses épisodes insoutenables grâce à une gestion impeccable de sa tension. "Seul contre tous" est l’exemple parfait de cette maîtrise rythmique, alors que Walt est au bord du gouffre et que son business menace de s’effondrer. 

La scène à retenir : la scène finale où Walt craque complètement. Son rire nerveux et incontrôlable trahit sa panique, alors qu’il est recouvert de toiles d’araignées et de poussière, et que la caméra se recule du cadre pour le coincer dans un autre, comme s’il était déjà enterré dans son cercueil.

#3. Saison 4, épisode 13, "Face Off/Mat"

Le pitch : la confrontation entre Walt et Gus atteint un point de non-retour. Saul tente de venir en aide à Jesse, retenu par le FBI après le meurtre à la ricine. Pour sauver son protégé, mettre un terme aux agissements de Gus et détruire son laboratoire, Heisenberg concocte un plan diabolique qui pourrait les débarrasser du mafieux pour toujours.

Pourquoi le revoir : Vince Gilligan a toujours su soigner l’entrée de ses personnages principaux. Avec l’épisode "Mat", il démontre tout son talent pour leur assurer une sortie tout aussi réussie. C’est également un passage jouissif pour les sériephiles, avec le twist de la bombe cachée dans le fauteuil roulant d’Hector Salamanca. Un coup de génie qui confirme le machiavélisme de Walt, désormais vu comme la personne la plus dangereuse d’Albuquerque.

La scène à retenir : il y en a trop pour en citer ("I won"), mais s’il faut absolument n’en garder qu’une seule, c’est évidemment cette image traumatisante de Gus Fring sortant de la chambre d’hôpital. La caméra tourne autour de lui pendant qu’il remet sa cravate, alors que le spectateur découvre entre stupeur et joie que la moitié de son visage a été arrachée par l’explosion. Ainsi s’achèvent les aventures d’un des plus grands antagonistes de l’histoire des séries.

#2. Saison 5, épisode 8, "Gliding Over All/Un nouveau jour se lève"

Ⓒ AMC

Le pitch : débarrassé de Gus, Mike et Jesse, et fier de son nouveau deal avec Lydia pour exporter la meth en Europe, Heisenberg est plus puissant que jamais. Skyler et son mari ont même du mal à blanchir l’argent liquide tant il s’entasse. Cet amas de billets lui fait prendre conscience qu’il n’a plus besoin de cette vie et il décide de se ranger pour de bon. Jusqu’à ce que Hank soit pris une envie pressante qui va complètement rebattre les cartes…

Pourquoi le revoir : tout simplement pour assister à l’un des plus grands cliffhangers de l’histoire du petit écran. Hank tombe sur le recueil de poèmes de Walt Whitman que Gale a offert à Walter, et découvre l’identité de Heisenberg, qui n’est autre que son beau-frère. Le duel final entre les deux hommes est lancé.

La scène à retenir : le visage troublé et terrifié de Dean Norris qui comprend qui est le monstre qu’il traquait depuis des mois.

#1. Saison 5, épisode 16, "Felina/Revenir et mourir"

Ⓒ Ursula Coyote/AMC

Le pitch : Walt retourne à Albuquerque pour léguer son argent à son fils et sauver Jesse des griffes de Jack et son gang. L’ultime sacrifice de Heisenberg servira de rédemption pour son acolyte et lui-même.

Pourquoi le revoir : Netflix et Vince Gilligan ont confirmé que le film El Camino reprendrait seulement quelques minutes après la fin de Breaking Bad. Il paraît donc évident de revoir cet épisode pour se replonger dans l’action, alors que Jesse est probablement encore sous le choc de la mort de Walt et ses ravisseurs. Et puis ça ne fait jamais de mal de revoir l’une des meilleures fins de l’histoire des séries. 

La scène à retenir : la fuite en voiture d’un Jesse hystérique de retrouver la liberté et les derniers soupirs d’un antihéros qui a marqué une génération de sériephiles à tout jamais, rejoignant le panthéon de cet archétype aux côtés de Don Draper et Tony Soprano.

En France, les cinq saisons de Breaking Bad sont disponibles en intégralité sur Netflix.

Par Adrien Delage, publié le 04/10/2019

Copié

Pour vous :