© HBO

On a décrypté le trailer de la saison 8 de Game of Thrones

Et ça n'annonce rien de bon pour nos héros de Westeros. Attention, risque de spoilers.

Avec déjà plus de 22 millions de vues sur YouTube en moins de 24 heures, le trailer de l’ultime saison de Game of Thrones n’a laissé aucun fan indifférent. Pendant un peu plus de deux minutes, les images inédites s’enchaînent à un rythme effréné, entre gros plans sur les dragons de Daenerys et personnages de la série, et visite des différents lieux. Malgré tout, HBO a misé sur la prudence et le mystère pour cette bande-annonce qui évite de trop en dévoiler sur l’intrigue de la saison 8.

Publicité

Mais en y regardant de plus près et en faisant attention aux moindres détails, il est possible d’en apprendre un peu plus sur le contenu dissimulé dans ce trailer. Biiinge se lance à vol de dragon dans un décryptage de ces images à la fois inquiétantes, terrifiantes et épiques que l’on retrouvera, ou pas, dans les six derniers épisodes de Game of Thrones.

© HBO

La bande-annonce débute sur un paradoxe terrible pour les fans : Arya, le personnage qui concentre une majorité des attentes du public, a l’honneur d’ouvrir le bal. Sauf que quelque chose ne va pas. Le visage et la poitrine à moitié ensanglantés (on pensait même qu’elle avait perdu un œil au premier visionnage), la jeune Stark semble paniquée, apeurée, et détale à travers les couloirs du château de Winterfell. Et si la chose qui la poursuivait, comme un Marcheur blanc voire le roi de la Nuit, avait été supprimée de ce montage à la manière des trailers de Marvel Studios ? Dans l’un des plans, elle brandit d’ailleurs la lame en verredragon donnée par Bran.

Publicité

Cette séquence horrifique est encore plus troublante quand on sait tout ce qu’a enduré Arya, de l’exécution de son père à son combat contre la Gamine abandonnée (The Waif en VO). Et si les Marcheurs blancs avaient percé la défense des Nordiens ? La situation semble désespérée, et le regard et l’isolement de l’épéiste ne trompe personne quant à la dangerosité de la bataille.

© HBO

On plonge ensuite dans les profondeurs de Winterfell, la fameuse crypte où l’on aperçoit les statues funéraires des rois Stark. Varys, le visage terrifié en premier plan, nous rappelle les meilleures heures de la bataille du Gouffre de Helm dans Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours, qui a justement servi de source d’inspiration au réalisateur Miguel Sapochnik. La scène se déroule probablement en amont de la lutte entre les armées du Nord et du roi de la Nuit.

Publicité

Dans le fond à gauche du plan des villageois, on aperçoit Gilly tenant bébé Sam dans ses bras, ce qui confirme la présence du mestre en herbe à la bataille de Winterfell. Il va notamment confier son épée en acier valyrien, Corvenin (Heartsbane en VO), à l’un des combattants de la cité comme nous le verrons plus tard dans le trailer…

© HBO

Apparaît alors l’un des plans les plus énigmatiques de la bande-annonce. Sur les navires d’Euron Greyjoy (on distingue l’emblème du kraken sur les voiles), envoyé en mission secrète à la fin de la saison 7 sur la demande de Cersei, on remarque des chevaliers revêtant une armure dorée. Un homme à la chevelure solaire les surplombe à la poupe du galion. Jaime et les Lannister ? On pourrait le croire à première vue, mais il s’agit en vérité d’Harry Paisselande et ses mercenaires de la Compagnie Dorée.

Publicité

La reine du royaume des Sept Couronnes avait brièvement évoqué cette armée sans scrupule qui provient d’Essos en saison 7. Euron les ramène donc grâce à sa puissante flotte dans le but de défendre les murs de Port-Réal et en échange d’une grosse somme d’argent. Harry Paisselande et ses hommes ont la réputation de ne jamais abandonner une mission avant de l’avoir achevée. Mais face aux Marcheurs blancs, on remettra volontiers leur parole en doute.

© HBO

On retrouve ensuite trois personnages secondaires dont la vie était en suspens après la chute du Mur dans le final de la saison 7 : Tormund, Beric Dondarrion et Eddison Tallett, le dernier Lord Commandant de la Garde de Nuit. Le trio pénètre dans une sombre bâtisse difficilement identifiable, probablement un château situé plus au nord de Winterfell afin d’y trouver refuge. On pense à la forteresse de Karhold appartenant aux Karstark ou encore à Âtre-lès-Confins, demeure de la maison Omble. Mais vu l’accueil glacial, il y a fort à parier que l’armée des morts est déjà passée par là…

© HBO

Après quelques plans rapides qui confirment la présence de Ser Davos, Bran et Sam à Winterfell, les deux leaders du Nord font enfin leur apparition : Jon Snow et Daenerys. Le couple mène les Dothrakis et les Immaculés à travers Winter Town, petite bourgade située à proximité de la capitale du Nord. Un enfant les regarde de loin du haut d’un toit. C’est en réalité une référence au pilote de la série et l’arrivée de Robert Baratheon, alors que Bran observait la scène depuis les remparts de Winterfell.

Pendant que les dragons de la Khaleesi survolent la cité du nord sous le regard à la fois anxieux et émerveillé de Sansa et Arya, on retourne sous terre dans la crypte de Winterfell. Là, Jon Snow fait face à la statue de Lyanna Stark, sa mère, avant que Daenerys ne le rejoigne. Il s’agit une nouvelle fois d’un clin d’œil au premier épisode de Game of Thrones, alors que Robert et Ned discutaient devant la sculpture mortuaire. Est-ce le moment où le roi du Nord révélera à sa bien-aimée qu’il est en réalité son neveu ?

© HBO

On retrouve ensuite Gendry le rameur, qui aura un rôle essentiel dans la bataille à venir. Lui et ses camarades forgerons auront la tâche primordiale de fabriquer des armes grâce au verredragon récupéré dans les caves naturelles de Peyredragon. On voit d’ailleurs une grosse pile d’obsidienne brute derrière les plans de travail.

© HBO

Plusieurs scènes à Winterfell, décidément au cœur de ce trailer, s’enchaînent ensuite. C’est ainsi qu’on remarque l’épée à la ceinture de Jorah Mormont, qui n’est autre que Corvenin, la lame en acier valyrien détenue par les Tarly. Sam va donc offrir, ou tout du moins prêter, l’artefact familial à l’homme qu’il a sauvé de la grisécaille, par ailleurs excellent épéiste.

© HBO

Entre deux plans saisissants, on remarque aussi la présence de Brienne, en plein combat sur les remparts alors que Winterfell semble en flammes. Podrick et Jaime sont eux aussi aux prises avec les Spectres. Missandei et Ver Gris échangent un baiser avant la bataille, Sandor Clegane affronte sa phobie du feu, tandis que Jon se rend dans la forêt des Weirwood, qui abrite les plus vieux arbres de Westeros, là même où Ned Stark venait chercher réconfort, apaisement et méditation. Dans cette bande-annonce, aucun personnage n’est véritablement serein face à l’ampleur de la tâche.

© HBO

Aucun ? Pas vraiment, puisque Cersei affiche un visage radieux (et des larmes de joie ?) tout du long. Toujours accompagnée de son fidèle verre de vin rouge, la reine de Westeros est soit très confiante, soit en train de mettre en place une vile stratégie dont elle a le secret pour préserver la dynastie des Lannister. On notera d’ailleurs qu’elle reçoit Euron et Harry Paisselande dans sa cour lors d’un plan très bref, dernière preuve que la maison du lion n’est plus en situation de faiblesse à Port-Réal.

© HBO

Survient alors le plan le plus emblématique de la bande-annonce : Jon Snow et Daenerys face à Drogon et Rhaegal. Deux dragons, deux monteurs potentiels. Chaque leader se dirige vers une des créatures ailées comme s’ils étaient prêts à l’enfourcher. Les dragons s’envolent ensuite par-delà les montagnes enneigées du Val (voire les Contrées de l’hiver éternel ?). La Khaleesi semble être sur le dos de Drogon, tandis que celui de Rhaegal est vide. Encore une manipulation de montage pour éviter de dévoiler que Jon tient ses rênes ?

© HBO

La bande-annonce de l’ultime saison de Game of Thrones ne pouvait se conclure autrement. Les visages fermés des chevaliers réunis à Winterfell trahissent un sentiment d’effroi alors que l’armée des morts se rapproche de la cité. Les sabots des montures zombifiées des Marcheurs blancs apparaissent alors, tandis qu’on imagine que le hurlement strident de Viserys, ramené à la vie par le roi de la Nuit, se fait entendre au loin. C’est officiel, le feu et la glace vont enfin s’affronter pour la survie ou l’extinction de l’humanité.

En France, la saison 8 de Game of Thrones sera diffusée dès le 14 avril prochain sur OCS City, en simultané avec les US.

Par Adrien Delage, publié le 06/03/2019

Copié

Pour vous :