Ⓒ Sky UK/HBO

À la découverte des lieux de tournage radioactifs de Chernobyl

Les équipes de la série se sont rendues principalement en Lituanie et en Ukraine pour raconter l'histoire de la catastrophe.

Dans la nuit du 26 avril 1986, le réacteur RBMK n° 4 de la centrale Lénine située à Prypiat a explosé, déversant des tonnes de radiation dans l’atmosphère. L’accident nucléaire de Tchernobyl reste l’un des plus meurtriers à ce jour. Cette catastrophe de l’ère soviétique continue d’effrayer autant qu’elle fascine les scientifiques et les touristes du monde entier, qui prennent parfois des risques inconsidérés en s’aventurant dans la zone d’exclusion, où les éléments radioactifs ne disparaîtront pas avant au moins 48 000 ans.

Ce n’est pas le cas du showrunner Craig Mazin et ses équipes, qui ont limité au maximum les contacts avec les terres contaminées d’Ukraine pour le tournage de Chernobyl. Pourtant, la mini-série de HBO frappe dès le premier épisode par son réalisme et ses détails méticuleux pour nous replonger dans l’URSS des années 1980, si bien qu’on se sent au plus près des pompiers, des ouvriers et des scientifiques qui ont donné leur vie pour empêcher une explosion thermonucléaire.

Publicité

Prypiat

Publicité

Ⓒ Sky UK/HBO

Pour redonner vie à la ville de Prypiat et la centrale Lénine, le crew de Chernobyl a posé ses valises à Vilnius, la capitale de la Lituanie. C’est un endroit qui attire de plus en plus de tournages européens, dû à sa main-d’œuvre compétente et ses taxes relativement basses. Netflix pour la série documentaire The Last Czars, BBC pour l’adaptation de Guerre et Paix et HBO, encore une fois, pour Catherine the Great s’y sont rendues pour tourner leurs futurs hits et économiser des coûts de production.

Dans le cas de Chernobyl, Vilnius a servi pour recréer la ville de Prypiat, bien trop dangereuse pour un tournage étalé sur 16 semaines (sans compter que la radioactivité aurait attaqué les pellicules). Le réalisateur des 5 épisodes Johan Renck a posé ses caméras dans le quartier de Fabijoniškės pour la majorité des prises. En effet, son architecture issue du mouvement brutalisme soviétique a été construite pendant la catastrophe de Tchernobyl et dégage une ressemblance troublante avec la ville ukrainienne.

Publicité

Pour l’anecdote, le réalisateur suédois était d’abord fermement opposé à tourner dans ce quartier. Il le trouvait trop austère, et critiquait la présence de fenêtres modernes en plastique sur ces immeubles grisâtres à perte de vue. Une grande partie fut finalement retirée en postproduction, ce qui n’est pas sans rappeler le perfectionnisme d’un David Fincher sur Mindhunter. Finalement, la symétrie des bâtiments, leur densité et la présence d’une végétation ancienne mais pas trop touffue a fini par convaincre Johan Renck d’y poser sa caméra.

Ⓒ Sky UK/HBO

Pour certains passages de la série, les équipes de tournage ont choisi des lieux très précis, comme le musée des occupations et des combats de la liberté pour les geôles du KGB. Rien n’a été laissé au hasard, puisque les services de renseignement russes avaient bel et bien installé leur QG dans ce bâtiment. On y trouvait notamment des cellules d’emprisonnement ainsi que des salles de torture.

Publicité

La guesthouse de Žvėrynas à Vilnius, qui a réellement accueilli Mikhaïl Gorbatchev et Richard Noxon pendant la guerre froide, a été exploitée pour les scènes de réunion. L’ex dirigeant de l’URSS est campé par David Dencik dans la mini-série, qui a pu parfaitement se glisser dans le costume de Gorbatchev en revisitant ce lieu soviétique symbolique, construit dans une zone verte à proximité de l’ambassade russe. L’architecture de ce bâtiment reste inchangée depuis 30 ans, ce qui en fait un choix de prédilection pour les équipes de Chernobyl.

Ⓒ Sky UK/HBO

L’hôtel où se rend le professeur Legassov dans les premiers épisodes est en réalité le centre culturel et sportif du ministère de l’Intérieur. Il a été fondé en 1982, dans un style plus moderne que le brutalisme soviétique. Intact, le bâtiment est toutefois très réglementé : HBO a seulement obtenu l’autorisation de filmer dans le restaurant du centre, visible dans l’épisode 2 de la mini-série alors que Legassov s’envoie quelques verres de vodka. C’est aussi le lieu où trois ouvriers sont sélectionnés pour se sacrifier et fermer les vannes du réacteur.

Enfin, la scène du procès dans l’épisode 5 a été réalisée au sein de l’université d’architecture de Vilnius. C’est un clin d’œil au jugement de Diatlov, Fomin et Bryukhanov, qui s’est réellement tenu dans une salle de classe en 1987. L’université, érigée au XVIIIe siècle, était autrefois un palais qui a été réaffecté après la Seconde Guerre mondiale et s’est transformé en fac.

La centrale Lénine

Ⓒ HBO/Wikipédia

Impossible de s’approcher de la centrale nucléaire de Prypiat, sûrement l’endroit sur Terre le plus dangereux du monde, où réside dans les sous-sols le terrifiant pied d’éléphant. Johan Renck avait pourtant besoin d’une centrale pour les scènes incroyables des premiers épisodes, où Legassov et Shcherbina tentent de stopper l’incendie puis de retirer le graphite du toit. Coup de chance, Tchernobyl à une petite sœur éteinte dans la municipalité de Visaginas, en Lituanie.

Cette petite bourgade du nord-est du pays abrite le plus grand lac de Lituanie mais surtout une centrale désaffectée, qui ressemble énormément à celle de Prypiat. C’est d’ailleurs pour cette raison que le gouvernement a décidé de l’arrêter en 2004 : elle fonctionnait grâce à des réacteurs RBMK qui présentaient également des défauts de fabrication. La centrale nucléaire d’Ignalina a donc accueilli les équipes de Chernobyl pour les plans extérieurs et intérieurs du bâtiment notoire.

Ⓒ Sky UK/HBO

Enfin, quelques scènes finales ont été tournées en Ukraine, dans la capitale Kiev mais aussi à Tchernobyl même comme le signale IMDb. Le tournage de Chernobyl a demandé plus de 1 000 heures de travail, coûté un budget d’environ dix millions d’euros et a demandé la participation de plus de 500 figurants pour les séquences d’évacuation. À ce jour, c’est le plus gros tournage qui s’est déroulé en Lituanie.

En France, la mini-série Chernobyl est disponible en intégralité sur OCS Go.

Par Adrien Delage, publié le 07/06/2019

Copié

Pour vous :