Ⓒ HBO

Game of Thrones : les dragons sont-ils voués à disparaître de Westeros ?

Drogon, le dernier dragon de Daenerys, devrait mourir avec son espèce d'ici la fin de la série. Attention, spoilers.

"Dracarys". Le dernier mot de Missandei lâché courageusement dans "The Last of the Starks" est annonciateur du chaos et de la destruction. C’est le terme haut valyrien pour désigner le Feudragon, l’arme préférée et définitive de Daenerys. Depuis l’épisode "Fire and Blood" de la première saison, la Khaleesi peut compter sur ses fidèles enfants pour embraser ses détracteurs, raser des cités esclavagistes ou tout simplement réduire en cendres une armée de spectres voire d’humains. Mais ça, c’était avant.

Depuis la mort de Viserion en saison 7, les dragons ne sont plus les mâles alpha surpuissants du bestiaire de Game of Thrones. Craints et haïs par le peuple de Westeros autrefois, ils sont désormais vulnérables comme aime à le souligner Qyburn auprès de Tyrion. Avec ses scorpions, la Main de la reine est parvenue à mettre en place une défense extrêmement efficace contre les créatures ailées de Daenerys, si bien qu’un deuxième de ses trois enfants est tombé au combat.

Publicité

Esseulée, endeuillée et abandonnée par ses conseillers, la Mère des dragons a quasiment tout perdu et semble destinée à se laisser consumer par sa rage. Cersei est à deux doigts de rendre Dany aussi démente et assoiffée de sang que son père Aerys, causant irrémédiablement la chute des créatures qu’elle et les fans affectionnent tant.

Alors que Game of Thrones touchera à sa fin dans deux épisodes, revenons sur l’histoire fascinante des dragons pour comprendre à travers leurs légendes et les dernières théories en vogue s’ils ont une chance de survivre à la Dernière Guerre.

Un peu d’histoire sur les dragons

Lors de leur périple à Essos en saison 5, Jorah et Tyrion sont passés près des ruines de Valyria. (Ⓒ HBO/OCS)

Publicité

Dans l’univers de George R. R. Martin, l’origine des dragons est soumise à plusieurs hypothèses. Selon une première légende, les créatures ailées seraient nées de la collision entre deux lunes proches du soleil. Suite à cette explosion, un millier de dragons aurait éclos puis bu les flammes de l’étoile, acquérant ainsi leur aptitude de cracher du feu.

D’autres avancent qu’ils proviennent d’Asshaï, cité ancestrale des Contrées de l’Ombre et lieu le plus mystique de la saga du Trône de Fer, où l’on trouve de nombreux œufs fossilisés et squelettes de dragons. Ceux des enfants de Daenerys, offerts par Illyrio Mopatis à l’occasion de son mariage avec Khal Drogo, ont d’ailleurs été récupérés sur ces terres emplies de magie. Mélisandre et l’ensorceleuse Quaithe, aperçue dans la saison 2, sont notamment originaires d’Asshaï.

Quaithe dans la série. (Ⓒ HBO/OCS)

Publicité

Mais à en croire le récit le plus populaire, les dragons seraient nés dans les Quatorze Flammes, une chaîne de volcans située dans la péninsule valyrienne d’Essos. Environ cinq mille ans avant Game of Thrones, ce sont de simples bergers issus de la civilisation valyrienne qui seraient tombés sur les dragons. Ce peuple pastoral, qui compose en réalité les ancêtres de la maison Targaryen, apprit à les dresser voire les monter pour les plus courageux et méritants. Ils se firent appeler les Possessions et régnèrent pendant un temps sur le continent d’Essos, inspirant la peur au reste du peuple.

Mais quelques décennies plus tard, un cataclysme appelé le Fléau de Valyria mit fin à leur hégémonie. Les 14 volcans entrèrent en éruption et réduisirent en poussière la ville de Valyria. Tout comme la cité antique de Pompéi, les Possessions ainsi que leurs dragons moururent sur le coup. Seuls certains Valyriens, qui étaient partis s’installer entre-temps à Peyredragon sur Westeros, survécurent : les Targaryen, menés par Aegon premier du nom.

Illustration officielle d’Aegon le Conquérant sur son dragon Balerion. (Ⓒ Jordi Gonzalez)

Publicité

Cet ancêtre de Daenerys et Jon, qui est d’ailleurs le sixième homme de la lignée targaryenne à porter son nom, est célèbre pour deux raisons : il a conquis six des sept royaumes de Westeros, devenant ainsi le premier roi du continent, et forgé le trône de Fer grâce aux épées en acier valyrien des vaincus et aux flammes de son dragon, l’un des plus puissants de l’histoire, Balerion la Terreur Noire.

Aegon, surnommé le Conquérant, était un homme craint et parfois cruel avec ses opposants. À l’inverse, il se montrait clément avec ses fidèles, ce qui n’est pas sans rappeler le comportement récent de Daenerys. Après la destruction des Jardinier, des Chenu et des Durrandon, les anciennes grandes maisons de Westeros, c’est Aegon qui mit les Stark, les Lannister, les Arryn, les Tyrell, les Tully et les Baratheon à la tête des six royaumes.

Si son dragon Balerion n’est pas le premier de l’histoire, il s’agit du plus grand jamais monté par un homme. Selon les légendes des Sept Couronnes, ses flammes étaient aussi noires que l’ébène et son envergure était telle qu’il pouvait dissimuler les rayons du soleil de toute une ville en la survolant. Plus fort et résistant que ses congénères, Balerion a vécu près de 200 ans, sans jamais avoir perdu une seule bataille.

Si on reproche actuellement à Daenerys son comportement de Mad Queen et sa volonté de réduire en cendres Port-Réal grâce à Drogon, Aegon et Balerion étaient pourtant bien pires : ils sont à l’origine de la destruction de la forteresse d’Harrenhal au Conflans, ont brûlé 4 000 hommes lors de la bataille du Champ de Feu contre les Jardinier et enflammé tous les châteaux de Dorne lors de leur rébellion.

Le dernier homme à avoir dompté Balerion fut Viserys Targaryen premier du nom, près de deux cents ans avant la rébellion de Robert Baratheon. Le dragon d’Aegon mourra finalement de vieillesse, tandis que son crâne gigantesque trôna dans le Donjon Rouge jusqu’à ce que Robert le cache au sous-sol. Il a ensuite été détruit par le mestre déchu Qyburn lors d’une démonstration de la puissance des scorpions à Cersei.

La fin de la magie dans Game of Thrones

Le roi de la Nuit, dernier être magique et maléfique de Game of Thrones. (Ⓒ HBO/OCS)

En l’an 131, au début du règne d’Aegon Targaryen troisième du nom, il ne restait plus que quatre dragons vivants. Vingt ans plus tard, Point du Jour, la monture de la princesse Rhaena Targaryen, mourut. Cet événement marque la première extinction des créatures ailées pendant près de deux siècles, jusqu’à ce qu’une certaine Khaleesi entre dans le feu avec trois œufs et en ressort indemne, avec trois bébés dragons sur les épaules.

Drogon, Rhaegal et Viserion ont accompagné Daenerys pendant son périple à Essos et traversé le Détroit avec elle pour débarquer à Westeros. Les voyant grandir et participer aux scènes les plus épiques de Game of Thrones, les fans ont commencé à s’attacher à eux de la même manière qu’avec les loups géants des enfants Stark. Mais depuis qu’ils ont posé leurs griffes à Peyredragon, les enfants de Dany n’ont pas été épargnés par la Grande Guerre contre les Marcheurs blancs et la Dernière Guerre en cours contre Cersei.

Viserion est le premier à être tombé, abattu par une lance de glace bien placée par le roi de la Nuit, avant de rejoindre son armée des morts dans l’épisode "Beyond the Wall". Si cette version zombifiée est morte avec son maître lors de la bataille de Winterfell, Viserion n’a pas attendu longtemps avant d’être rejoint par l’un de ses frères, Rhaegal, tué par la flotte d’Euron Greyjoy. On en vient à se demander si, à la vitesse à laquelle les dragons disparaissent dans Game of Thrones, ces morts ne seraient pas le symbole d’une nouvelle extinction pour cette espèce, voire de la mort de la magie dans cet univers ?

Mélisandre se donne la mort à la fin de la bataille de Winterfell, marquant symboliquement la disparition de la magie à Westeros. (Ⓒ HBO/OCS)

En effet, l’épisode "The Long Night" a marqué un tournant dans l’histoire de la série. Avec la destruction du roi de la Nuit, des Marcheurs blancs et leurs Spectres, c’est tout un pan de la saga qui s’est écroulé. La fin de Mélisandre, qui se laisse mourir dans le froid après la bataille, est toute aussi symbolique : la mort de la sorcière rouge incarne la conclusion des intrigues occultes de Game of Thrones, alors que la flamme écarlate de son collier s’éteint comme pour représenter la disparition de la magie à Westeros. On remarque d’ailleurs que le dieu le plus énigmatique de la mythologie des Sept Couronnes, R’hllor, perd sa dernière fidèle après les sacrifices de Thoros de Myr et Beric Dondarrion.

Un épisode plus tard, c’est un des derniers êtres mystiques qui s’éteint à son tour, avec la chute brutale et terrible de Rhaegal dans la Néra. En d’autres termes, il ne reste plus que deux personnages dotés de magie dans l’univers de Game of Thrones (si l’on supprime Qyburn et sa créature de Frankenstein de l’équation, la Montagne, franchement destinés à mourir) : Bran et Drogon.

Le cas du premier, aka la Corneille à trois yeux, s’éloigne de plus en plus de son rôle magique. Le jeune Stark a complété sa mission, c’est-à-dire amener Arya à tuer le roi de la Nuit, et ne représente désormais plus que la mémoire des Hommes – et donc un rôle très humain au final – comme il le fait remarquer à Tyrion dans l’épisode 4 : "Mostly I live in the past".

Ⓒ HBO/OCS

Quant à Drogon, qui reste le plus puissant dragon de Daenerys, on le voit mal survivre à la cinquantaine de scorpions répartis entre la flotte des Fer-nés et les remparts de Port-Réal, si elle décide d’attaquer la capitale de front comme annoncé par le trailer de l’épisode 5. Sans grosse surprise, les showrunners D.B. Weiss et David Benioff devraient enterrer définitivement l’aspect mystique de la série avec la mort de Drogon.

Gardons enfin en tête que les trois noms des enfants de Daenerys sont inspirés par ses proches, qui ont connu un destin funeste dans Game of Thrones : Khal Drogo pour Drogon, Viserys pour Viserion et son frère Rhaegar, également père de Jon Snow, pour Rhaegal. Ce n’est certainement pas un hasard dans un univers à tendance cyclique, qui apprécie particulièrement la répétition des histoires cruelles et tragiques (le retour des Marcheurs blancs, la transmission de pouvoirs entre les Corneilles à trois yeux, les rituels en spirale des Enfants de la Forêt…).

Mais peut-être sommes-nous trop fatalistes et pessimistes. Peut-être que les showrunners de la série ont gardé un dragon caché dans leur chapeau magique, prêt à surgir contre Cersei et la Compagnie Dorée dans les deux derniers épisodes de la saison 8. Dans ce cas, voici deux théories qui ont une chance (infime) de se concrétiser et qui pourrait bel et bien sauver le bestiaire extatique de Game of Thrones.

Théorie : le retour de Rhaegal

Ⓒ HBO/OCS

Brutale et inattendue, la mort de Rhaegal a surpris tout le monde dans "The Last of the Starks". Le dragon monté par Jon a subi les flèches lourdes des scorpions des Fer-nés, dont quelques-unes sont allées se planter violemment dans sa gorge et sa poitrine. Il a ensuite chuté dans la Néra pour y couler et agoniser. Mais il reste un espoir de le voir revenir à la vie, et cette possibilité passe par Bran.

Si une once de magie est toujours présente dans Game of Thrones, c’est, comme vu précédemment, à travers la Corneille à trois yeux et ses pouvoirs. Le jeune Stark est doué de la capacité de Change-peau ou zoman, soit la possibilité de pénétrer dans l’esprit des animaux. Par ailleurs, on sait que Bran et le roi de la Nuit sont interconnectés depuis que le Marcheur blanc l’a marqué sur les bras. Et si, à la manière d’Harry Potter et Voldemort, cette cicatrice lui avait légué quelques pouvoirs du leader de l’armée des morts ?

Dans l’épisode "The Children" de la saison 4, la précédente Corneille à trois yeux avait dit à Bran juste avant de mourir : "Tu ne pourras plus jamais marcher, mais tu pourras voler". S’il désignait à première vue les corbeaux, rien n’empêcherait à Bran de redonner vie à Rhaegal grâce aux capacités du roi de la Nuit pour ensuite pénétrer dans son esprit. Dans cette même saison, Bran partageait d’ailleurs la même vision de Daenerys dans laquelle l’ombre d’un dragon survolait Port-Réal d’un air menaçant, possiblement une créature contrôlée par la Corneille à trois yeux.

La théorie est un peu grosse pour y croire pleinement (bonne chance pour sortir un dragon de plusieurs tonnes qui a coulé au fond de la mer), mais elle permettrait de garder la magie intacte dans Game of Thrones et surtout de permettre à Bran d’avoir un nouveau rôle à jouer dans la Dernière Guerre. Ne perdons pas espoir tout de suite puisque Daenerys a peut-être encore une chance de se trouver de nouveaux alliés ailés pour terrasser les forces de Cersei.

Théorie 2 : Azor Ahai et la renaissance des dragons

La fausse épée Illumination du Azor Ahai, créée par Stannis dans la saison 2. (Ⓒ HBO/OCS)

La série a tendance à faire tout et n’importe quoi avec les théories du Trône de Fer. On pense au Valonqar, qui n’a jamais été cité par Maggy la Grenouille, mais aussi et surtout au Azor Ahai, le prince ou la princesse qui fut promis·e. Symbole du manque d’idées des scénaristes pour l’exploiter convenablement, Mélisandre s’est méprise à plusieurs reprises sur l’identité du sauveteur de l’humanité, s’alliant d’abord à Stannis Baratheon, puis Jon Snow avant de remettre le destin des Hommes entre les mains d’Arya.

Selon la prophétie, le Azor Ahai était censé détruire les Marcheurs blancs et ramener la paix dans le royaume des Sept Couronnes. Ce héros légendaire était appelé à forger une épée de feu baptisée Illumination en plongeant sa lame dans le cœur de Nyssa Nyssa, à comprendre sa bien-aimée. À en croire le mythe, il a vécu pendant la première Longue Nuit, repoussé le roi de la Nuit et est intimement lié à R’hllor, le Maître de la Lumière.

Tout cet aspect magique a disparu dans la série au profit d’une scène certes spectaculaire et explosive, mais décevante pour les fans de théories. Cela dit, une partie de la prophétie, présente dans les tomes 3 et 5 de la saga littéraire, manque encore à l’appel dans le show. Voici comment la formule Mélisandre :

"Quand saignera la comète rouge et que les ténèbres se regrouperont, Azor Ahai renaîtra parmi le sel et la fumée pour réveiller les dragons de pierre".

La comète rouge survole Winterfell dans la saison 2. (Ⓒ HBO/OCS)

Les mots de la sorcière rouge s’adressaient alors au frère de Renly et Robert Baratheon. Mais elle ignorait que de l’autre côté du Détroit, Daenerys avait aperçu la comète rouge de la prophétie avant de faire éclore ses œufs de dragon. Désormais, la Khaleesi a pris refuge à Peyredragon et sa présence dans la cité dans le trailer de l’épisode 5 n’est peut-être pas due au hasard.

En effet, "le sel et la fumée" de la prophétie correspondent à Peyredragon, qui est une île volcanique. Autrement dit, Daenerys épouse maintenant toutes les facettes de la prophétie pour devenir le Azor Ahai et redonner naissance, une deuxième fois pour elle tout du moins, à des œufs qui seraient dissimulés dans les sous-sols de Peyredragon. Là encore, la théorie reste bancale quand on sait que les showrunners n’ont plus que deux petits épisodes pour conclure la série.

Pour éviter la déception, il vaut mieux se rendre à l’évidence : les intrigues occultes et la magie de Game of Thrones ont été sacrifiées au profit du jeu de trônes, enjeux majeurs des trois derniers épisodes de la série. Le Feudragon continuera toutefois de brûler éternellement dans le cœur des dracophiles que nous sommes, et ni une lance de glace ni un manque de budget effets spéciaux ne nous empêchera de rendre un dernier hommage aux créatures les plus fascinantes de la pop culture actuelle.

En France, la saison 8 de Game of Thrones est diffusée tous les dimanches soir sur OCS City, en simultané avec les US.

Par Adrien Delage, publié le 09/05/2019

Copié

Pour vous :